Comme un couscous

couscousLe 11 avril dernier s’est tenue la 4ème édition du Salon du Blog Culinaire à Paris (Espaces Commines). Nous sommes reparti(e)s avec de jolis panier bien lourds et bien garnis de légumes made in France by Lidl. Mission du jour pour tous les blogueurs : réaliser « la plus belle recette made in France ».

Double défi pour la carnivore de service. Mais j’ai quand même eu envie de me tenter ma chance. J’aurais pu me lancer dans la préparation d’un potage. J’aurais pu. Au lieu de ça, il y a quelques semaines, j’avais vu Yoni Saada revisiter le couscous dans Top Chef. J’avais adoré sa présentation élégante, façon gastro, de ce plat traditionnel.
Un plat – du moins son dressage – qui m’a inspirée pour le concours. Je ne sais pas pourquoi, mais en voyant le contenu du panier garni Lidl, j’ai tout de suite pensé à cette recette. Et puis moi, les légumes vapeur, c’est pas mon truc. J’ai appelé ma recette « comme un couscous », pour ne pas choquer les puristes, parce qu’elle ne respecte pas non plus à 100% les codes de la recette traditionnelle.

Munitions pour 4 personnes :

  • env. 400g de semoule
  • 2 à 3 carottes
  • 1 courgette ronde
  • 2 pommes de terre
  • 1 aubergine
  • 1 tomate cœur de bœuf
  • 1 oignon
  • 4 merguez
  • 1 bouquet de persil
  • env. 2 à café de ras el hanout
  • sel, poivre
  • huile d’olive
  • beurre

couscousPosez des cercles à sur des assiettes (cercles à pâtisserie, mais des feuilles de rhodoïd montées en cercle feront très bien l’affaire). Hachez finement quelques branches de persil.

Pochez la tomate dans une casserole d’eau bouillante. Une fois la peau fendue, retirez de l’eau. Laissez tiédir puis passez la tomate à la passoire fine. Récupérez le jus.

Épluchez les carottes, coupez-les en gros tronçons. Coupez la courgette en deux, retirez la pulpe, puis coupez-la en morceaux. Épluchez les pommes de terre. Coupez-les en grosses tranches. A l’aide d’une vide-pomme, taillez de petits tronçons dans les tranches.
Coupez l’aubergine en morceaux (frottez les morceaux avec du citron pour éviter qu’ils ne s’oxydent.) Salez et laissez dégorger.

Préparez la semoule : portez 4 verres d’eau salée (1 volume d’eau pour 1 volume de semoule) à ébullition avec un peu d’huile. Versez sur la semoule et laissez gonfler. Égrener puis ajoutez une belle noix de beurre.  Ajouter env. 3 cuillères à soupe de persil haché, mélangez et gardez au chaud.

Versez de l’huile d’olive dans une sauteuse. Faites-y revenir l’oignon. Ajoutez les carottes et les pommes de terre. Ajoutez les épices et le jus de tomates. Couvrez à hauteur avec de l’eau et laissez mijoter à feu moyen. Faites cuire env. 15 min. puis ajoutez la courgette et l’aubergine. Poursuivez la cuisson jusqu’à ce que les légumes soient justes tendres (mais pas décomposés).

Goûter et rectifier l’assaisonnement. Récupérez les légumes cuits à l’aide d’une écumoire. Réservez le bouillon (vous pouvez délayer une pointe de harissa dans le bouillon chaud). A l’aide du vide-pomme, retirez le centre des carottes.

Faites griller les merguez dans une poêle. Puis coupez-les en tronçons (biseautés pour faire joli).

Mélangez la semoule avec un peu de bouillon pour l’humidifier. Déposez la semoule dans les cercles en tassant avec une cuillère à soupe. Dressez les légumes sur la semoule. Servez avec le bouillon.

couscousFlash Back sur le Salon du Blog Culinaire & Lidl

legumes

Stand Lidl

La team Lidl sentait bon la cannelle ce jour-là, une team 100% Alsace (Florence, Réjane, Sandra et moi-même) même si le thème du stand était bel et bien, les fruits et légumes de printemps made in France. Grâce aux équipes de Lidl, nous avons pu travailler une belle sélection de produits frais et vous proposer les recettes suivantes :

Baby Pavlovas aux fraises, basilic et citron vert

Les recettes de Florence:

Smoothie printanier aux flocons d’avoine
Radis panés au fromage frais

Les recettes de Sandra :

Rosé aux fraises
Poires farcies feuilletées au Roquefort 

Quand LIDL célèbre le printemps…

rose

Stand Lidl

 

fruits

Stand Lidl

…flanqués de nos commis du jour (motivés et plutôt habiles de leurs dix doigts), les producteurs de fraises de Carpentras et de pommes Ariane (entre autres), partenaires de cette édition. Des produits frais l’on retrouve évidemment dans les magasins de l’enseigne. Qu’on se le dise, Lidl c’est un appro chez les producteurs locaux et jusqu’à 70% de produits made in France selon les saisons.

Le tout arrosé par la sélection de rosés, la Foire aux Vins Lidl. Les beaux jours arrivent, les apéros et les barbecues également, il est temps de penser au réassort ! Le petit Cœur de Muscat, sucré et finement pétillant, finira probablement dans ma micro-cave perso.

Merci à la team Lidl, qui a une nouvelle fois fait perlé la sueur pour que tout soit impeccable !

Remerciements également à tous les autres partenaires présents :
Brita et sa Masterclass participative avec Yves Camdeborde, les secrets de cuisine 100% salés (la cuisson des œufs, la cuisson des légumes, le dressage) et 100% sucrés (travail du chocolat, techniques de glaçage, travail du caramel) sur le stand 750g, et les recettes qui sentaient bon la garrigue des ateliers Puget.

Masterclass participative Brita avec Yves Camdeborde

brita

Atelier Brita avec Yves Camdeborde

brita3

Atelier Brita avec Yves Camdeborde

Atelier sucré 750g (le travail du chocolat)

chocolat

Atelier chocolat avec 750G

 

 

 

Griesknepfle

Gnocchi de semoule alsacien

griesknepfleDans la série, je manque d’idées et je fais quoi avec un paquet de semoule dans mon placard ? Vous avez le choix, pourquoi pas de spaetzles ? Ou alors un repas doudou, tout droit tiré de l’enfance…Que l’alsacien à qui on a jamais préparé de griesknepfle étant petit se dénonce !

Il n’est pas trop tard pour renverser la vapeur. Les griesknepfle, ça plait aux kids et surtout comme aux grands. C’est une recette qui se transmet de générations en générations, et qui vous fait faire direct un bond en arrière ! C’est simple, rapide et bon, il ne faut que très peu d’ingrédients. A servir avec une bonne compote de pommes maison et bien fraîche, pour le contraste, c’est encore meilleur ! En automne, c’est la recette idéale, on prépare la semoule (et la compote) la veille, et le lendemain, il n’y a plus qu’à découper et à faire dorer !

Munitions:

  • 500 ml litre de lait
  • env. 100g de semoule de blé fine
  • 1 jaune d’oeuf
  • 25g de beurre
  • Une pincée de sel

Accompagnement : compote de pommes maison

Faites bouillir le lait avec le beurre. Versez la semoule en pluie en remuant bien .
Faites cuire à feu doux en remuant jusqu’à ce que la semoule épaississe et forme une purée qui se détache des bords. Hors du feu, ajoutez le jaune d’oeuf et mélangez bien.
Versez dans un plat ou moule (préalablement beurré ou huilé), étalez uniformément puis laissez figer au frais (préparez la veille, c’est encore mieux). Découpez des carrés ou des triangles dans la masse. Faites-les revenir dans une poêle avec du beurre, jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

Ma version pour petits pirates ! Passer les triangles dans un jaune d’oeuf battu, puis dans la chapelure (Tipiak) . Faites dorer à la poêle.

Accompagnez de compote de pommes aromatisée à la vanille ou la cannelle. Ajoutez de la noix de muscade pour une version salée.

griesknepfle

Frites de polenta

Aux tomates séchées, basilic et parmesan.

frites de polentaQu’elle soit crémeuse ou croustillante, j’adore la polenta ! Je la prépare rarement à l’eau, souvent avec du lait, ou un mélange eau-lait, en y ajoutant un cube de bouillon de légumes. C’est simple, rapide.

Elle s’acoquine bien avec les viandes, et on peut y incorporer toutes sortes d’ingrédients, d’épices et d’arômes. Si vous avez préparé une trop grande quantité, pas d’angoisse.  Après être passée à la casserole, elle finit toujours par se faire griller ! Une fois solide, elle se découpe et se reconvertit en frites ou encore en bouchées apéritives. Pas de gâchis.

La polenta a eu chaud aujourd’hui. Plutôt qu’à l’anglaise, elle a préféré filer à l’italienne et a eu soudain elle aussi, très envie de passer à l’heure d’été !

frites de polentaMunitions :

  • 125g de polenta
  • 65 cl de lait
  • 3 tomates confites à l’huile
  • 2 c. à soupe de parmesan râpé
  • 5-6 feuilles de basilic
  • 1 pincée de sel

Ciselez les feuilles de basilic. Coupez les tomates en petits morceaux.
Portez le lait à ébullition. Versez la polenta en pluie, faites cuire à feu doux jusqu’à ce qu’elle se détache des parois.

Hors du feu ajoutez le parmesan, le basilic, les tomates et mélangez bien. Salez si nécessaire.  Versez la polenta dans un moule carré préalablement huilé. Laissez refroidir et durcir à température, puis placez au frais (couvrez de film alimentaire).

Démoulez la polenta puis coupez-la en bâtonnets (vous pouvez aussi découpez des formes à l’aide de l’emporte-pièce de votre choix.)

Faites chauffer de l’huile dans une poêle. Faites-y revenir la polenta jusqu’à ce que les faces soient joliment dorées. Posez sur du papier absorbant.