Carrés crumble aux myrtilles et citron vert

Carrés crumble aux myrtilles et citron vert

Recette adaptée de Linda Lomelino, Journal d’une Food Styliste

Devant la pression générale, il a fallut reprendre du service. Je pourrais m’étaler longuement sur les raisons de cette absence et y consacrer un billet entier mais je ne sais pas cela en vaut vraiment en la peine. Enfin, pour résumer cela en quelques mots : la blogo m’a tuer*. La blogo locale en particulier mais bien au-delà. Ou comment une communauté (que tu connais ou pas) a réussi à flinguer ton envie de tenir un blog.
Une blogo toujours plus impudique, plus superficielle, avide de likes et en quête de partenariats. Une blogo qui me désespère et que je trouve navrante voire affligeante.
Une grande lassitude de ses frasques et ses diktats. Le mode d’ordre semble être réseautage. Le premier qui écrit « j’ai testé », je lui colle des tartes. J’exècre le mot « test ». Des tests à tire-larigot. Tout le monde teste tout et n’importe quoi, en toute objectivité et de préférence dès le lancement pour être dans l’actu (et premier sur Google). Les stories instagram ont fini par m’achever. Culte du vide, paroxysme de la connerie, summum de l’ennui. L’étalage du pathos et la recherche des compliments. Je ne m’explique pas le succès de ces stories. Peut-être que je suis une vieille conne pas dans la cible. Mais je m’en fous. La cuisine est une source de plaisir, une source d’inspiration intarissable. L’envie de cuisiner, elle, est toujours bien là. L’envie de bloguer nettement moins. D’autres préoccupations, d’autres envies aussi. Tout simplement. On peut dire j’en ai allègrement profité pendant 6 ans et je remercie celles et ceux qui m’ont permis de le faire. J’ai rencontré de belles personnes, qui se reconnaitront, et des moins belles. Il est temps d’écrire un nouveau chapitre.

En attendant de retrouver une certaine assiduité (et la petite flamme), voici la recette des carrés aux myrtilles, extraite du livre de Linda Lomelino. Bon, en gros, je pourrais te coller du citron vert un peu partout en ce moment et je trouve que l’association petites baies noires / citron vert fait des merveilles. Ajoute du crumble sur un truc, et c’est banco ! Un peu réfractaire au début (moi et les modes…), j’avoue, le crumb cake m’a conquise. J’ai mélangé framboises et myrtilles dans ma seconde fournée, mais sans le citron vert cette fois.

Have a break, have a crumb cake.

(*Et oui, la faute de grammaire est volontaire, pas besoin de bescherelle).

Munitions pour un moule de 18-20 cm (9 parts env.)

Pour la pâte à crumble :

  • 210g de farine
  • 115g de sucre
  • 1/2 c. à café de levure chimique
  • 125g de beurre doux froid coupé en petits cubes
  • 1 pincée de sel
  • 1 jaune d’oeuf
  • quelques gouttes d’extrait de vanille ou un peu de vanille en poudre

Pour la garniture :

  • 250g env. de myrtilles fraîches ou surgelées (ou les fruits rouges de votre choix)
  • 40g de sucre roux
  • 2 c. à café de fécule de maïs
  • 1 c. café de zestes râpés de citron vert
  • 1 c. à soupe de jus de citron vert
  • 1 c. à soupe de sucre roux pour saupoudrer

Préchauffez le four à 200°C. Zestez finement le citron vert, pressez le jus. Tapissez un moule carré de papier cuisson (ou beurrez et farinez-le).

Préparez la pâte : placez la farine, la levure, le sel, le sucre et le beurre dans un récipient.
Sablez, c’est à dire travaillez les ingrédients entre les paumes de vos mains jusqu’à ce que le beurre soit complétement intégré et jusqu’à obtention d’une consistance sableuse.
Ajoutez l’œuf et la vanille. Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte homogène (pas besoin de passage au frais, la pâte est prête à être utilisée). 

Mélangez les myrtilles, le sucre, la fécule, les zestes et le jus de citron.

Déposez les 2/3 de la pâte dans le moule, étalez uniformément en pressant avec les doigts pour consolider le fond. Répartissez les fruits sur la pâte. Émiettez et parsemez la pâte restante sur les fruits. Saupoudrez de sucre roux, puis placez au four et faites cuire env. 35-40 min.

Laissez refroidir puis découpez des carrés. Zestez un peu de citron vert par-dessus pour la déco.

Carrés crumble aux myrtilles et citron vert

Muffins aux myrtilles et flocons d’avoine

Muffins aux myrtilles et flocons d'avoine

Le moins qu’on puisse dire, c’est que je me suis octroyée une belle pause estivale…
Je ne blogue pas sous la contrainte, alors parfois ça fait du bien. Paraît que c’est la rentrée ? Qu’il faut se remettre aux fourneaux ? Soit..;-)

J’avais envie de muffins assez consistants, que l’on pourrait consommer au petit déjeuner sans trop culpabiliser. Un truc un peu dense, qui sent bon la cannelle, un truc à l’américaine avec des flocons d’avoine et des myrtilles.  J’ai trouvé mon bonheur chez Bree Van de Kamp, plus connue sous le nom de Martha Stewart (version initiale réalisée avec des pommes mais ça marche avec d’autres de fruits hein…). J’ai quand même allégé sa recette de 50g de sucre, y a pas à tortiller, ils ont vraiment la tasse lourde (dixit l’accro du sucre).

Une recette qui a comme un avant-goût d’automne, avec une bonne dose de cannelle. Et mon nouveau pote, le sucre muscovado, qui d’emblée donne une belle couleur, une texture et un goût à part. C’est moins aérien qu’un muffin classique mais c’est exactement ce que je cherchais. Une conversion plus tard et voilà !

Munitions pour env. 8 muffins généreux :

  • 120g de farine de blé
  • 87g de farine complète
  • 90g de flocons d’avoine
  • 1/2 c. à café de cannelle
  • 2 c. à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 100g de sucre muscovado (ou sucre roux)
  • 113g de beurre
  • 2 œufs
  • 120 ml de lait d’amandes (ou de lait)
  • 125g myrtilles
  • 1 poignée de noisettes concassées
  • 1 poignée de flocons d’avoine

Muffins aux myrtilles et flocons d'avoine

Préparation : Préchauffez le four à 180°C (four électrique). Placez des caissettes de cuisson dans les alvéoles d’une plaque à muffins.

Mixez grossièrement les flocons d’avoine (sans les réduire en poudre fine). Dans un récipient, travaillez le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce qu’il soit bien incorporé. Ajoutez les œufs, mélangez bien puis ajoutez ensuite le lait d’amandes. Mélangez les farines avec les flocons d’avoine, la levure, la cannelle et le sel. Incorporez à la préparation en plusieurs fois. Ajoutez les myrtilles. Versez la pâte dans les alvéoles de la plaque à muffins.

Mélangez une poignée de noisettes concassées (et préalablement torréfiées*) et une poignée de flocons d’avoine. Parsemez un peu de ce mélange sur chaque muffin.

Placez au four et faites env. 20-25 min. (selon la taille des muffins). Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau : si elle ressort sèche, c’est cuit! Sinon poursuivez…)

* Passées au four pour intensifier leur goût (env. 15-20 min à 150°C).

Muffins aux myrtilles et flocons d'avoine

Cake marbré

Deux cakes sinon rien (recette de base C. Felder, Gâteaux)

Cake marbré

Ouais c’est juste un cake quoi. Mais le cake est bon, le cake est photogénique.
Et un blog c’est fait pour ça aussi, contenir quelques recettes de basiques, à avoir toujours sous la main pour les vraies urgences (goûter-hypoglycémie-dépendance). Il était donc indispensable d’avoir ici au moins une bonne recette de cake marbré. J’y ai ajouté un glaçage au chocolat et des noisettes pour plus de gourmandise (m’oui c’est vrai, c’est ce qui manquait dans cette recette ;-)) et le coté régressif (c’est toujours le craquant du glaçage au chocolat qu’on préfère non ?).

Munitions pour 1 cake (moule de 16 cm)

Pour la pâte vanille :

  • 175g de farine de blé
  • 1 c. à café rase de levure chimique
  • 100g de beurre mou
  • 160g de sucre semoule
  • 125g d’oeufs (2 gros œufs)
  • 45 ml de lait
  • 15g de rhum (facultatif)
  • 1/2 gousse de vanille

Pour la pâte cacao :

  • 15g de cacao en poudre
  • 10 ml de lait

Pour le glaçage (selon l’envie) :

  • chocolat noir
  • 1 poignée de noisettes

Cake marbré

Torréfiez les noisettes en les passant au four à 160°C pendant env. 5 à 10 min (surveillez, elles doivent dorer légèrement). Laissez refroidir puis concassez-les. Fendez la gousse et grattez les grains.

Tamisez la farine avec la levure. Battez le beurre pommade avec le sucre. Ajoutez les œufs et mélangez. Ajoutez ensuite la farine, puis le lait, le rhum et la vanille. Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Divisez la pâte en deux portions égales. Incorporez le cacao et le lait à l’une d’entre elles et mélangez bien.

Beurrez et farinez le moule à cake (ou chemisez-le de papier cuisson). Versez un peu de pâte vanille au fond du moule, puis une couche chocolat. Répétez l’opération en alternant les couches. Répartissez quelques noisettes concassées sur le dessus.

Placez au four préchauffé : faites cuire le cake d’abord 10 minutes à 200°C (four électrique), puis env. 30 min. à 180°C. Laissez refroidir avant de démouler.

Faites fondre le chocolat au bain-marie. Versez le glaçage sur le cake et parsemez de noisettes concassées. Laissez prendre.

Pour la version vanille-framboises : réalisez la recette sans la pâte cacaotée et ajoutez une belle poignée de framboises fraîches ou surgelées.

More cake ?

Cake marbré

Cake citron pavot

Recette Christophe Felder, Mes 100 recettes de Gâteaux

Cake citron pavot

Bon, rien de neuf à l’est culinaire…C’est pas la révolution, du cake citron pavot on en a vu à tire-larigot. But sometimes a girl needs a cake. Et des agrumes aussi, auxquels je voue un culte sans borne (avec l’ananas). L’épineux problème avec les grands classiques, c’est le volume. Comment choisir entre toutes les recettes. Pour la recette doudou de cake au citron, j’ai fouillé dans les chouchous et le local. J’ai hésité entre la version Mulhaupt et Felder, j’ai finalement opté pour celle de Felder (mais délestée de 50g de sucre). Sans surprise. Une creaminelle décidemment bien trop prévisible.

Munitions pour 1 cake (pour un moule de 20-21 cm env.)

  • 70g de beurre fondu
  • 2 citrons non traités
  • 190g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 4 œufs
  • 200g de sucre
  • 2 cuillères à soupe de graines de pavot bleu
  • 1 pincée de sel
  • 100g de crème fraîche liquide

Pour le glaçage:

  • 1/2 citron
  • sucre glace
  • 1 c. à café de rhum blanc

Cake citron pavot

Préchauffez le four à 180°C. Beurrez un moule à cake, ou garnissez-le de papier cuisson. Faites fondre le beurre dans une petite casserole, puis laissez tiédir.

Râpez finement le zeste des citrons. Tamisez la farine avec la levure. Cassez les œufs dans un récipient, ajoutez le sucre puis fouettez au batteur jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Ajoutez les zestes, le sel, la crème liquide et mélangez. Incorporez ensuite la farine avec la levure et mélangez bien. Ajoutez le beurre fondu. Terminez en ajoutant les graines de pavot.

Versez la pâte dans le moule et placez au four. Faites cuire 10 min. à 180°C puis réduisez la température à 150°C. Poursuivez la cuisson env. 30-35 min. Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche.

Pressez le jus d’un 1/ citron, ajoutez une c. à café de rhum. Ajoutez autant de sucre glace (préalablement tamisé) que nécessaire jusqu’à obtention d’un glaçage dense (ou la texture souhaitée). Versez sur la cake et laissez prendre.

Cake citron pavot

Cake citron pavot