Bionade: itinéraire d’une boisson gâtée

bionadeLa Bionade, kesako ??
Un vin pétillant? du cidre? un cocktail? une boisson fashion cautionnée par Karl? Que néni. Un soft drink? vous chauffez…Alors ces petites bulles ?

Une limonade bio, brassée selon un procédé unique (la fermentation, proche de la fabrication de la bière). Des saveurs originales : sureau (ma préférée), orange-gigembre, plantes, litchi, coing..

Naturelle, peu calorique, douce, désaltérante..elle répond parfaitement aux attentes féminines (mais pas uniquement). Et elle nous change des sodas classiques chimiques et bourrés de sucres!

D’ailleurs les ventes ne trompent pas: en Allemagne la boisson est en passe de supplanter (le mauvais élève) Coca-Cola. Outre-Rhin, cette boisson fait un véritable carton. La marque existe depuis une quinzaine d’années. D’abord boudée puis relancée dans les boites branchouilles de Berlin, Munich et Hambourg, la Bionade est désormais incontournable. Cultissime.

bionade

Bionade c’est aussi une entreprise qui a réussi a décrocher un label éco, des contrats à la pelle (Starbucks, Mac Café..) et qui s’inscrit dans une démarche éco-citoyenne. Convoitée par le géant Coca lui-même, la société s’est même permis le luxe de refuser le rachat.

En France, la Bionade est plutôt mal distribuée et c’est bien dommage car elle a tout pour séduire.

Je ne peux m’empêcher de sourire à l’idée de voir la Bionade investir les étals chez Colette, tel un produit über-tendance. L’épreuve, le passage obligé avant le lancement (d’une future star) dans la grande distribution, Colette ou l’itinéraire d’un succès assuré? (en vente également au Stube et à la Grande Epicerie de Paris et à commander en ligne sur Alternative Food & Beverage  et Madeleine Market).

Nous, petits alsaciens, il nous suffit de traverser la frontière pour en trouver dans presque n’importe quel magasin. Pour ma part, je suis conquise depuis bien longtemps. Et convaincue, pour m’en être abreuvée tout l’été dernier. J’ai trouvé là un sérieux challenger (si ce n’est le substitut) au Coca-Light / Zéro. L’essayer c’est l’adopter.

Déjà plébiscitée l’an dernier par le magazine Elle qui en faisait l’une des boissons de l’été, on en (re)parle ce mois-ci dans le nouveau numéro de Saveurs et de Fricote! Qu’attendent donc les enseignes pour nous la servir ?

bionade

NB : La flemme d’aller en Allemagne? On en trouve aussi à la Table Verte à Strasbourg(une petite épicerie bio de quartier). Et ma Bionade, je la déguste avec quoi ? un bagel pardi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *