Soupe petits pois ricotta et basilic

La petite soupette qui fait du bien…

…et que l’on supporte encore parfaitement en ce début de saison. Comme chacun sait, le vert n’est pas ma couleur de prédilection en cuisine, pas tout à fait ce que j’appelle la couleur de l’espoir…;-) J’exagère volontairement le trait, mais petit à petit, l’oiseau fait son nid. Pour cette recette de soupe petits pois ricotta et basilic, je me suis très librement inspirée des soupes Green Shoot – sans comparaison gustative, et puisqu’il n’y a pas de pomme de terre dans ma version – dont les packagings et les associations me font toujours très envie. Fana de soupes, je suis devenue également une adepte des bouillons naturels Ariaké. Côté prix, on vole largement au-dessus du cube de bouillon déshydraté, mais côté goût, bien au-dessus aussi…

Soupe petits pois ricotta et basilicMunitions pour 2 bols de soupe :

  • 500g de petits pois surgelés
  • .env. 50 cl de bouillon
  • 1 sachet de bouillon de légumes Ariaké
  • 1/2 oignon
  • env. 10 à 12 feuilles de basilic
  • 125g de ricotta
  • un peu de beurre ou d’huile d’olive

Soupe petits pois ricotta et basilicPréparez le bouillon avec le sachet Ariaké, laissez infuser 5 à 10 min. Retirez le sachet de bouillon. Faites revenir l’oignon ciselé dans une poêle avec une noix de beurre ou peu d’huile d’olive. Réservez.

Portez une casserole d’eau à ébullition. Ajoutez les petits pois et laissez cuire env. 10-15 min.

Égouttez. Mixez finement les petits pois avec une petite louche de bouillon et les oignons. Étape intermédiaire : vous pouvez filtrer la soupe au chinois pour une texture veloutée et très lisse.

Ajoutez la ricotta, les feuilles de basilic et un peu de bouillon, mixez. Délayez progressivement avec le bouillon, jusqu’à obtention de la consistance souhaitée. Salez et poivrez.

Velouté de panais et Saint Jacques

Velouté de panais et Saint JacquesLe panais. Encore un légume avec lequel je ne pensais pas m’acoquiner. Cette grosse carotte ridée toute pâlichonne ne m’inspirait pas vraiment confiance. Franchement, c’était pas du tout cuit. Si les affaires se portent à merveille avec les légumes oranges, avec le blanc c’était pas gagné. Souvent creaminelle varie, j’ai baissé un peu la garde. La soupe me permet toujours d’avancer prudemment et d’apprivoiser le légume hostile en douceur. Je ne sais pas encore si je me suis faites berner, mais en tous cas, je suis séduite par le produit !

Cette recette je l’avais déjà proposée il y a quelques temps mais je l’ai remise un peu au goût du jour. Toujours accompagnée de noix de St Jacques ultra-fraîches. Je me souviens aussi de cette délicieuse purée de panais (complètement beurrée, la purée, pas moi) accompagnée d’escalope de foie gras que nous avions dégustée l’an dernier au salon du blog et qu’il va falloir remettre à l’ordre du jour dare-dare…

Munitions pour env. 4 détenus:

  • 250 ml de crème fraîche liquide
  • 500 ml de lait
  • 750 ml d’eau
  • Env. 500g de panais épluchés et coupés en morceaux
  • 1 oignon
  • 1 ½ cube de bouillon de légumes
  • 8 noix de Saint Jacques
  • 20g de noisettes entières
  • Sel, poivre, noix de muscade
  • Beurre

Facultatif : 150 ml de crème fraiche liquide

Matériel : 4 verrines; Piques en bois

Concassez les noisettes puis faites-les revenir à feu vif quelques instants dans une poêle sans ajout de matière grasse. Réservez.

Portez 750 ml d’eau à ébullition dans une casserole. Ajoutez le cube de bouillon de légumes et mélangez. Hors du feu, ajoutez le lait et la crème fraîche.

Épluchez les panais, coupez-les en gros cubes. Épluchez l’oignon puis ciselez-le.
Dans une grande sauteuse (elle doit pouvoir contenir les 1500 ml de liquide), faites fondre une grosse noix de beurre. Faites revenir l’oignon, sans le faire brunir. Ajoutez les cubes de panais et faites revenir quelques instants.

Ajoutez le mélange bouillon de volaille, lait et crème fraîche jusqu’à couvrir à hauteur. Laissez cuire à feu moyen env. 30 min. jusqu’à ce que le panais soit tendre.

Retirez le panais à l’aide d’une écumoire. Placez-le dans un mixer, ajoutez un peu de bouillon de cuisson. Mixez et ajoutez autant de liquide de cuisson jusqu’à obtenir une consistance lisse et crémeuse (ou la texture souhaitée, selon votre convenance). Ajoutez de la noix de la muscade. Rectifiez l’assaisonnement (sel et poivre).

Montez un peu de crème fraîche liquide en chantilly avec une pincée de sel. Dans une poêle, faites fondre une belle noix de beurre. Faites revenir les noix de St Jacques assez rapidement à feu vif (quelques aller-retours de chaque côté suffisent, pour qu’elles soient juste saisies et bien dorées). Salez, poivrez.

Versez le velouté dans des verrines (ou des assiettes creuses). Ajoutez une quenelle de chantilly. Parsemez de noisettes concassées. Plantez 2 noix de St Jacques sur des piques en bois et placez-les dans chaque verrine, servez !

Soupe de pommes de terre, cheddar & bacon

Soupe de pommes de terre cheddar baconJ’adore les soupes, les bonnes tambouilles hivernales ! Carottes-oranges, potimarron-châtaignes, courgettes-chèvre, des basiques dont je ne me lasse pas.  Rapide, saine, nourrissante, la soupe, c’est ma façon à moi de consommer les légumes. Et j’adore la pomme de terre. Raison suffisante pour en faire une soupe. La patate, c’est ma bonne copine franchouillarde ! Un peu comme une fugitive finalement, elle joue les caméléons et s’adapte à toutes les situations et tous les environnements !

J’ai plutôt tendance à cuisiner les soupes sous forme de velouté, avec des épices, des aromates. J’avais envie cette fois de quelque chose d’un peu plus riche, plus gourmand…Sans doute influencée par un départ imminent vers la capitale anglaise, le potage prend une allure british. Un peu montagnarde aussi. Pour moi, accompagnée de pain, la soupe constitue souvent un repas à part entière, je n’ai donc aucun mal à engloutir 2 bols. Si vous souhaitez la servir en entrée, pensez à ajuster les quantités en fonction.

soupe pommes de terre (1)Munitions pour 2 bols de 250 ml env. :

  • 3 pommes de terre de taille moyenne
  • ¼ d’oignon émincé (1 bonne cuillère à soupe)
  • 1 c. à soupe d’huile
  • 500 ml de lait
  • 50g de cheddar
  • 1 c. à café de romarin séché
  • Sel, poivre
  • 2-3 tranches de poitrine de porc

Préchauffez le four à 180°C. Faites cuire les pommes de terre au four jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Retirez ensuite la peau de 2 pommes de terre et réservez la 3ème au four tiède (enveloppez-la dans du papier aluminium).

Râpez le cheddar. Mettez l’huile dans une poêle et faites-y revenir l’oignon émincé.
Faites cuire les tranches de bacon au four jusqu’à ce qu’elles soient bien croustillantes. Réservez.

Faites chauffez le lait dans une casserole. Mettez la chair de 2 pommes de terre dans un blender ou un mixer, ajoutez le lait, les oignons, le cheddar, le romarin. Salez et poivrez selon votre goût. Faites chauffez la soupe encore quelques minutes dans la casserole.

Versez dans des bols, parsemez avec la chair chaude émiettée de la 3ème pomme de terre et le bacon coupé en morceaux.

soupe pommes de terre (3)

Velouté de légumes oubliés, chapon, champignons

velouté de légumesJe vous l’avais promis, janvier sera le mois de la détox !

Sans être une résolution, c’est une vraie envie : celle de cuisiner les légumes un peu plus souvent. Et évidemment, de passer à une alimentation dépourvue de foie gras, de pain d’épices et de saumon pour quelques temps. Pour une (ex-)légumophobe, le potage est l’option la plus simple et la plus savoureuse.

Si j’ai pris l’habitude de faire mes soupes maison, j’achète également de temps à autre des soupes en brick. Shame on me, mais oui, certains soirs elles sont rapides à préparer et selon les marques, pas mauvaises.

J’ai découvert il y a peu de temps deux recettes de soupes Liebig (gamme création jeunes chefs: Crémeux de courge, potimarron, gambas et Délice de légumes d’antan, chapon et morilles (reste à tester le duo de lotte, st Jacques et crème safranée).

J’ai tout de suite aimé ces associations et j’ai eu envie de refaire chez moi la version aux légumes d’antan. Un petit tour chez Grand Frais, un reste de chapon de Noël et hop…Je me suis basée sur la liste d’ingrédients au dos. Évidemment, sans les proportions, c’est un peu au petit bonheur la chance, mais avec les soupes, l’improvisation est tolérée (elle réserve parfois même de bonnes surprises).

Voici donc ma version de ce potage : les morilles ont été remplacées par un mélange de champignons et le céleri n’étant pas mon légume favori, je n’ai rajouté qu’un petit morceau (même pas un quart).

Pour env. un litre de soupe:

  • 1 litre d’eau
  • 2 cubes de bouillon de légumes
  • oignons (l’équivalent de 2 c. à soupe d’oignon ciselé )
  • huile d’olive
  • vin blanc
  • 2 topinambours
  • 1 panais
  • 1 petit morceau de céleri rave (à la louche)
  • 1 ou 2 petites carottes
  • 1 pomme de terre
  • 1 petit morceau de chapon (env. 50g)
  • crème fraîche liquide
  • sel, poivre
  • une dizaine de champignons (mélange forestier: pleurotes, champignons noirs, cèpes, bolets)

velouté de légumes

Réhydratez une dizaine de champignons en les trempant dans l’eau chaude pendant une bonne heure puis, rincez-les bien et égouttez-les. Coupez grossièrement le chapon.

Faites chauffer un litre d’eau à part dans une casserole et ajoutez les cubes de bouillon. Épluchez les légumes, les couper en cubes et en rondelles.

Faites chauffer un peu d’huile dans une sauteuse. Faites dorer les oignons, puis déglacez avec un peu de vin blanc. Ajoutez les légumes et saisissez-les quelques minutes.

Ajoutez 75 cl de bouillon, laissez mijoter à couvert env. 20 min. jusqu’à ce que les légumes soient bien tendres.

Versez le tout dans un blender ou un mixer, ajoutez le chapon (réservez quelques morceaux plus épais) et les champignons, mixez jusqu’à obtention d’un velouté bien lisse. Ajoutez le reste de bouillon selon la consistance que vous souhaitez obtenir.
Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire, ajoutez deux c. à soupe de crème fraîche.

Servez avec quelques croûtons de pain et ajoutez de petits morceaux de chapon.

Ah oui et..Merci de me suivre, soyez gourmets & gourmands !

happynew-year copie