Confiture de potimarron à la vanille

confiture de potimarron à la vanille
Comme je l’avais déjà expliqué, chaque année, je ramène un petit pot de confiture « Au Mouton Bleu des Viviers » d’Annick Faucheux, une productrice présente sur le Salon du
Blog Culinaire à Soissons. Et la confiture de potimarron avait été une vraie révélation ! Je m’étais toujours dit qu’il fallait vraiment que j’essaie de la faire moi-même. Enfin concrètement, je m’étais toujours dit que j’adorerais faire mes confitures moi-même.
Faute de vrai équipement spécial confiotes, d’espace de stockage, d’espace tout court, je me suis toujours contentée de manger les confitures home-made de ma mère (et quelques infidélités, entre autres, à la Chambre aux Confitures).

J’ai profité d’un week-end à la campagne, d’une cuisine spacieuse et plus propice à la cuisson des confitures pour me lancer. Pleine de bonne volonté, j’avais même acheté le livre de Christine Ferber « Mes Confitures » en préambule.

Pour la confiture de potimarron à la vanille, je n’ai pas suivi l’une de ses recettes pour autant. On a fait ça à la traditionnelle…N’étant pas non plus une experte (mais j’étais bien épaulée), je craignais un peu que la confiture ne soit trop liquide. Mais elle a, au contraire, bien pris sans pour autant être compacte. Pour la vanille, c’est comme on aime, j’ai préféré ne pas en mettre de trop non plus (une gousse), pour qu’elle ne prenne pas trop le dessus.

L’expérience étant plutôt concluante, j’ai déjà envie de retenter une version avec des épices et/ou des agrumes. Et avec cette confiote, hormis la tartiner, on fait quoi ? Vous pouvez aussi garnir des petits sablés !

confiture de potimarron à la vanille

Munitions pour env. 5-6 pots (selon contenance)

  • 1kg de chair de potimarron
  • 1 kg de sucre cristal
  • 1 gousse de vanille
  • 1 citron

Stérilisez au préalable les pots et les couvercles à vis : portez une casserole d’eau à ébullition, trempez les pots et couvercles dans l’eau bouillante, puis posez-les
sur une serviette.

Coupez le potimarron en tranches, épluchez-le puis coupez-les en petits cubes. Pesez 1 kg de chair. Placez la chair dans un grand récipient, ajoutez le sucre cristal en mélangeant pour bien enrober tous les morceaux. Pressez le jus du citron. Coupez la gousse de vanille, retirez les grains puis ajoutez-les au potimarron. Placez au frais, et laissez macérer 3 à 4 h (en remuant de temps à autre).

Dans une grande casserole ou un faitout, versez la préparation. Faites cuire à feu moyen env. 30 min. en remuant régulièrement jusqu’à ce que le potimarron soit bien tendre.
Écrasez le potimarron (au presse-purée par ex.) ou mixez à l’aide d’un mixer plongeant, en laissant quelques petits morceaux si vous le souhaitez. Remettez sur le feu et reportez à ébullition env. 15 min.

Faites un test de prise en gelée en versant une petite quantité de confiture sur une assiette très froide, la confiture doit figer assez rapidement, sinon poursuivez encore un peu la cuisson.

Versez immédiatement à ras bords dans les pots, vissez les couvercles, retournez les pots env.5-10 min, puis remettez à l’endroit.

spitzbuben

Spitzbuben à la confiture de potimarron

 

Cranberries curd

cranberries curd

Hibernation, procrastination…Qu’il est bon de ne rien faire. Qu’il est bon de ne pas se mettre la pression. Qu’elle est vilaine l’alsacienne, elle n’a pas suivi le calendrier des temps forts de l’année comme tout bon blogueur qui se respecte…(oui, en 2015, j’ai décidé de ne pas pratiquer la langue de bois). La date limite étant fixée au 31, c’est sur le fil du rasoir que je vous souhaite une bien belle année, gourmande évidemment !

Ce n’est plus la saison des marrons, donc point de galette des rois par ici ! La Chandeleur approche à grands pas – aah, tu le sens arriver doucement le marronnier hein ?! – mais non, pas de recettes de crêpes dans les tuyaux, plutôt de quoi les garnir ! Pour changer de la célèbre pâte a tartiner pas-du-tout-maison, de la confiture, je vous recommande le curd !

Cela faisait un petit moment que je voulais tester des recettes de curd à base d’autres fruits que le citron. Je continue de taquiner encore un peu la jolie petite baie rouge…J’adore la couleur qui claque et la petite touche d’acidité. Ce curd plaira peut-être davantage aux grands enfants, en tous cas, la petite baie est prometteuse et pleine de ressources. J’ai bien envie de tenter un petit framboise curd quand la saison viendra.

En fouinant sur les blogs US, je suis tombée à plusieurs reprises sur la recette de Martha Stewart, conversions faites, j’ai donc fini par la tester. Et si vous n’aimez pas la cranberry, il y a aussi le bergamote curd, parfait sur les crêpes et les brioches !

Munitions :

  • env. 400g de cranberries fraîches
  • env. 90 ml de jus d’orange (soit 1 orange)
  • env. 190 ml d’eau
  • env. 70 g de beurre
  • 3 jaune d’oeufs
  • 1 œuf entier
  • env. 200g à 170g de sucre

cranberries curdPlacez les cranberries dans une casserole avec l’eau, le jus d’orange et faites cuire à feu moyen. Les cranberries vont éclater au fur et à mesure de la cuisson. Laissez frémir env. 20 min. jusqu’à ce que le mélange épaississe (un peu comme une marmelade). Passez les cranberries à la passoire fine (ou tamis) pour récupérer le coulis. Écrasez bien les cranberries pour récupérer un maximum de coulis. (vous pourrez récupérer plus de 400g de coulis).

Pendant ce temps, faites chauffer une casserole d’eau à feu doux.

Ajoutez le sucre, le beurre au coulis chaud et mélangez jusqu’à dissolution. Battez rapidement les jaunes et l’œuf entier à la fourchette. Ajoutez progressivement à la préparation en mélangeant bien.

Placez le coulis dans un récipient. Faites cuire au bain-marie en remuant constamment jusqu’à ce que la masse épaississe légèrement (et nappe le dos d’une cuillère en bois).
Recouvrez la surface de film alimentaire, laissez tiédir puis placez au frais.

cranberries curd

 

 

Bergamote curd et petites contrariétés…

bergamote curdLe dépôt légal de vœux étant fixé au 31 janvier, il est encore temps de vous souhaiter une belle année gourmande !

Lorsqu’on croupit en cellule 8 heures par jour voire plus, on finit souvent par être victime de carences en tous genres. Si j’étais amenée à subir un test anti-dopage, je risquerais fort dans les semaines à venir, d’être contrôlée positive pour usage massif de vitamines, minéraux, d’oligo-éléments et autres compléments. A la détox, je préfère la monomanie alimentaire : en hiver, je deviens une dévoreuse chronique d’ananas et j’opte en plus pour la perfusion d’agrumes ! Et vous, votre monomanie, votre méthode anti-coup de mou, c’est quoi ?

La clémentine avait fait déjà son chemin dans ma tête quand j’ai soudain décidé de prendre un virage 100% bergamote. Légèrement bornée, il a d’abord fallu trouver ledit fruit à Strasbourg. Mission accomplie lors d’un passage par la case bio chez Satoriz (mes indics m’ont soufflé qu’on en trouverait également au Serpent Vert à Schiltigheim).
Un peu d’espionnage culinaire avant de finir par choisir la recette de curd d’Edda, parfaite, mais que j’ai réalisé uniquement à base de bergamotes, dont la taille se rapproche sensiblement de celle de la clémentine. J’ai congelé une partie de la marchandise et j’ai déjà ma petite idée sur la façon de recycler mon reliquat de crème à la bergamote !

bergamote curdMunitions pour env. 2-3 pots (contenance 230g) :

  • 3 œufs entiers
  • 170 g de jus de bergamotes (env. 6 bergamotes)
  • 100 g de sucre
  • 70 g de beurre
  • 30 g de fécule de maïs
  • Le zeste râpé de 4 ou 5 bergamotes

Mélangez le sucre avec les zestes de bergamote puis ajoutez le jus. Incorporez les œufs et la fécule et fouettez pour bien mélanger.

Faites chauffer une casserole d’eau (frémissante), placez-y un récipient en métal au bain-marie. Versez le mélange dans le récipient. Faites cuire à feu doux, laissez épaissir en remuant constamment jusqu’à obtenir une masse crémeuse, proche de la texture d’une crème pâtissière.

Ne faites pas faire bouillir le mélange, la cuisson doit être progressive (10-15 min env.) et la crème doit napper la cuillère.

Retirez du feu et ajoutez le beurre coupé en morceaux. Mélangez pour bien l’incorporer.
Remplissez des pots à confiture et laissez refroidir. Conservez le bergamote curd au frais.

bergamote curd