Carrés crumble aux myrtilles et citron vert

Carrés crumble aux myrtilles et citron vert

Recette adaptée de Linda Lomelino, Journal d’une Food Styliste

Devant la pression générale, il a fallut reprendre du service. Je pourrais m’étaler longuement sur les raisons de cette absence et y consacrer un billet entier mais je ne sais pas cela en vaut vraiment en la peine. En attendant de retrouver une certaine assiduité (et la petite flamme), voici la recette des carrés crumble aux myrtilles, extraite du livre de Linda Lomelino. Bon, en gros, je pourrais te coller du citron vert un peu partout en ce moment et je trouve que l’association petites baies noires / citron vert fait des merveilles. Ajoute du crumble sur un truc, et c’est banco ! Un peu réfractaire au début (moi et les modes…), j’avoue, le crumb cake m’a conquise. J’ai mélangé framboises et myrtilles dans ma seconde fournée, mais sans le citron vert cette fois.

Have a break, have a crumb cake.

Munitions pour un moule de 18-20 cm (9 parts env.)

Pour la pâte à crumble :

  • 210g de farine
  • 115g de sucre
  • 1/2 c. à café de levure chimique
  • 125g de beurre doux froid coupé en petits cubes
  • 1 pincée de sel
  • 1 jaune d’œuf
  • quelques gouttes d’extrait de vanille ou un peu de vanille en poudre

Pour la garniture :

  • 250g env. de myrtilles fraîches ou surgelées (ou les fruits rouges de votre choix)
  • 40g de sucre roux
  • 2 c. à café de fécule de maïs
  • 1 c. café de zestes râpés de citron vert
  • 1 c. à soupe de jus de citron vert
  • 1 c. à soupe de sucre roux pour saupoudrer

Préchauffez le four à 200°C. Zestez finement le citron vert, pressez le jus. Tapissez un moule carré de papier cuisson (ou beurrez et farinez-le).

Préparez la pâte : placez la farine, la levure, le sel, le sucre et le beurre dans un récipient. Sablez, c’est à dire travaillez les ingrédients entre les paumes de vos mains jusqu’à ce que le beurre soit complétement intégré et jusqu’à obtention d’une consistance sableuse. Ajoutez l’œuf et la vanille. Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte homogène (pas besoin de passage au frais, la pâte est prête à être utilisée). 

Mélangez les myrtilles, le sucre, la fécule, les zestes et le jus de citron.

Déposez les 2/3 de la pâte dans le moule, étalez uniformément en pressant avec les doigts pour consolider le fond. Répartissez les fruits sur la pâte. Émiettez et parsemez la pâte restante sur les fruits. Saupoudrez de sucre roux, puis placez au four et faites cuire env. 35-40 min.

Laissez refroidir puis découpez des carrés. Zestez un peu de citron vert par-dessus pour la déco.

Carrés crumble aux myrtilles et citron vert
Share

Muffins aux myrtilles et flocons d’avoine

Muffins aux myrtilles et flocons d'avoine

Le moins qu’on puisse dire, c’est que je me suis octroyée une belle pause estivale…
Je ne blogue pas sous la contrainte, alors parfois ça fait du bien. Paraît que c’est la rentrée ? Qu’il faut se remettre aux fourneaux ? Soit..;-)

J’avais envie de muffins assez consistants, que l’on pourrait consommer au petit déjeuner sans trop culpabiliser. Un truc un peu dense, qui sent bon la cannelle, un truc à l’américaine avec des flocons d’avoine et des myrtilles.  J’ai trouvé mon bonheur chez Bree Van de Kamp, plus connue sous le nom de Martha Stewart (version initiale réalisée avec des pommes mais ça marche avec d’autres de fruits hein…). J’ai quand même allégé sa recette de 50g de sucre, y a pas à tortiller, ils ont vraiment la tasse lourde (dixit l’accro du sucre).

Une recette qui a comme un avant-goût d’automne, avec une bonne dose de cannelle. Et mon nouveau pote, le sucre muscovado, qui d’emblée donne une belle couleur, une texture et un goût à part. C’est moins aérien qu’un muffin classique mais c’est exactement ce que je cherchais. Une conversion plus tard et voilà !

Munitions pour env. 8 muffins généreux :

  • 120g de farine de blé
  • 87g de farine complète
  • 90g de flocons d’avoine
  • 1/2 c. à café de cannelle
  • 2 c. à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 100g de sucre muscovado (ou sucre roux)
  • 113g de beurre
  • 2 œufs
  • 120 ml de lait d’amandes (ou de lait)
  • 125g myrtilles
  • 1 poignée de noisettes concassées
  • 1 poignée de flocons d’avoine

Muffins aux myrtilles et flocons d'avoine

Préparation : Préchauffez le four à 180°C (four électrique). Placez des caissettes de cuisson dans les alvéoles d’une plaque à muffins.

Mixez grossièrement les flocons d’avoine (sans les réduire en poudre fine). Dans un récipient, travaillez le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce qu’il soit bien incorporé. Ajoutez les œufs, mélangez bien puis ajoutez ensuite le lait d’amandes. Mélangez les farines avec les flocons d’avoine, la levure, la cannelle et le sel. Incorporez à la préparation en plusieurs fois. Ajoutez les myrtilles. Versez la pâte dans les alvéoles de la plaque à muffins.

Mélangez une poignée de noisettes concassées (et préalablement torréfiées*) et une poignée de flocons d’avoine. Parsemez un peu de ce mélange sur chaque muffin.

Placez au four et faites env. 20-25 min. (selon la taille des muffins). Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau : si elle ressort sèche, c’est cuit! Sinon poursuivez…)

* Passées au four pour intensifier leur goût (env. 15-20 min à 150°C).

Muffins aux myrtilles et flocons d'avoine

Share

Cake marbré

Deux cakes sinon rien (recette de base C. Felder, Gâteaux)

Cake marbré

Ouais c’est juste un cake quoi. Mais le cake est bon, le cake est photogénique.
Et un blog c’est fait pour ça aussi, contenir quelques recettes de basiques, à avoir toujours sous la main pour les vraies urgences (goûter-hypoglycémie-dépendance). Il était donc indispensable d’avoir ici au moins une bonne recette de cake marbré. J’y ai ajouté un glaçage au chocolat et des noisettes pour plus de gourmandise (m’oui c’est vrai, c’est ce qui manquait dans cette recette ;-)) et le coté régressif (c’est toujours le craquant du glaçage au chocolat qu’on préfère non ?).

Munitions pour 1 cake (moule de 16 cm)

Pour la pâte vanille :

  • 175g de farine de blé
  • 1 c. à café rase de levure chimique
  • 100g de beurre mou
  • 160g de sucre semoule
  • 125g d’oeufs (2 gros œufs)
  • 45 ml de lait
  • 15g de rhum (facultatif)
  • 1/2 gousse de vanille

Pour la pâte cacao :

  • 15g de cacao en poudre
  • 10 ml de lait

Pour le glaçage (selon l’envie) :

  • chocolat noir
  • 1 poignée de noisettes

Cake marbré

Torréfiez les noisettes en les passant au four à 160°C pendant env. 5 à 10 min (surveillez, elles doivent dorer légèrement). Laissez refroidir puis concassez-les. Fendez la gousse et grattez les grains.

Tamisez la farine avec la levure. Battez le beurre pommade avec le sucre. Ajoutez les œufs et mélangez. Ajoutez ensuite la farine, puis le lait, le rhum et la vanille. Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Divisez la pâte en deux portions égales. Incorporez le cacao et le lait à l’une d’entre elles et mélangez bien.

Beurrez et farinez le moule à cake (ou chemisez-le de papier cuisson). Versez un peu de pâte vanille au fond du moule, puis une couche chocolat. Répétez l’opération en alternant les couches. Répartissez quelques noisettes concassées sur le dessus.

Placez au four préchauffé : faites cuire le cake d’abord 10 minutes à 200°C (four électrique), puis env. 30 min. à 180°C. Laissez refroidir avant de démouler.

Faites fondre le chocolat au bain-marie. Versez le glaçage sur le cake et parsemez de noisettes concassées. Laissez prendre.

Pour la version vanille-framboises : réalisez la recette sans la pâte cacaotée et ajoutez une belle poignée de framboises fraîches ou surgelées.

More cake ?

Cake marbré

Share

Cake citron pavot

Recette Christophe Felder, Mes 100 recettes de Gâteaux

Cake citron pavot

Bon, rien de neuf à l’est culinaire…C’est pas la révolution, du cake citron pavot on en a vu à tire-larigot. But sometimes a girl needs a cake. Et des agrumes aussi, auxquels je voue un culte sans borne (avec l’ananas). L’épineux problème avec les grands classiques, c’est le volume. Comment choisir entre toutes les recettes. Pour la recette doudou de cake au citron, j’ai fouillé dans les chouchous et le local. J’ai hésité entre la version Mulhaupt et Felder, j’ai finalement opté pour celle de Felder (mais délestée de 50g de sucre). Sans surprise. Une creaminelle décidemment bien trop prévisible.

Munitions pour 1 cake (pour un moule de 20-21 cm env.)

  • 70g de beurre fondu
  • 2 citrons non traités
  • 190g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 4 œufs
  • 200g de sucre
  • 2 cuillères à soupe de graines de pavot bleu
  • 1 pincée de sel
  • 100g de crème fraîche liquide

Pour le glaçage:

  • 1/2 citron
  • sucre glace
  • 1 c. à café de rhum blanc

Cake citron pavot

Préchauffez le four à 180°C. Beurrez un moule à cake, ou garnissez-le de papier cuisson. Faites fondre le beurre dans une petite casserole, puis laissez tiédir.

Râpez finement le zeste des citrons. Tamisez la farine avec la levure. Cassez les œufs dans un récipient, ajoutez le sucre puis fouettez au batteur jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Ajoutez les zestes, le sel, la crème liquide et mélangez. Incorporez ensuite la farine avec la levure et mélangez bien. Ajoutez le beurre fondu. Terminez en ajoutant les graines de pavot.

Versez la pâte dans le moule et placez au four. Faites cuire 10 min. à 180°C puis réduisez la température à 150°C. Poursuivez la cuisson env. 30-35 min. Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche.

Pressez le jus d’un 1/ citron, ajoutez une c. à café de rhum. Ajoutez autant de sucre glace (préalablement tamisé) que nécessaire jusqu’à obtention d’un glaçage dense (ou la texture souhaitée). Versez sur la cake et laissez prendre.

Cake citron pavot

Cake citron pavot

Share

Cake aux noix et café

Cake aux noix et caféCe cake aux noix et café n’est autre qu’une réinterprétation d’une recette de Pâques, le lammele aux amandes. Comme le visuel avait l’air de bien plaire, pour plus de clarté j’ai décidé de publier la nouvelle version. La photo correspond à une première mouture, pour laquelle j’avais conservé les proportions initiales et réalisé des mini-cakes. Comme je viens tout juste de récidiver, j’ai doublé cette fois les quantités pour l’adapter à un moule à cake classique.  Le goût de café est assez léger, si vous l’aimez plus prononcé, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’extrait de café. Mais avec le glaçage, je trouve que c’est suffisant…Et si vous ne savez plus quoi faire de vos noix, une version un peu plus élaborée de gâteau aux noix par ici.

Munitions pour un cake (moule de 21 cm) :

  • 150g de farine
  • 150g de beurre mou
  • 150g de noix en poudre
  • 150g de sucre
  • 2 c. à café de levure chimique
  • 4 œufs
  • 2 c. à soupe de café fort

Pour le glaçage :

  • sucre glace
  • café fort

Préchauffez le four à 180°C. Séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Montez les blancs en neige.

Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le beurre et mélangez bien. Mélangez la farine, les noix et la levure, puis ajoutez à la préparation. Ajoutez le café. Incorporez les blancs en neige.Cake aux noix et café

Versez la pâte dans le moule à cake (préalablement beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson). Placez au four (bas du four) et faites cuire env. 55 min.Surveillez et recouvrez d’un feuille de papier aluminium si le cake commence à trop colorer. Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau. Dès qu’elle est sèche, sortez le cake du four. Démoulez et posez sur une grille.

Dans un bol, mélangez du sucre glace avec un peu de café, jusqu’à obtenir un glaçage assez dense. Nappez le cake encore chaud avec le glaçage. Répétez l’opération et nappez le cake avec 2 ou 3 couches de glaçage, selon vos envies.

Pour des mini-cakes (moules de 10 cm env.) ou des muffins, le temps de cuisson sera réduit (env. 30-35 min pour les mini-cakes), surveillez.

 

Share

Muffins au vin chaud

muffins au vin chaudDifficile de passer à côté des revendeurs de vin chaud en cette période à Strasbourg. Plus la peine d’attendre que la nuit tombe, ils font ça même en plein jour, sous votre nez, en toute impunité. Sans parler de la qualité de la marchandise, qui varie d’un stand à l’autre…Le vin chaud, c’est pas ma came, je le troque volontiers contre un jus de pommes chaud ou un Christmas tea. Mais mélangé à quelques ingrédients solides, là, c’est l’alchimie. Et aucun risque de finir en état d’ébriété ou comme ce vieux briscard de Rudolph, avec le nez en lampion. Alors, faites comme moi, passez au rouge ! Et toi le non-initié, si tu t’arrêtes à Strasbourg, fais une descente place Broglie, au stand de Mathilde. C’est de la bonne !

Pour  7-8 muffins:

  • 50g de bon chocolat noir (70%)
  • 115g de beurre
  • 100g de sucre
  • Zestes râpés d’une orange non traitée
  • 1 c. à café rase de cannelle
  • Une pincée de cardamome
  • Une pincée de 4 épices
  • 2 œufs
  • 150g de farine de blé
  • 20g de fécule de maïs
  • 2 c. à café de levure chimique
  • 65 ml de vin rouge
  • Épices à vin chaud (2 bâtons de cannelle, 3 étoiles de badiane, qqs clous de girofle, baies de coriandre, piment, macis…)

muffins au vin chaudPréchauffez le four à 180°C (four électrique). Faire chauffer le vin à feu doux et y faire infuser les épices à vin chaud. Laisser refroidir puis filtrer.

Déposez des caissettes dans les alvéoles d’une plaque à muffins. Préchauffez le four. Zestez l’orange.

Cassez le chocolat en morceaux puis faites-le fondre dans une casserole placée au bain-marie et à feu doux. Laissez tiédir.

Dans un récipient, travaillez le beurre en pommade au batteur électrique. Ajoutez successivement le sucre, les zestes d’orange et mélangez bien jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Incorporez les œufs. Mélangez la farine avec la levure, la fécule et les épices. Incorporez à la préparation en alternant avec le vin chaud. Ajoutez le chocolat fondu et mélangez bien.

Versez la pâte dans les alvéoles, placez la plaque au four et faites cuire env. 25 min. Retirez du four, laissez reposer env. 5 min. puis démoulez et laissez refroidir complètement.

Saupoudrez de sucre glace ou recouvrez les muffins encore tièdes d’un glaçage lait + sucre glace

muffins au vin chaud

 

Share

Cake au chocolat noir et grué

Recette Michel Cluizel

cake au chocolat noir

En matière de pistoles, j’ai la gâchette facile ! Attention toutefois à ne pas céder à la tentation de  picorer les pastilles en pleine préparation, sous peine de vous retrouver à cours de munitions ! Le site de Michel Cluizel regorge de délicieuses idées recettes pour tous les accros de l’or – plutôt noir que lait – en barre comme moi, facilement corruptibles à l’évocation du mot chocolat. Et pas de doutes sur la marchandise, un grand cru ça change tout !

Pour un moule à cake de 21 cm :

  • 90g de beurre pommade
  • 130g de sucre
  • 105g d’amandes en poudre
  • 3 œufs
  • 135g de farine
  • 25g de cacao en poudre
  • 4,5g env. de levure chimique
  • 112g de lait
  • 53g de chocolat noir (mini grammes Los Ancones 67%)
  • 35g de grué

Hachez le chocolat noir. Battez le sucre avec le beurre pommade. Ajoutez la poudre d’amandes, les œufs, et le mélange farine + cacao + levure. Incorporez ensuite le lait, le chocolat haché et le grué.

Préchauffez le four à 180°C (électrique). Beurrez et farinez un moule à cake. Versez la pâte dans le moule, placez au four et faites cuire env. 55-60 min.

Laissez refroidir 10 min. puis démoulez. (vérifier la cuisson en plantant la lame d’un couteau, qui doit ressortir sèche).

Le conseil Michel Cluizel : badigeonner le cake d’un mélange eau + sucre pour qu’il ne se dessèche pas.

cake au chocolat noirPour le glaçage :

  • 150g de chocolat (mini grammes Los Ancones 67%)
  • 1 c. à soupe de grué
  • 17,5 g d’huile
  • 17,5g de beurre

Faites-fondre le chocolat au bain-marie à feu doux. Ajoutez l’huile et le beurre, puis le grué et mélangez. Nappez le cake refroidi et laissez prendre.

NB : Attention à la cuisson ! J’ai trouvé le temps de cuisson plus long que celui préconisé dans la recette originale. A surveiller. J’ai réadapté la recette pour un cake de 21 cm. Pour avoir également testé la recette originale, choisissez un moule un peu plus grand (28-30 cm) pour une cuisson optimale et pour éviter qu’il ne brunisse sur le dessus (couvrez d’une feuille de papier alu en cours de cuisson, si nécessaire) ! Pour le glaçage, j’ai divisé la quantité de chocolat par deux et ajouté un peu moins de grué. Mais nappez-le comme vous l’aimez !

http://www.cluizel.com/fr/recettes-tout-chocolat.html (recette originale)

cake au chocolat noirPour les alsaciens, tout l’arsenal à la réalisation de cette recette de cake au chocolat noir est désormais disponible à la boutique Lathéral de Strasbourg, ouverte depuis septembre et 1er comptoir Michel Cluizel de France. Une boutique à piller sans vergogne. Noël approchant à très grand pas, vous trouverez-là de quoi vous approvisionner pour les fêtes ou pervertir délicieusement votre entourage.

Un large pan de la boutique est également consacré aux thés Mariages Frères, avec deux gammes sous haute surveillance : Héritage gourmand et ses parfums complètement régressifs (Thé Macaron, Thé Cannelé, Thé Tarte Tatin, Thé Crêpe Earl Grey…et Beautiful Tea for Beautiful People (thés noirs) avec en ligne de mire le thé Christmas Pudding dans son bel écrin rouge et or, à tester d’urgence !

A titre indicatif: Grué de cacao bio 125g 8€ ; sac mini grammes Los Ancones (33,50 € /kg)

Boutique Latheral
74 Grand Rue
67000 Strasbourg
03 88 75 61 00

www.latheral.fr

boutique Latheral Strasbourg

Share

Mini-kouglofs chocolat orange

Recette Christophe Felder kouglof chocolat

Lorsque Forrest soutenait que la vie c’était comme une boite de chocolats et qu’on ne savait pas sur quoi on allait tomber, il oubliait simplement un petit détail…on sait à coups sûrs qu’on va toujours y trouver du plaisir !

Le chocolat jamais ne déçoit. Il rassure. Et quelque fois, on a juste envie de s’en payer une bonne tranche…de cake. Recouvert d’un glaçage, qui craque légèrement sous la dent avant d’atteindre la couche plus tendre…

La base de cette recette est tirée du site de Christophe Felder. La recette initiale prévoyait des raisins secs macérés dans le rhum, mais n’étant pas une grande adepte de raisins secs (je les tolère toutefois lorsqu’ils sont hachés menus comme dans ce Porter Cake) j’ai préféré privilégier l’agrume et ajouter le zeste râpé d’une orange .

Pour env. 7 mini-kouglofs il vous faudra pour la pâte:

  • 120g de beurre mou
  • 120g de sucre
  • 2 œufs tempérés
  • 95g de farine
  • 25g de cacao en poudre
  • 2g de levure chimique (1 c. à café rase)
  • Quelques écorces d’oranges confites
  • Zestes râpés d’une orange non traitée
  • 30g de chocolat noir

Pour le glaçage:

  • 150g de chocolat noir

Préchauffez le four à 180°C (th.6). Hachez le chocolat en éclats. Coupez les écorces d’oranges en petits cubes, zestez l’orange.

Battez le beurre et le sucre dans un récipient jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les œufs entiers. Versez la farine, le cacao et la levure chimique tamisés ensemble, puis incorporez les dés d’oranges, les zestes et les éclats de chocolat.

Versez la pâte dans les empreintes d’une plaque à mini-kouglofs. Enfournez env. 20 minutes. Pour vérifier la cuisson, enfoncez la pointe d’un couteau très fin, elle doit ressortir sèche. Sortez les kouglofs du four et laissez bien refroidir. (vous pouvez couper légèrement la base des kouglofs pour les rendre plus stables).

Faites fondre le chocolat au bain-marie placé au feu doux. Trempez la tête de chaque kouglof dans le chocolat fondu, puis posez-les sur une grille (placez une feuille de papier cuisson en-dessous). Laissez figer à température ambiante.

NB: Pour un grand kouglof (ou un cake), faites cuire env. 40 min.

Je vous rappelle qu’il est encore temps (jusqu’au 23 février) de laisser vos commentaires par ici pour remporter un petit cadeau surprise…

kouglof chocolat

Share

Muffins butternut & chocolat blanc

muffins butternut chocolatLa courge, un légume qui vous veut du bien. Joufflue, rondouillarde, savoureuse, des couleurs qui évoquent une ballade en forêt. Rien n’est plus emblématique que ce légume pour célébrer l’automne et les fêtes d’Halloween. En soupe, en gratin, en purée, j’aime lui infliger toute sorte de supplices. Avec sa chair plus douce, le butternut se marie aussi très bien au sucré.

Et si cette année le mot d’ordre était : NO TRICKS, ONLY TREATS !

Pour env. 8-9 muffins

  • 100g de chocolat blanc + quelques carreaux pour la déco
  • 100g de beurre
  • 2 c. à café de crème fraîche épaisse
  • 2 œufs
  • 50g de sucre roux
  • 1 pincée de sel
  • 160g de farine
  • 80g d’amandes en poudre
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 c. à café de cannelle
  • 2 c. à soupe de poudre de cacao blanc (Caotina)
  • 100g de butternutmuffins butternut chocolat

Coupez des grosses tranches de butternut, retirez les graines, puis râpez-le à l’aide d’une râpe universelle.

Cassez le chocolat en morceaux. Dans une petite casserole, faites fondre le beurre avec le chocolat blanc à feu doux. Retirez du feu, ajoutez la crème fraîche et mélangez.

Battez le sucre roux avec les deux œufs et la pincée de sel. Versez le mélange fondu beurre-chocolat et mélangez bien. Dans un récipient, mélangez la farine, la levure, la cannelle, les amandes et le cacao en poudre. Ajoutez le mélange précédent et travaillez les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Ajoutez le butternut râpé en mélangeant bien.

Versez la pâte dans les alvéoles d’une plaque à muffins. Placez au four et faites cuire env. 25-30 min. à 170°C. A la sortie du four, parsemez d’éclats de chocolat blanc.

muffins butternut chocolat

Share

Cakes noix de pécan, pomme & golden syrup

cake pommes golden syrup (2)

Ce week-end nous avions organisé un petit rassemblement pas vraiment impromptu entre complices.

Ce rassemblement, monté de toute pièce par Aurélie (qui a tenté de réunir le maximum de creaminelles) a eu lieu dans un endroit tenu farouchement non-secret, près de Sélestat. L’affaire s’étant ébruitée, la presse s’est en mêlée et n’a pas tardé à nous retrouver, prises en flag’ d’orgie foodesque et ce, malgré notre astucieuse planque en pleine forêt sur un espace pique-nique.

Sur place, on a retrouvé les corps de quelques complices : Elodie, serial-dépiauteuse de citrouille (muffins et cookies), Florence et son cheesecake dément, Clémence et ses madeleines au chocolat que-je-n’ai-pas-pu-gouter-parce-que-je-suis-arrivée-à-la-bourre, Manu et son pain au levain, Aurélie et son brownie au sésame, Aline et ses wraps de dingues figues-foie gras…et bien d’autres.

Pour l’occasion, j’avais ramené une petite gourmandise de circonstance, à base de noix de pécan, de pomme, et de mon sirop favori, le Golden Syrup (et non je ne suis pas obsédée par les roses).

cake pommes golden syrup

Pour env. 10 cakes en forme de roses (et sans doute 12 à 15 muffins)

  • 180g de farine
  • 1 œuf
  • 15 cl de golden syrup (à défaut du sirop d’érable)
  • 50g de sucre roux
  • 125g de beurre
  • 20 cl de crème fraîche légère (limitons la casse)
  • 50g de cerneaux de noix de pécan
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 pomme

Faites fondre le beurre à feu doux dans une petite casserole. Hachez les noix de pécan au hachoir sans les réduire en poudre (en éclats). Conservez une petite poignée de noix de pécan pour parsemer. Râpez la pomme à la râpe universelle.

Préchauffez le four (électrique) à 180°C.

Dans un récipient, battez l’œuf avec le sirop. Ajoutez le sucre roux et battez bien. Ajoutez la crème fraîche et le beurre fondu. Incorporez la farine, le sel, la levure. Terminez par la pomme râpée et les noix de pécan.

Parsemez le fond des alvéoles avec quelques éclats de pécan. Versez la pâte dans les empreintes. Si vous utilisez des moules à muffins, versez la pâte dans les alvéoles de la plaque et parsemez ensuite d’éclats.

Placez au four et faites cuire env. 30 min. Surveillez la cuisson en plantant la lame d’un couteau. Lorsqu’elle ressort sèche, les cakes sont prêts.

A la sortie du four, démoulez et badigeonnez le dessus des cakes au pinceau d’un peu de golden syrup (légèrement réchauffé pour qu’il soit plus liquide et plus facile à étaler) pour un aspect brillant.

Pour des moules à muffins, le temps de cuisson sera un peu plus court, les empreintes étant plus petites. Si vous utilisez un moule à cake, le temps de cuisson sera plus long. Dans tous les cas, surveillez en faisant le test du couteau.

Share