Pancakes à la courge butternut (pumpkin pancakes)

pancakes à la courge butternut

J’avoue, des crêpes et des galettes, je n’en fais que très rarement. Je ne sais pas trop pourquoi, parce que j’aime bien ça. Surtout la galette saucisse (si, si, c’est trop bon) !
En revanche, je ne boude pas mon plaisir avec les pancakes. J’en prépare plus régulièrement, de préférence le dimanche. Je prépare la pâte la veille, je laisse reposer une nuit pour un dimanche matin à la cool. J’ai ma recette fétiche, une recette de Trish Deseine, découpée dans un vieux Elle. Je l’ai toujours sous le coude, et même archivée dans mon téléphone, on ne sait jamais, en cas de pancakes-emergency. Mais j’aime bien changer de temps à autre. Cet automne – complètement obsédée par les courges – j’avais envie de tester les pancakes à la courge, chaque année je les vois défiler sur les blogs US. Je vous propose donc cette recette réalisée il y a déjà quelques temps. Même si la saison est passée, on trouve encore quelque courges en rayons.

(inspiration www.ambitiouskitchen.com)

Munitions :

  • 125g de farine complète
  • 2 c. à café de levure chimique
  • une pincée de sel
  • 1 c. à café généreuse de mélange cannelle, gingembre, noix de muscade, clou de girofle
  • 100g env. de purée de butternut
  • 18 cl de lait d’amande
  • 1 sachet de sucre vanillé bourbon
  • 1 œuf

Pour la purée : dans la recette ma recette de Crumb Cake, j’expliquais comment réaliser la purée de butternut. Par exemple, avec un beau butternut de 900g (pelé et tranché) vous obtiendrez env. 450 g de purée (poids égouttée). Utilisez donc un 1/2 butternut pour cette recette. Vous n’aurez pas besoin de toute la purée, gardez-la pour un petit gratin individuel. Vous pouvez bien entendu utiliser une autre variété de courge (courge musquée, potiron…)

Voici la marche à suivre : coupez le butternut en tranches, retirez les graines dans la partie basse, puis épluchez-les. Coupez le butternut en cubes puis faites-le cuire à la vapeur, jusqu’à ce qu’il soit bien tendre. Dans un récipient, écrasez le butternut au presse-purée. Pour retirer un maximum d’humidité, idéalement passez la purée à travers une étamine (tissu très fin destiné à la préparation des confitures, à défaut un torchon propre)
Fermez et pressez. Le butternut va libérer son eau.

Pour les pancakes : dans un récipient, mélangez les ingrédients secs : levure, farine, épices et sel. Dans un second récipient, mélangez la purée de courge avec le lait, le sucre et l’oeuf. Ajoutez aux ingrédients secs et mélangez bien.

Beurrez et huilez une poêle (ou utilisez un appareil multi-crêpes). Versez une louche de pâte. Laissez cuire jusqu’à formation de petites bulles à la surface, puis retournez et laissez dorer l’autre face.

Vous pouvez incorporer des pépites de chocolat à la pâte lors de la préparation, ou servir les pancakes avec du chocolat noir fondu.

pancakes à la courge butternut

Pancakes au thé et à la mandarine (concours inside)

Recette pierre herme

pancakes

Il y a plusieurs semaines, quelques gourmandes notoires et moi, avions été délicieusement corrompues par l’agence Comme LM. Une invitation qui ne se refuse pas!

Samedi dernier, nous nous sommes donc réunies – presque en catimini – pour un petit déjeuner entre privilégiées à l’Hôtel du Parc**** à Obernai. J’aurais l’occasion de m’étendre plus longuement sur le sujet dans un prochain billet mais un petit-déjeuner pouvant en cacher un autre, aujourd’hui c’est la chandeleur !

En bonne psychopathe, je découpe et je conserve soigneusement toutes les parutions presse liées de près ou de loin à la cuisine (et pas que !).

Cette recette de pancakes est tirée de ma bible fashion, un vieux ELLE datant de novembre 2010. Pierre Hermé livrait ses secrets du petit déjeuner et y dévoilait quelques recettes exclusives extraites de son livre « Infiniment ». Une recette simple et irrésistible, revisitée au thé et à la mandarine, pour des pancakes super fluffy!

Et pour l’occasion, vous avez jusqu’au 23 février 2013 pour laisser un petit commentaire au bas de cet article et me dire quelle est votre façon préférée de préparer ou d’accommoder vos crêpes et pancakes!

A l’issue de ce petit concours, j’enverrai au gagnant 2 jolies boites surprise…De quoi faire gonfler vos pancakes et parfumer délicatement vos crêpes !

pancakes

Pour 7-8 pancakes:

  • 90g de farine de blé
  • 5g de levure chimique
  • 100g de crème fraîche épaisse
  • 30g de lait
  • 1 c. à café de thé
  • 1 mandarine
  • 1 œuf
  • 25g de sucre
  • 1 pincée de sel

Faites chauffer le lait dans une petite casserole. Laissez infuser une cuillère à café du thé de votre choix (ici Kusmi Anastasia). Filtrez et laissez tiédir.

Dans un récipient, mélangez la farine et la levure. Zestez la mandarine. Dans un second récipient, battez la crème fraîche avec un œuf entier, le sucre, le sel et le lait infusé. Ajoutez les zestes râpés. Ajoutez ensuite le mélange farine-levure. Montez 2 blancs en neige puis incorporez-les à la préparation.

Badigeonnez une mini-poêle ou une grande d’huile ou de beurre fondu. Déposez 2 bonnes cuillères à soupe de pâte par pancake. Faites dorer d’un côté. Lorsque de petites bulles se forment à la surface, retournez et faites dorer l’autre côté.

Arrosez avec un peu de sirop d’agave et servez avec quelques suprêmes (chair) de mandarines ou d’oranges.

D’autres envies pour la chandeleur? Suivez la piste…

Wraps de sarrasin, saumon aneth

crêpes

Peu convaincue par ma prestation photographique du week-end, et dépitée – voire lassée – par le manque de lumière dans l’appartement, je suis néanmoins un peu plus convaincue par la recette.

Les wraps font toujours leur petit effet lors de l’apéro. Tortillas de blé, de maïs ou crêpes au sarrasin, on peut les garnir comme on aime, et roulées, elle prennent un petit coté japonisant. Pliée, roulée, superposée en millefeuilles, la crêpe se décline et se détourne. Comme pour le sucré, les accompagnements sont variés.

 Et vous, les crêpes vous les aimez comment? Pour moi, ce sera avec un cidre brut!

Pour les galettes de sarrasin:

  • 250g de farine de sarrasin
  • 2 c. à soupe de farine de blé
  • 2 c. à soupe d’huile
  • 1 c. à café de sel
  • 1 œuf
  • 25 cl de lait
  • 25 cl d’eau

Pour env. 6 crêpes roulées, prévoyez (la pâte permettant de réaliser env. une douzaine de crêpes)

  • 200g de saumon fumé
  • 1 barquette de fromage frais (150g)
  • 1 citron vert
  • aneth
  • sel, poivre

Versez les farines dans un récipient. Creusez un puits et y mettre l’œuf et le sel.

Travaillez la pâte avec le manche d’une cuillère en bois, en commençant par l’œuf et en intégrant petit à petit de la farine. Versez lentement et progressivement l’eau froide au centre (pour éviter les grumeaux), continuez de mélangez jusqu’à obtention d’une pâte épaisse.

Versez ensuite l’eau. La pâte doit devenir lisse et fluide. Couvrez et laissez reposer la pâte plusieurs heures. Avant la cuisson, lissez la pâte, allongez-la avec un peu d’eau ou de lait si nécessaire et ajoutez l’huile.

Huilez une crêpière (le beurre ça brûle !), versez une louche de pâte, répartissez en faisant tourner la crêpière. Faites dorer de chaque coté quelques minutes. Roulez chaque crêpe sur elle-même et laissez refroidir.

Travaillez le fromage frais à la fourchette. Ajoutez un filet de jus de citron vert, ciselez l’aneth et mélangez-le au fromage, salez et poivrez.

Déroulez les crêpes, étalez le fromage sur chacune d’entre-elle. Recouvrez de tranches de saumon puis enroulez chaque crêpe sur elle-même (vous pouvez aussi couper le saumon en petits dés et l’incorporer au fromage). Enveloppez dans du film alimentaire en serrant bien et placez au frais.

Avant de servir, coupez des tronçons de 3 ou 4 cm, façon makis japonais (coupez les bords irréguliers pour un aspect plus propre).

Et pour la recette sucrée, c’est par là…

crêpes caramel

Kaiserschmarrn

KaiserschmarrnKaiser what? Ne vous fiez pas à son air rustique et son titre imprononçable car la recette est délicieuse. Le Kaiserschmarrn (l’omelette de l’empereur ou omelette impériale) est un grand classique de la cuisine autrichienne. Accessoirement dessert favori de l’empereur François-Joseph, c’est aussi celui que l’on sert fréquemment en bas des pistes de ski!

Il s’agit en réalité d’une omelette soufflée, coupée selon la tradition directement dans la poêle en petites quenelles. A la pâte, on ajoute généralement des raisins secs et on la sert avec une compote de prunes ou de pommes. Il existe différentes versions de cette recette, on la réalise aussi avec de la crème fraîche liquide ou du fromage blanc. Voici la recette classique à base de lait.

Munitions pour 2 à 3 grosses crêpes (selon la taille de la poêle et la quantité de pâte versée)

  • 200 ml de lait
  • 120 g de farine
  • 4 œufs
  • une pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2-3 c. à café de sucre
  • 2 c. à soupe de raisins secs (facultatif)

Pour saupoudrer et accompagner :

  • sucre glace
  • amandes effilées
  • compote de pommes ou de prunes

Dans une jatte, mélangez la farine, le sel, les sucres, le lait et les jaunes d’oeufs.
Battez tous les ingrédients au fouet puis ajoutez les raisins secs. Fouettez les blancs en neige ferme. Incorporez les blancs en neige à la pâte.

Coupez 2 noix de beurre et faites fondre dans une poêle ou sauteuse (diamètre 20 à 22 cm) avec un peu d’huile (pour éviter que ça brûle). Versez la pâte.

Lorsque la face inférieure est colorée, coupez l’omelette en quarts puis retournez. A l’aide de 2 spatules, coupez les quarts d’omelette en petits morceaux et laissez dorer en retournant les morceaux de temps à autre. Servez immédiatement. Saupoudrez de sucre glace, d’amandes effilées par ex. et accompagnez d’une compote de pommes.

Pour la compote maison :

  • 800 g de pommes (env. 4 pommes)
  • 1 gousse de vanille ou cannelle

Épluchez les pommes, coupez-les en quartiers, puis émincez-les en tranches ou en gros dés. (arrosez-les d’un peu de jus de citron, cela évitera l’oxydation et ajoutera un petit goût). Placez les pommes dans une casserole. Verser un petit fond d’eau. Faites cuire lentement à couvert env. 10 minutes. Ôtez ensuite le couvercle, et desséchez la compote en remuant à la spatule pour évacuer l’excédent d’eau. Mixez les fruits et laissez refroidir. Ajouter un peu de cannelle et des grains de vanille selon votre préférence…

Tuyaux de creaminelle: Faites gonfler les raisins secs dans un peu de rhum avant de les ajouter à la préparation. Mais si comme moi vous n’aimez pas les raisins secs, remplacez-les par des cranberries séchées!