Bref, j’ai encore fait du granola maison

granola maisonAmandes, noisettes, graines et sirop d’érable

Le granola, c’est comme la guimauve. Une fois que vous avez mis le nez dans la version maison, vous êtes foutus, impossible de revenir en arrière. Addictif. Je le picore compulsivement avant même de passer à l’étape lactée, tellement il est plus croustillant et parfumé. Le granola, c’est le truc qui donne envie de prendre un vrai petit-déjeuner.

J’ai l’impression que les mélanges du commerce ont toujours un petit arrière-goût de je-ne-sais-quoi, un goût de vieille vanille ? Il y a quelques temps, j’étais tombée sur la marque bio Verival en Allemagne, dont les mélanges (et le packaging accrocheur) m’ont donné envie (l’huile de palme nettement moins). Au final, j’ai reposé le paquet en me disant qu’il subirait sans doute le même sort que les autres.

Avec le granola maison, pas d’entourloupe, au moins, on sait ce qu’on y met. On peut y ajouter tout ce que qu’on veut, selon ses goûts, ajouter des fruits moelleux, des éclats de chocolat, jouer sur les sucres et la matière grasse. J’ai repéré quelques recettes plus light à base de jus de fruits qu’il va falloir que je teste également.

Pour ma recette, je suis partie chercher l’inspiration chez Martha Stewart, mais c’est un mélange tout à fait personnel. J’en ai profité également pour faire le tri dans mon placard et liquider tous mes vieux paquets auxquels je ne touche plus depuis des mois. Ceux qu’on garde comme une vieille fringue plus vraiment à sa taille, en se disant qu’un matin, qui sait, on aura peut-être envie de (se) l’enfiler.

granola maisonMunitions :

  • 250g de flocons d’avoine
  • 100g d’amandes et de noisettes concassées
  • 100g de graines mélangées (pignons, tournesol, courge)
  • 1 pointe de cannelle
  • 125 ml de sirop d’érable
  • 125 ml d’huile végétale
  • 40 à 50g de sucre roux

Concassez les amandes et les noisettes.
Dans un récipient mélangez les fruits secs, les graines, les flocons d’avoine avec le sirop d’érable, l’huile et le sucre roux. Mélangez le tout en enrobant bien.

Préchauffez le four à 150°C. Procédez en plusieurs fois selon la quantité réalisée. Déposez des portions de granola sur une plaque recouverte de papier cuisson. Faites cuire env. 20 à 30 min (selon le four) en remuant de temps à autre et en surveillant. Lorsque le mélange obtient une belle coloration dorée, retirez du four.

Le mélange continuera de durcir en refroidissant. Conservez dans une boite hermétique ou des bocaux en verre.

Guimauve pamplemousse en coque de chocolat

Rosé à la menthe et aux fraises

guimauve pamplemousse

Cette année, Pâques ne passera pas par moi. Adieu lapins, poules et Lammele ! La basse-cour ne bougera pas. Moi oui. L’heure est à l’exil et il sera toujours temps d’étrenner mes nouveaux emporte-pièces à mon retour !

Je ne suis pas une grande consommatrice de guimauve, trop sucré…Les petits oursons, c’est plus ma came, et je n’évoque même pas la difficulté (meringue italienne ? ouch !)  et le fait que j’imaginais cela bien plus compliqué. Mais lorsque Lidl m’a demandé d’élaborer une recette sur le thème du rose ou du rosé pour le Salon du Blog Culinaire à Paris, je me suis immédiatement souvenue de cette recette réalisée il y a bien 3 ans lors d’un atelier de cuisine chez Cuisine Aptitude. Une petite fiche précieusement conservée et classée. Pour ce qui est de l’idée, je plaide donc coupable de plagiat.

La recette originale, elle, nécessitait quelques ingrédients spécifiques que l’on n’a pas toujours sous la main (trimoline, gomme xanthane, nappage professionnel). J’ai donc opté pour une version plus grand public, mais qui fonctionne tout aussi bien sans ces ingrédients-là. Inutile de partir en quête de trimoline ou de sirop de glucose, le miel fera l’affaire. La recette de base a été piochée dans le livre de Christophe Michalak « C’est du gâteau ! » et la guimauve maison, mousseuse, fondante et parfumée naturellement, a enfin retrouvé grâce à mes yeux ! Avec en prime, la fierté d’avoir réalisé ma meringue italienne avec un batteur électrique manuel. En bakchich ou complice d’un café gourmand, la guimauve fera son petit effet.

Munitions pour la guimauve pamplemousse en coque de chocolat

  • 250g de sucre semoule
  • 9 cl d’eau (90g)
  • 40g de miel
  • 7 feuilles de gélatine (14g)
  • 3 blancs d’œufs (90g)
  • Mélange sucre glace + fécule (tant pour tant, même quantité pour les 2)
  • 1 tablette de chocolat noir (65 à 70%)
  • 1 pamplemousse
  • Colorant alimentaire rose (en poudre)

Munitions pour le rosé à la menthe et aux fraises

  • 100g de fraises
  • 40 cl de vin rosé
  • ½ botte de menthe
  • pipettes

guimauve pamplemousseFaites tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide. Zestez le pamplemousse.

Dans une casserole, mélangez le sucre avec le miel et l’eau et faire cuire à 130°C. Vers 125°C, commencez à monter doucement les blancs d’œufs (semi-montés).

Ajoutez les feuilles de gélatine égouttées au sucre cuit. Versez le sucre cuit dans les blancs et fouettez jusqu’à ce que le mélange devienne tiède et ferme (et forme un bec d’oiseau, comme pour la masse à macarons).

Parfumez et colorez la guimauve : ajoutez du colorant rose (selon le résultat souhaité) et les zeste de pamplemousse à la meringue.

Coulez dans un moule carré par ex. (préalablement saupoudré de mélange sucre glace / fécule ou tapissé de papier cuisson, j’opte pour cette solution car le démoulage est plus facile). Placez au frais au minimum 1 heure.

Démoulez et renversez la guimauve sur un plan de travail saupoudré de mélange sucre /fécule. Retirez délicatement le papier cuisson, saupoudrez l’autre côté du mélange sucre/fécule. Puis couper des tranches, des cubes…
Repassez une dernière fois les cubes dans le mélange sucre/fécule pour bien couvrir tous les côtés. Tapotez pour retirer l’excédent.

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Trempez la base des cubes dans le chocolat fondu et posez sur une feuille de papier cuisson. Placez au frais pour figer rapidement et ne pas trop ramollir la guimauve.

guimauve pamplemoussePour le rosé : Rincez les fraises. Taillez-les en morceaux. Faites chauffer le rosé. Lorsqu’il est tiède, y faire infuser la menthe. Versez sur les fraises et faire mariner une heure au frais. Filtrer le rosé, puis remplir de petites pipettes. Plantez-les dans les cubes de guimauve.

guimauve pamplemousseUn grand merci à la Team Lidl et ma complice du jour Cuisine Addict. Et à tous les testeurs de guimauve passés sur le stand ce jour-là !

guimauve pamplemousse

Chaussons aux pommes et noisettes

chaussons aux pommes et noisettesPour Halloween, j’ai arboré un léger sourire carnassier, à moins que ce ne soit un rire jaune…Sans doute me restait-il un gros pépin coincé en travers de la gorge. Ou était-ce la quantité de pommes à éplucher? Quantité qui ces temps-ci se rapproche dangereusement de celle des patates tant on m’en a refourguées. Il a donc bien fallu trouver la parade et commencer à épuiser le stock. Ces chaussons aux pommes ont fait l’affaire pour la veillée d’Halloween et ont régalé mes compagnons de cellule. Un en-cas rapide et malin!

Pour 7-8 chaussons :

1 pâte sablée prête à l’emploi ou maison:

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 70 g de sucre semoule ou glace
  • 2 jaunes d’œufs
  • 5 cl d’eau (ou de lait)
  • 1 pincée de sel

Pour garnir :

  • 1 pomme
  • 2 c. à soupe de sucre
  • 25g de beurre
  • Noisettes concassées
  • Sucre glace
  • Un peu de lait

chaussons aux pommes et noisettesPréparation de la pâte: blanchissez les jaunes avec le sucre et détendez avec un peu d’eau (ou de lait). Coupez le beurre en morceaux. Ajoutez une pincée de sel à la farine. Écrasez le beurre et la farine ensemble en frottant légèrement les mains. Répétez l’opération jusqu’à obtenir un mélange « sableux ». Le sablage obtenu, creusez une fontaine et versez au centre le mélange sucre + œufs + eau. Incorporez rapidement les éléments à l’aide d’un coupe-pâte. Pétrissez la pâte puis fraisez* jusqu’à obtention d’une pâte lisse puis formez une boule. Filmez-la et placez-la au frais env. 1 heure

Épluchez la pomme, épépinez-la, coupez-la en quartiers puis en petits dés. Faire fondre le beurre et le sucre dans une poêle, faites-y revenir les pommes quelques minutes (sans compoter). Laissez refroidir.

Préchauffez le four à 180°C (Four électrique).

Étalez la pâte. Découpez des cercles d’env. 12 cm. Placez un disque de pâte dans un moule à chausson/raviole. Badigeonnez les bords de jaune d’œuf. Remplir le centre avec une petite cuillère à soupe de pommes, parsemez de noisettes concassées. Rabattez. Répétez l’opération avec les autres cercles de pâte. Badigeonnez les chaussons de lait au pinceau puis placez au four et faites cuire env. 20 min.

Mélangez progressivement un peu de lait avec du sucre glace, de façon à obtenir un glaçage assez épais. A l’aide d’une cuillère, décorez les chaussons d’un filet de glaçage.

Tuyau de Creaminelle:  *Pousser et écraser la pâte avec la paume de la main. Si vous n’avez pas d’empreinte à chaussons, procédez de la même manière mais en scellant et en pressant les bords à l’aide fourchette. Ajoutez quelques cubes de coings à la garniture pour un parfum encore plus prononcé.

chaussons aux pommes et noisettes

Un soupçon de rose

Madeleines à la rose, Julie infuse.

madeleines

Une creaminelle, ça fait pas toujours dans la dentelle. Pour éviter de se faire prendre, pas le temps de faire de sentiments. Les trucs à l’eau de rose, c’est plutôt pour les mauviettes…Mais derrière cette armure se cache un petit cœur qui bat et qui dépose parfois les armes à l’heure du thé.

Pour cette recette, j’ai choisi d’utiliser les infusions 100% bio de Julie Andrieu, Julie Infuse. Un joli packaging très féminin pour une gamme déclinée en 6 parfums «d’eau» évocateurs: eau de rose, staranis, vert citron, pink paradise, vanille fraise et bain d’épices.
Bon, à 4,90 € la boite de 6 sachets, Julie infuse…et abuse un peu quand même!
En vente aux Lafayettes Gourmet, à la Grande Épicerie, sur www.terreexotique.com)

L’infusion apporte un parfum de rose subtil. Ce qui dans le cas de cette recette m’arrange bien, n’étant pas à la base grande amatrice du floral en pâtisserie et dans la nourriture en général. Si vous cherchez une recette à la violette, passez votre chemin..! J’associe les fleurs au monde de la parfumerie. Elles me laissent un arrière-goût d’eau de toilette voilà pourquoi elles ont un peu de mal à passer. Pour une saveur plus marquée, n’hésitez donc pas à ajouter un 3ème sachet.

madeleines

Pour une douzaine de madeleines :

  • 2 sachets d’infusion à la rose (Julie Infuse, Eau de Rose*)
  • 10 cl de lait
  • 180g de beurre
  • 150g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 2 œufs
  • 30g de sucre
  • 1 c. à soupe de miel de fleurs
  • colorant alimentaire rouge

Préchauffez le four à 210-220°C. Faites bouillir la lait dans une petite casserole. Retirez du feu.Placez-y les sachets d’infusion, couvrez  et laisser infuser pendant la préparation de la pâte. Faites fondre le beurre à feu doux dans une casserole. Mélangez et tamisez la farine avec la levure chimique. Battez les œufs avec le sucre et le miel. Filtrez le lait puis versez-le sur les œufs blanchis. Ajoutez la farine et mélangez bien, versez ensuite le beurre fondu. Ajoutez le colorant alimentaire (ajoutez progressivement jusqu’à obtention de la coloration désirée). Versez la pâte dans chaque empreinte de la plaque et faites cuire 10 min.

madeleines

*Ingrédients « Eau de Rose »: Tilleul, cardamome, anis, roses concassées.

julie infuse