Soupe petits pois ricotta et basilic

La petite soupette qui fait du bien…

…et que l’on supporte encore parfaitement en ce début de saison. Comme chacun sait, le vert n’est pas ma couleur de prédilection en cuisine, pas tout à fait ce que j’appelle la couleur de l’espoir…;-) J’exagère volontairement le trait, mais petit à petit, l’oiseau fait son nid. Pour cette recette de soupe petits pois ricotta et basilic, je me suis très librement inspirée des soupes Green Shoot – sans comparaison gustative, et puisqu’il n’y a pas de pomme de terre dans ma version – dont les packagings et les associations me font toujours très envie. Fana de soupes, je suis devenue également une adepte des bouillons naturels Ariaké. Côté prix, on vole largement au-dessus du cube de bouillon déshydraté, mais côté goût, bien au-dessus aussi…

Soupe petits pois ricotta et basilicMunitions pour 2 bols de soupe :

  • 500g de petits pois surgelés
  • .env. 50 cl de bouillon
  • 1 sachet de bouillon de légumes Ariaké
  • 1/2 oignon
  • env. 10 à 12 feuilles de basilic
  • 125g de ricotta
  • un peu de beurre ou d’huile d’olive

Soupe petits pois ricotta et basilicPréparez le bouillon avec le sachet Ariaké, laissez infuser 5 à 10 min. Retirez le sachet de bouillon. Faites revenir l’oignon ciselé dans une poêle avec une noix de beurre ou peu d’huile d’olive. Réservez.

Portez une casserole d’eau à ébullition. Ajoutez les petits pois et laissez cuire env. 10-15 min.

Égouttez. Mixez finement les petits pois avec une petite louche de bouillon et les oignons. Étape intermédiaire : vous pouvez filtrer la soupe au chinois pour une texture veloutée et très lisse.

Ajoutez la ricotta, les feuilles de basilic et un peu de bouillon, mixez. Délayez progressivement avec le bouillon, jusqu’à obtention de la consistance souhaitée. Salez et poivrez.

Baby pavlovas aux fraises, basilic et citron vert

baby pavlovas aux fraisesAu commencement, je ne suis pas une dingue de meringue. Par meringue, j’entends la meringue sèche, cassante, le truc ultra sucré qui décore les vacherins. Pas la mousseuse, non, légèrement dorée, celle qui recouvre les tartes au citron ou à la rhubarbe. La pavlova, j’ai toujours trouvé ça très esthétique, frais, super gourmand, déclinable au fil des saisons. Mais toujours ce frein : la meringue, bof.

Les temps changent. Finalement, la meringue, c’est un peu la même rengaine que la guimauve maison. Une fois qu’on met le nez dedans…On hésite, on se lance, et finalement on se rend compte que ben ouais, en fait, on aime bien. Enfin la meringue, c’est bien surtout quand elle n’est pas toute seule. J’ai même fini par acheter un livre le livre Monts Blancs & Merveilleux, histoire de pousser le vice.

Le thème des fruits et légumes made in France proposé par Lidl pour le Salon du Blog Culinaire tombait à pic. J’avais envie d’une recette très fraîche, des fraises, relevées par une chantilly au basilic et des zestes de citron vert. Réalisée sur place ce week-end avec un ingrédient de choix, la fraise de Carpentras, délicieuse – je ne crois pas exagérer en disant qu’elle a fait un tabac sur le stand – que l’on trouvera désormais sur les étals Lidl.

Munitions : pour env. 15 à 20 pavlovas (selon la taille)

Pour les meringues :

  • 100g de blanc d’œufs (3 à 4 blancs, selon le poids)
  • 100g de sucre semoule
  • 100g de sucre glace

Pour la chantilly au basilic :

  • 40 cl de crème fraîche liquide
  • 200g de mascarpone
  • Env. 4 c. à soupe de sucre glace
  • Env. 10 à 12 feuilles de basilic

Pour le dressage :

  • 1 barquette de fraises (500g)
  • 1 citron vert

Préchauffez le four à 90°C (four électrique) 70°C (four à chaleur tournante). Découpez les fraises en fines lamelles. Réservez.

La meringue : montez les blancs en neige avec un peu de sucre semoule. Lorsqu’ils commencent à être fermes, ajoutez le reste du sucre progressivement jusqu’à obtenir une meringue brillante et qui forme un « bec d’oiseau » aux crochets.

Tamisez le sucre glace puis incorporez-le délicatement à la meringue (vous pouvez également ajoutez des zestes de citron vert directement dans la meringue). Versez la meringue dans une poche à douille (munie de la douille de votre choix).

Sur une plaque recouverte de papier cuisson, dressez de petits tas de meringue. Creusez un petit puits à l’aide d’une cuillère à café. Ou bien formez des nids en dressant d’abord à la poche un petit fond de meringue, formez ensuite le pourtour du nid, puis superposez une seconde couche sur le pourtour. Saupoudrez d’un peu de sucre glace tamisé, placez au four et faites cuire env. 1h à 1h15 (selon la taille des pavlovas).

La chantilly : Mixez les feuilles de basilic avec la crème fraîche froide. Filtrez la crème. Ajoutez le mascarpone, mélangez pour détendre, remettez au frais un moment pour le mélange soit bien froid. Montez la crème fraîche en chantilly ferme. Sucrez selon votre goût. Remplissez une poche à douille de chantilly (NB : vous pouvez très bien réaliser une chantilly simple, sans le mascarpone).

Le dressage : dressez la crème chantilly sur les meringues. Décorez de fraises, et l’aide d’une fine râpe, zestez par-dessus le citron vert.

Le tuyau de Chef Damien : une meringue un peu plus light, en réduisant les quantités de sucre à 60g et en ajoutant un filet de citron pour apporter un peu d’acidité. Et pour un concentré de parfum, congeler ses agrumes avant de les zester pour éviter que l’essence naturelle ne s’évapore.

baby pavlovas aux fraises