Spaetzle au basilic, tomates rôties

spaetzle basilic tomates rôties

Jusqu’ici, j’avais toujours réalisé la pâte nature, j’ai eu envie de l’aromatiser et d’apporter à cette recette traditionnelle et réconfortante, généralement complice des volailles ou des plats en sauce, une touche de couleur. Du coup, je me surprends à imaginer quelques variantes. Je pense déjà à une version à la tomate, à la courge pour cet automne ou encore à la farine de châtaigne. Les spaetzle alsaciens se mettent donc aujourd’hui à l’heure d’été, façon margherita : une pâte parfumée au basilic, des tomates rôties bien juteuses, le tout accompagné de mozzarella fondante !

Munitions pour 2 personnes :

  • 160g de farine de blé
  • 40g de semoule de blé fine
  • 2 œufs
  • 100 ml d’eau
  • Une bonne pincée de sel
  • 15-20g de feuilles de basilic

Pour l’accompagnement :

  • tomates cerises ou en grappe (comptez 5-6 tomates/pers)
  • sel, poivre
  • huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • quelques herbes (thym, romarin…)
  • 1 boule de mozzarella

Réalisation des spaetzle :

Dans un récipient, versez la farine et la semoule. Creusez une fontaine et disposez les œufs battus et le sel. Mélangez les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Ajoutez l’eau progressivement pour délayer, puis à l’aide d’une cuillère en bois, battez vigoureusement. La pâte doit être lisse et un peu élastique mais coulante. Après avoir arrêté de battre, la pâte doit former de petites bulles qui remontent à la surface.

Ciselez le basilic. Mixez-le avec 1 ou 2 c. à soupe de pâte pour la colorer et bien incorporer le basilic . Ajoutez ensuite au reste de la pâte. Placez la pâte au frais une heure (voire toute une nuit).

Portez à ébullition une casserole d’eau salée. Posez la râpe à spaetzle sur la casserole, versez une bonne louche de pâte et puis faites des mouvements de va et vient pour que les spaetzle tombent dans l’eau. Les spaetzle sont cuites lorsqu’elles remontent à la surface.

Égouttez-les, ajoutez un filet d’huile d’olive pour éviter qu’elles ne collent.

Préparez les tomates rôties :

Préchauffez le four à 200°C. Disposez les tomates sur la plaque recouverte de papier cuisson. Ajoutez la gousse d’ail coupée en deux. Salez, poivrez, parsemez de quelques herbes et arrosez d’huile d’olive. Placez au four et faites cuire env. 20 min. jusqu’à ce que la peau des tomates éclate.

Faites dorer les spaetzle dans une poêle avec un peu d’huile et de beurre. Servez les spaetzle accompagnées des  tomates rôties, ajoutez la mozzarella coupée en petits morceaux.

NDLR : Pour cette recette de spaetzle au basilic et tomates rôties, j’ai repris la recette de base des spaetzle, j’ai réduit la quantité pour deux personnes, la recette initiale étant très généreuse (4-5 pers.). Si toutefois vous souhaitez conserver ces proportions, ajoutez env. 50g de feuilles de basilic. 

Share

Y a quoi dans ta boîte a bredele 2016 ? (Schwowebredele)

assortiment bredele

Y a quoi dans ta boîte a bredele cette année ? Pas mal de classiques pour commencer…Et une production massive ce week-end (9 sortes) ! Avant les nouveautés, on commence par réviser ses basiques. Ici, pas de boîte a bredele sans :

spritzbredeles

Des Spritzbredele…incontournables ! Et dans mon top 3 des classiques. Cette année j’ai troqué la kalachnikov  (= le hachoir à viande) contre la presse (trouvée chez Brehmer), ce truc qui ressemble à un pistolet à mastic (en moins hostile) mais qui est vachement plus sympa que de refaire ses joints. Avec ça, rendement et efficacité ! Beaucoup plus pratique et rapide. Résultat : des Spritzbredele super croustillants qui ne s’étalent pas à la cuisson (j’ai remplacé les noisettes par des amandes cette fois-ci) un bon goût de vanille et deux fournées au compteur. 

Sablés aux noix et chocolat Felder

Des sablés aux noix de M. Felder que je refais chaque année. Et pas uniquement pour liquider le stock de noix, mais tout simplement parce qu’ils sont délicieux. Cette année j’ai eu envie de les enrober de chocolat et de leur donner une forme de bâtonnets, un peu moins tradi.

Mais aussi :

Schwowebredele

Les Schwowebredele :

  • 270g de beurre pommade
  • 250g de sucre
  • 2 œufs entiers
  • 2 c. à café de cannelle
  • 150g d’amandes en poudre
  • 500g de farine
  • le zeste d’un citron
  • 1 œuf pour la dorure

Zestez finement le citron au préalable. Travaillez ensemble le beurre et la farine, puis ajoutez les œufs entiers, les amandes, la cannelle et le sucre. Travaillez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Filmez-la (divisez en 2 pâtons, plus pratique, vous pourrez faire les sablés au fur et à mesure) puis laissez-la reposer au frais quelques heures (encore mieux une nuit entière et passez à la cuisson le lendemain).  Abaissez la pâte sur épaisseur d’env. 1,5 cm.

Préchauffez le four à 180°C.

Découpez des formes à l’emporte pièce de votre choix (récupérez les chutes de pâte et répétez l’opération). Posez sur une plaque recouverte de papier cuisson. Dorez les formes à l’œuf battu. Placez au four et faites cuire chaque fournée pendant env. 12 min.

Share

L’Alsace recuisinée…

Alsace recuisinée

PÂTISSERIE LAURENT KIENY, RIEDISHEIM – Le « Käs’cake », version alsacienne du Cheesecake (au Munster) comme une tartelette de Linz.

 

L’Alsace recuisinée par les Étoiles d’Alsace…

Les Étoiles d’Alsace ont encore frappé ! Avec cette opération, on va encore nous taxer de chauvins mais c’est légitime. En Alsace on mange bien, on mange généreusement et on est farouchement attachés à nos plats et recettes traditionnelles. Gare à celui qui veut y toucher ;-).

Du 1er juin au 30 septembre 2016, 38 chefs et artisans (les fameuses « Étoiles d’Alsace »*) ont décidé de revisiter la gastronomie alsacienne en proposant dans leurs établissements des plats stars, voire des menus complets, sous le thème de L’Alsace recuisinée.

L’Alsace recuisinée késako ? C’est sous l’impulsion du chef Jean-Marc Kieny (La Poste à Riedisheim 68) qu’est né le concept. Parce que la gastronomie c’est se renouveler sans cesse, les chefs ont décidé de mettre au goût du jour les plats régionaux en leur donnant une touche contemporaine et moderne, une présentation singulière, tout en maintenant un lien fort avec l’Alsace. Sans les dénaturer, les chefs proposent une cuisine qui reste profondément ancrée dans son terroir. Et c’est plutôt très réussi !

Si vous êtes de passage dans la région – ou que vous soyez autochtones – c’est une belle occasion découvrir et « visiter » notre belle région sous un nouvel angle gastronomique.

Alsace recuisinée

AU CROCODILE STRASBOURG – Pigeon de la ferme Théo Kieffer, purée de petits pois d’Alsace, jeunes carottes braisées, les cuisses en parmentier et sa tartine d’abats

Pas d’Alsace sans s’enfiler une bonne dizaine de tartes flambée...Vous aurez droit à une version fraîche et déstructurée, mais qui restitue pourtant très bien toutes les saveurs de ce plat emblématique.

Déguster les traditionnels spaetzle, plat chéri des alsaciens ? oui, mais mijotés façon risotto à la truffe d’été et aux amandes torréfiées, fabuleux !

Envie de cuisses de grenouilles? Vous aurez un cornetto de grenouilles cressonette.

Une généreuse part de tarte au fromage blanc ou de Forêt-Noire ? Vous prendrez un Käs’cake, un cheesecake revisité façon tartelette Linzer, avec une garniture non pas au fromage blanc battu mais…au Munster. Ou encore une Forêt-Noire « à boire », présentée dans une petite bonbonne! (D)Étonnant ? Et délicieux surtout !

Alsace recuisinée

L’AUBERGE SAINT LAURENT, SIERENTZ – Spaetzles de Grand-Mère recuisinés comme un risotto à la truffe d’été et amandes torréfiées

Mes coups de cœur ? Les spaetzle cuisinés comme un risotto par l’Auberge Saint Laurent à Sierentz (68), mon plat doudou version étoilée, une merveille ! Réactions à chaud : l’impression de déguster l’escalope à la crème aux spaetzle du dimanche !

Le Käs’cake et le gâteau de voyage « Elsass Power » de la Pâtisserie Laurent Kieny à Riedisheim (68), un vrai concentré d’Alsace ! Dommage qu’elle soit si éloignée de Strasbourg, j’en ferais bien mon nouveau QG.

La tarte flambée revisitée de Jean-Marc Kieny, La Poste à Riedisheim (again !). J’ai trouvé ça tellement bon et original, que je me lancerais bien dans une petite contrefaçon maison…

Et le pigeon de la ferme préparé par Le Crocodile à Strasbourg (67).

Alsace recuisinée

AU VIEUX COUVENT, RHINAU – Fine rouelle d’anguille au melfor, valse d’herbes et fleurs du jardin

Alsace recuisinée

AU VIEUX COUVENT, RHINAU – Arbre à bretzels au mélilot

 Où trouver toutes ces interprétations et déclinaisons** ? Tous les renseignements sont ici : www.etoiles-alsace.com

Liste des restaurants participants à l’opération et plats / menus proposés :
www.etoiles-alsace.com/restaurant-gastronomique-alsace-alsace-recuisinee.html

Alsace recuisinée

A L’AGNEAU, PFAFFENHOFFEN – Cornetto Grenouilles Cressonnette

Alsace recuisinée*Les Etoiles d’Alsace, c’est quoi ? Une association fondée au 1990 qui regroupe 38 membres, chefs de cuisine, artisans boulangers, pâtissiers, fromagers, bouchers-charcutiers qui ont choisi de rassembler leurs compétences pour promouvoir les entreprises et leur région. Des passionnés qui n’ont qu’une envie : faire rayonner notre belle gastronomie au-delà des frontières et mettre en avant un savoir-faire.

**plats susceptibles d’évoluer au cours de l’opération.

Alsace recuisinée

LA POSTE, RIEDISHEIM – une version Alsacienne du tiramisu

Alsace recuisinée

LA POSTE, RIEDISHEIM – Une certaine idée de la tarte flambée « Hansi »

L'Alsace recuisinée

PÂTISSERIE LAURENT KIENY, RIEDISHEIM – Le gâteau de voyage « Elsass Power »

L'Alsace recuisinée

PÂTISSERIE REBERT, WISSEMBOURG – Savarin Victoria

L'Alsace recuisinée

PAINS WESTERMANN STRASBOURG – Rahmkuchen

L'Alsace recuisinée

LE KASBUR, MONSWILLER – Picon bière revisité, marmelade d’orange, glace et spoom à la Meteor

L'Alsace recuisinée

L’AUBERGE DE L’ILL, ILLHAEUSERN – Le foie d’oie aux algues et au saké

L'Alsace recuisinée

LE CERF MARLENHEIM – Presskopf de tête de veau, sauce gribiche

L'Alsace recuisinée

L’ATELIER DU PEINTRE, COLMAR – Macaron virtuel bretzel et mettwurst

L'Alsace recuisinée

LE MAXIMILIEN, ZELLENBERG – Pressé de matelote aux jeunes poireaux, pâtes Grand-Mère et crumble d’oignons
Boucherie-charcuterie RIEDINGER-BALZER VENDENHEIM – Tête de veau panée

 

 

Share

Knepfle au fromage blanc

Recette Marc Haeberlin « La cuisine alsacienne »

knepfle au fromage blanc

Dans la lignée des spaetzle, le plat doudou des alsaciens, les knepfle c’est la version très dodue ! On peut les réaliser de différentes manières, j’ai voulu tester une version au fromage blanc. Ils sont parfaits pour accompagner une viande en sauce, un filet mignon, une petite blanquette de veau made in Alsace. A déguster aussi en poêlée automnale avec des champignons. On peut les déguster directement en les sortant de l’eau. Mais ils sont encore meilleurs dorés à la poêle dans une noix de beurre, crousti-fondants ! Perso je fais revenir un peu d’oignon en début de cuisson et j’ajoute du persil à la fin. Quelques fois je déglace aussi avec du vin blanc. Ici j’ai ajouté quelques petits morceaux de jambon sec, que j’ai fais revenir à la poêle en même temps que les knepfle. Fini les spaetzle et knepfle du supermarché. C’est tellement facile de les faire maison qu’on aurait tort de s’en priver. Elsass power !

knepfle au fromage blanc

Munitions pour env. 4 personnes :

  • 250g de farine
  • 250g de fromage blanc
  • 3 œufs
  • beurre
  • persil ou ciboulette
  • noix de muscade
  • sel, poivre

Versez la farine dans un récipient (ou la cuve de votre batteur). Ajoutez le fromage blanc et les œufs, un peu de persil ou de ciboulette. Salez, poivrez et ajoutez la muscade. Mélangez tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte épaisse et consistante (mais qui reste fluide).

Faites bouillir une grande casserole d’eau légèrement salée. Deux options : soit vous utilisez une grille à spaetzle/knepfle (système D : le disque d’un presse-purée avec de gros trous – env. 3 mm – peut faire office de grille également), soit vous pouvez les réaliser manuellement, mon choix pour cette recette.

Prélevez de petites portions de pâte (l’équivalent d’une petite 1/2 cuillère à café, les knepfle prennent du volume dans l’eau). Pochez-les dans l’eau, les knepfle remontent à la surface lorsqu’ils sont cuits. (s’ils sont un peu gros, coupez-en un en deux pour vérifier la cuisson, pour qu’ils ne soient pas crus à l’intérieur). Égouttez-les dans une passoire et passez-les sous un filet d’eau froide.

Faites fondre une noix de beurre dans une poêle et faites sauter les knepfle quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Salez, poivrez et servez !

knepfle au fromage blanc

 

 

Share

Schenkele (cuisses de dames)

schenkele
Schenkele késako ? Littéralement traduit de l’alsacien, cuisses de dames. Des petits beignets à la forme allongée, avec une partie centrale un peu plus charnue. L’explication tient sans doute au fait que les alsaciennes qui ont mangé trop de bredele ont les cuisses bien rebondies ;-). Reste la petite surcharge pondérale post-fêtes ! Pour ces schenkele, je voulais une recette de puriste, en fouinant je suis tombée sur cette vidéo, qui m’a bien fait marrer. Bon, bref, n’empêche que le lascar, il avait pas l’air d’en être à son coup d’essai et que la recette est top !

Munitions pour une bonne trentaine de schenkele :

  • 350g de farine
  • 200g de sucre semoule
  • 4 œufs
  • 100g de beurre fondu
  • 125g d’amandes en poudre
  • le zeste râpé d’un citron
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à soupe de kirsch (facultatif)

Pour enrober :

  • sucre semoule
  • cannelle

schenkele

Battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la farine, les amandes en poudre, le zeste, le kirsch (facultatif) et le beurre fondu. A l’aide d’une cuillère en bois, mélangez bien en partant du centre jusqu’à obtenir une pâte homogène et épaisse. Filmez la pâte et placez-la au frais env. une 1/2 heure.

Sortez la pâte. Farinez votre plan de travail. Faites chauffez votre bain d’huile à 170°C (pas plus chaud, afin d’éviter que les beignets ne brunissent trop vite et soient crus à l’intérieur).

A l’aide d’une cuillère à soupe (ou à la main), prélevez de petites portions de pâte. La pâte se laisse bien travailler, après un passage au frais elle se raffermit et ne colle que très peu. Façonnez de petits croissants de 9-10 cm en rétrécissant un peu les extrémités, avec une partie centrale un peu dodue.

Plongez les croissants dans le bain d’huile et laissez frire jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. La particularité des schenkele : ils se fendillent lors de la cuisson !

Égouttez-les dans du papier absorbant. Puis roulez-les encore chauds dans un mélange de sucre semoule et de cannelle (à doser selon les goûts, les alsaciens auront la main plus lourde ;-))

NB : Vous pouvez également parfumer vos schenkeles avec des zestes d’orange ou de la fleur d’oranger.

schenkele

Share

Le Clos des Délices, week-end détente…

Le week-end dernier j’ai pu profiter d’un petit séjour au Clos des Délices à Ottrott, situé à une trentaine de minutes de Strasbourg et juste à coté d’Obernai. Étant du coin, je connaissais déjà de nom et de réputation, sans jamais avoir franchi le seuil de l’établissement.

Coté chambre

L’hôtel 4 étoiles dispose de 21 chambres, toutes avec un design différent, une superficie allant de 16 à 30m2, en passant par l’appartement suite de luxe de 63 m2. Spacieuses et très confortables, nous avons séjourné dans la suite junior de 30m2. Le personnel est quant à lui souriant, toujours aimable et aux petits soins !

Le Clos des Délices

Suite Junior, 30m2

 

Le Clos des Délices

Suite Junior, 30m2

 

Le Clos des Délices

Suite Junior, 30m2

 

Le Clos des Délices

Suite Junior, 30m2

 

Le Clos des Délices

Coté table

J’ai adoré la table du restaurant gastronomique Le Châtelain. Le chef, Mathieu Klein, concocte des plats élégants, créatifs, raffinés, plein de saveurs et de textures. Une cuisine du marché réalisée avec des produits de saison : la betterave, le choux, le potimarron, la pomme de terre, les agrumes, l’ananas…Moi qui n’aime pas le chou, j’ai apprécié l’entrée : un œuf parfait avec différentes textures de chou (brocoli, chou-fleur) et dont les saveurs étaient assez douces. Pour le plat, j’ai dû en revanche troquer la betterave contre la pomme de terre ;-). La betterave, c’est très « segmentant », on aime ou pas. La cuisson de la viande était parfaite, rosée et fondante, suivie d’une farandole de fromages…Le tout arrosé de « Rouge d’Ottrott », le breuvage de la région. Le dessert, un classique revisité, avec une touche d’exotisme.

Que vous résidiez ou non à l’hôtel, vous pouvez vous offrir une belle expérience culinaire, à la carte (qui change tous les 3-4 mois) ou en Menu Découverte à 49€ (3 plats) ou 59€ (4 plats) par personne. Le chef a également imaginé un menu spécial Saint-Valentin : à découvrir le samedi 13 février au soir à 79€ par personne, le dimanche 14 février midi et soir à 69€ par personne.

Menu St Valentin, 4 plats

Amuse-bouche
****
Foie gras de canard aux épices
Le Coeur à la passion, brioche toastée
Râpée de poivre long, huile vanillée
****
Pavé de cabillaud cuit à 45°C
Crémeux Chaux Fleur, Graffiti de brocoli
****
Quasi de veau à basse température
Cappucino aux saveurs des sous-bois
Jus corsé et pousses de moutarde
****
Délices des amoureux à la rose

Le Clos des Délices

Amuse bouche au foie gras

 

Le Clos des Délices

Oeuf en cuisson parfaite, textures de choux, beurre noisette et croûtons Espelette

Le Clos des Délices

Le Clos des Délices

Quasi de veau basse température, caillette au lard fumé, texture de Charlotte

Le Clos des Délices

Quasi de veau basse température, betteraves en déclinaison, jus corsé

Le Clos des Délices

Le Clos des Délices

Ile flottante moderne, légèreté exotique

Mais je crois que ce que je préfère dans les hôtels, c’est le breakfast ! Ce moment où vous avez juste à vous installer, où le seul effort demandé est celui de se diriger vers le buffet pour composer votre assiette. Une fois, deux fois. Choisir ce qui vous fait plaisir. Tout ce dont vous rêveriez chaque matin : l’embarras du choix. Tout ce dont vous avez envie mais que vous n’avez ni le temps, ni l’envie de préparer en semaine : un petit-déjeuner de champion, qui vous fera oublier qu’il est déjà presque l’heure de déjeuner. Le tout dans un cadre cosy et servi par un personnel charmant et souriant. Bonheur. Pains et viennoiseries fraîches, boissons chaudes, céréales, produits laitiers, jus de fruits frais pressés, fruits frais, l’œuf et ses déclinaisons, charcuteries…

Le Clos des Délices

Breakfast !

Le Clos des Délices

Breakfast

Le Clos des Délices

Breakfast

 

Coté nature

Pour se remettre des émotions culinaires, vous avez le choix entre détente et relaxation ou activité sportive douce : un petit plouf dans le bassin chauffé à 30C° ou une ballade dans le parc de 6 hectares qui entoure le Clos des Délices. Les courageux pourront monter jusqu’aux châteaux d’Ottrott (parcours fléché, comptez 45 min. de marche), les plus téméraires jusqu’au Mont Saint Odile (1 heure 45) et profiter du panorama. Pour les plaisirs de la montagne, vous pouvez aller jusqu’au Champ du Feu ou au Hohwald situés à env. 25 min. Sous un manteau blanc, la région est encore plus belle ! Nous nous sommes contentées d’une petite ballade digestive d’une vingtaine de minute sur les sentiers du Parc. Le temps était un peu couvert et venteux ce jour-là mais nous avons tout de même pu apprécier la vue.

Arrivées en début de soirée, nous n’avons pas pu profiter de l’espace spa, déjà fermé.
Bon, j’avoue que j’avais oublié mon maillot – oui, ça complique un peu – ce que j’ai d’ailleurs regretté. Le Clos des Délices dispose d’une piscine couverte de 7,7 m avec jet stream , nage à contre-courant, massages sous l’eau et sauna ainsi qu’un espace et une équipe dédiés aux soins du corps. Bonne nouvelle, l’espace wellness sera rénové et agrandi d’ici 2017 !

Le Clos des Délices

Espace wellness

Le Clos des Délices

Le Clos des Délices

Le Clos des Délices

Alors ? Par l’odeur alléché(s) ? Tenté(s) par un week-end cocooning au Clos des Délices ? Ça fonctionne avec toutes les combinaisons : avec son amoureux(se) (vous me voyez venir avec mes gros sabots ? ;-)), pour un week-end mère-fille ou avec sa #BFF (meilleure amie, pour les néophytes).

Pour la Saint-Valentin (12, 13 & 14 février), le Clos des Délices vous propose un kit clé en main, comprenant :

– Goûter d’accueil vous attend de 15h à 17h30, offert en guise de bienvenue,
– Une ou Deux Nuitées en chambre Double **** selon le type de chambre choisi à la réservation,
– Les dîners gastronomiques 4 plats spécial St Valentin (hors boissons) (voir le menu plus haut dans l’article),
– Les Petits déjeuners Buffet Gourmand avec Crémant Schaetzel
– L’accès illimité à l’espace détente, piscine couverte, jet-stream, nage à contre courant, massage sous l’eau, sauna

Et tout le mois de février, un séjour Cupidon à partir de 133€ par personne :

– un goûter d’accueil vous attend de 15h à 17h30, offert en guise de bienvenue,
– Une Nuitée en chambre Double **** selon le type de chambre choisi à la réservation,
– 1 dîner gastronomique 4 plats selon la saison (hors boissons),
– 1/2 bouteille de champagne offerte dans votre chambre,
– Les petits déjeuners Buffet Gourmand avec crémant (le lendemain),
– L’accès à l’espace Détente, piscine couverte, jet-stream, nage à contre courant, massage sous l’eau, sauna (valable tout le mois de février du dimanche au jeudi sauf le 12, 13 et 14 février).

Il est encore temps d’en souffler un mot à votre chéri(e)…Réservations par ici !

Scène de cream:
Le Clos des Délices
17 route de Klingenthal
67530 Ottrott
03 88 95 81 00
Site web : https://www.leclosdesdelices.com/

Le Clos des Délices

Le Clos des Délices

Le Clos des Délices

Share

Sablés aux amandes et à la cannelle

Sablés aux amandes et à la cannelleIl y a les blasés du bredele. Ceux qui ne peuvent plus les voir en peinture, comme les maisonnettes du marché de Noël ou les touristes qui arpentent les rues strasbourgeoises chaque année. Les bredele, je ne m’en lasse pas. Ca fait partie du folklore. Même si je me refuse à faire 25 sortes (enfin bon, si j’avais plus de temps…). Même si une légère fatigue commence à pointer et que j’ai envie de faire d’autres recettes. J’avais déjà repéré les pains aux amandes l’an dernier ici et . Pauvre de moi, rien que pour cette recette, je viens d’ajouter le livre « les bredle des boulangers d’Alsace » au palmarès.
Mais entre temps, j’ai trouvé une recette assez similaire dont j’ai un peu changé la présentation. La texture est bien sablée et croustillante, sans être dure. Le contour au sucre leur donne un petit coté shortbread franchement très sympa. Ils n’auront aucun mal à sortir de la case « avent » pour faire du tout-terrain. A tester avec d’autres épices ou parfums que la cannelle.

  • 100g d’amandes effilées
  • 220g de farine
  • 20g de fécule de mais
  • 100g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 c. à café rases de cannelle
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf
  • 150g de beurre
  • mélange sucre-cannelle

Passez les amandes au four chaud (200°C) quelques minutes pour les torréfier (faites-les juste dorer pour relever la saveur). Laissez refroidir. Hachez-les grossièrement au couteau.

Mettez la farine et la fécule dans un récipient. Ajoutez le sucre, le sucre vanillé, la cannelle, le sel, le beurre coupé en petits morceaux. Sablez le mélange. Ajoutez l’œuf, mélangez et malaxez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Ajoutez ensuite les amandes effilées, malaxez pour bien les incorporer. Filmez la pâte et placez-la au frais env. 1 heure.

Selon la forme que vous voulez donner à vos sablés, avant de la filmer, vous pouvez aussi séparer la pâte en deux et former deux boudins de pâte. Vous pourrez ensuite découper des rondelles pour des sablés ronds.

Sortez la pâte du réfrigérateur. Dans un bol, mélangez un peu de cannelle avec quelques cuillères à soupe de sucre. Étalez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné. Découpez des rectangles (soit ou couteau, soit à l’emporte-pièce cannelé comme ici). Au pinceau, humidifiez très légèrement les contours de chaque rectangle avec un peu d’eau, passez-les bords dans le mélange sucre-cannelle, puis posez sur la plaque du four (recouverte de papier cuisson).

Si vous faites sablés ronds, humidifier légèrement les boudins de pâte, puis roulez-les dans le mélange sucre-cannelle, coupez ensuite des rondelles de pâte (env. 3-4 mm).

Placez au four (électrique, préchauffé à 180°C). Faites cuire chaque fournée env. 8 min. Sortez les sablés du four et laissez refroidir.

Sablés aux amandes et à la cannelle

Share

Bâtonnets amandes et chocolat

bâtonnets amandes et chocolatPouh, déjà un mois sans une recette à l’horizon. Quelle feignasse…Et pourtant, ce n’est pas une période d’oisiveté. La nuit tombée, je me transforme en machine de guerre, comme certaines de mes complices. Même si je refais pas mal de classiques chaque année, j’essaie toujours quelques nouveautés en matière de brédeles. J’avais déjà repéré cette recette de bâtonnets amandes et chocolat l’an dernier chez Piment Oiseau. Je suis tombée par hasard sur la recette originale dans le livre Les Petits Fours. Les brédeles à la confiture – comme les mini-Linzer – font partie de mes préférés. Cette recette-là est définitivement adoptée. Gros succès d’ailleurs auprès de mes compagnons de cellule.

Munitions pour env. 40 à 50 pièces (soit 20 à 25 biscuits assemblés)

  • 200g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 2 c. à café de levure chimique
  • 100g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 œuf
  • 100g de beurre

Pour décorer :

  • amandes effilées
  • 1 pot de bonne confiture de framboises
  • env. 100g chocolat noir
  • 1 noix de beurre

bâtonnets amandes et chocolatDans un récipient, mélangez la levure avec la farine. Ajoutez le sucre, le sucre vanillé, le sel, le beurre coupé en morceaux. Sablez le mélangez, travaillez du bout des doigts pour bien intégrer le beurre. Ajoutez le jaune d’oeuf et la moitié du blanc (conserver l’autre moitié pour badigeonner). Malaxez jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène. Filmez la pâte et placez-la au frais une heure.

Préchauffez le four (électrique) à 180°C .Hachez grossièrement les amandes effilées. Sur un plan de travail légèrement fariné, étalez la pâte sur une épaisseur de 2-3 mm. Découpez ensuite de petits rectangles d’env. 2 x 6 cm (préparez un nombre pair pour pouvoir les assembler). Déposez-le sur une plaque recouverte de papier cuisson. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les rectangles de blanc d’oeuf. Parsemez d’amandes effilées (pressez très légèrement pour les faire adhérer). Placez au four et faites cuire chaque fournée env. 10 min.

Une fois refroidis, étalez de la confiture de framboises sur la moitié des biscuits. Assemblez avec les autres biscuits.Laissez prendre. Faites fondre le chocolat noir et le beurre au bain-marie.Trempez les extrémités des bâtonnets dans le chocolat fondu. Posez sur une grille et laissez prendre.

bâtonnets amandes et chocolatbâtonnets amandes et chocolatTuyau de Creaminelle : un indispensable pour toute bonne alsacienne qui se respecte, le livre de Suzanne Roth.

les petits gâteaux d'alsace

Share

Lammele aux amandes

lammele aux amandesPas de Pâques sans lammele, c’est péché ! Chaque année je prépare la recette traditionnelle. Je n’en ai pas dévié jusque-là car elle me convient tout à fait, bien mousseuse, avec un bon petit goût citron. Cette année, j’ai testé une version supplémentaire. Une recette griffonnée sur une feuille de papier et échangée à l’époque sous le manteau, tout comme la version tradi qui m’a été transmise par la même personne. Un premier essai qui s’est vraiment rélévé être une bonne surprise, une pâte qui à la texture d’un cake, pas sec pour un sou. La quantité de pâte n’est pas très importante, elle est suffisante pour un agneau de moyen gabarit. La recette m’a tellement emballée que je compte la refaire – parfaite pour un café-klatsch – en utilisant une autre forme de moule. Si vous n’avez pas de moule typique en forme d’agneau, vous pouvez la réaliser dans un simple moule à cake, pour lequel il faudra doubler, voire tripler les quantités et adapter la cuisson.

Pour un lammele aux amandes :

  • 2 œufs
  • 75g de farine
  • 75g de beurre mou
  • 75 d’amandes en poudre
  • 75g de sucre
  • 1 c. à café de levure chimique
  • une pincée de vanille en poudre
  • 1 c. à soupe de rhum brun

lammele aux amandesPréchauffez le four à 180°C. Séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Montez les blancs en neige.

Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le beurre et mélangez bien. Mélangez la farine, les amandes avec la levure et la vanille, puis ajoutez à la préparation. Ajoutez le rhum. Incorporez les blancs en neige.

Versez la pâte dans le moule (préalablement beurré et fariné). Placez au four et faites cuire env. 40 min. Recouvrez d’un feuille de papier aluminium si la base commence à trop colorer. Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau.

 

Share

Étoiles meringuées

Extraite du livre Bredele de Noël, d’hier et d’aujourd’hui (Les saveurs d’Alsace)

étoiles meringuéesComme tous les ans, la cuisine se transforme en champ de bataille. Je m’emballe, je déballe et j’étale tous mes livres et magazines. Comme tous les ans, je me retrouve face au même dilemme. L’envie de refaire les mêmes recettes, l’envie d’en tester d’autres. Comme tous les ans, je sniffe beaucoup trop de cannelle et de sucre en poudre. Je me  retrouve enivrée, dépassée, à la fois par le temps et par la multitude de recettes que je repère, indécise quant au choix final des variétés. Alors l’an prochain c’est décidé, j’élabore une stratégie ! Une to-do liste et un rétro-planning qu’il va falloir suivre rigoureusement, parce que là, je pars en sucette. J’ai déjà bien quelques sortes à mon actif alors je vais essayer de rattraper le retard…

Munitions pour 40 pièces env.

Pour la pâte :

  • 250g de farine
  • 125g de beurre
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 60g de sucre

Pour la meringue :

  • 2 blancs d’oeufs
  • 80g de sucre
  • 80g d’amandes en poudre

étoiles meringuéesPour la pâte : mélangez la farine et le sucre. Ajoutez le beurre coupé en morceaux et sablez (écrasez) entre vos mains jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé.
Ajoutez les jaunes d’oeufs, travaillez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Filmez et laissez reposer au frais env. 1 heure.

Abaissez la pâte sur une épaisseur d’env. 0,5 cm. Découpez des étoiles ou les formes de votre choix à l’emporte-pièce. Déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson. Préchauffez le four à 170°C.

Pour la meringue : montez les blancs en neige, à mi-parcours ajoutez le sucre afin d’obtenir une meringue ferme. Incorporez les amandes en poudre à la spatule en soulevant la masse. Versez dans une poche munie d’une douille (cannelée par ex.) et déposez une noix de meringue au centre de chaque forme.

Placez au four et faites cuire chaque fournée env. 12 env. en surveillant la cuisson.

Share