Choux façon caprese, tomate mozzarella

choux tomate-mozzarella, basilic, craquelin au parmesan

choux caprese tomate mozzarella

« Un jour viendra j’en suis sûr, où j’pourrai m’évader dans la nature, j’partirai sur la grande route… » En attendant, dans mon trou, j’fais des choux, des p’tits choux, toujours des p’tits choux !

Des choux de première classe ! Pour décliner la tomate-mozzarella, cette recette de choux était déjà bien ancrée dans ma tête (bon, j’ai songé aussi un moment à des wraps ou une tomate-mozza façon maki, enfin un truc roulé…pas de méprise ;-)). Pour revenir définitivement sur le chou ! Peut-être influencée par ma récente dégustation de choux chez Mme Biscarrat (dont je vous recommande les choux au foie gras et gelée de Gewurztraminer). Allez savoir…

J’aurais pu partir sur une élaboration plus complexe, j’ai préféré jouer la sécurité avec une garniture brute mais camouflée sous un craquelin salé au parmesan, pour le contraste des textures (parce que c’est plus sympa quand ça croustille !) J’ai misé sur la Gran Mozzarella Galbani, pas une buffala certes, mais qui s’en rapproche dangereusement…Plus goûteuse et plus laiteuse qu’une mozzarella classique. Au final ces petits choux tomate-mozzarella façon caprese seront peut-être le point de départ d’une autre série, qui sait. J’ai aimé les déguiser ces petits choux salés, et sur un plateau apéro faut avouer que l’effet est plutôt réussi !

choux caprese tomate mozzarellaPour la pâte à choux : recette de base par ici

Munitions pour le craquelin salé:

  • 50g de farine
  • 50g de Parmigiano Reggiano Galbani
  • 40g de beurre
  • 1 pincée de sel

Pour garnir :

  • 4-5 tomates
  • 2 boules de Gran Mozzarella Galbani
  • Feuilles de basilic
  • Sel, poivre
  • Huile d’olive

Préparez le craquelin : dans un petit mixer, mélangez la farine, le parmesan, le beurre pommade et le sel. Donnez quelques tours de mixer jusqu’à ce que les ingrédients soient bien mélangés, puis malaxez rapidement à la main jusqu’à ce que la masse soit homogène. Étalez finement le craquelin au rouleau entre deux feuilles de papier cuisson puis, placez au frais.

Préparez la pâte à choux (facultatif : j’ai ajouté 2 c. à café de poudre de tomates à la pâte pour la couleur et le goût). Remplissez une poche à douille. Tapissez votre plaque ou grille de papier cuisson. Formez de petites boules de pâte.

Découpez des ronds de craquelin à l’emporte-pièce (diam. 4 cm). Avant d’enfourner les choux, déposez un rond de craquelin sur chaque chou. Enfournez à 180-200°C et faites cuire (selon le four) env. 15 à 25 min. Surveillez la cuisson, sortez les choux une fois dorés. Laissez refroidir les choux puis coupez les chapeaux.

Coupez les tomates en brunoise (en petits cubes). Salez, poivrez, ajoutez un peu d’huile d’olive et mélangez. Garnir les choux avec la brunoise de tomates. Coupez des rondelles de mozzarella, taillez-les à l’aide d’un petit emporte-pièce rond pour un aspect plus propre. Posez la mozzarella par-dessus. Terminez par une feuille de basilic.

choux caprese tomate mozzarella

Frites de polenta

Aux tomates séchées, basilic et parmesan.

frites de polentaQu’elle soit crémeuse ou croustillante, j’adore la polenta ! Je la prépare rarement à l’eau, souvent avec du lait, ou un mélange eau-lait, en y ajoutant un cube de bouillon de légumes. C’est simple, rapide.

Elle s’acoquine bien avec les viandes, et on peut y incorporer toutes sortes d’ingrédients, d’épices et d’arômes. Si vous avez préparé une trop grande quantité, pas d’angoisse.  Après être passée à la casserole, elle finit toujours par se faire griller ! Une fois solide, elle se découpe et se reconvertit en frites ou encore en bouchées apéritives. Pas de gâchis.

La polenta a eu chaud aujourd’hui. Plutôt qu’à l’anglaise, elle a préféré filer à l’italienne et a eu soudain elle aussi, très envie de passer à l’heure d’été !

frites de polentaMunitions :

  • 125g de polenta
  • 65 cl de lait
  • 3 tomates confites à l’huile
  • 2 c. à soupe de parmesan râpé
  • 5-6 feuilles de basilic
  • 1 pincée de sel

Ciselez les feuilles de basilic. Coupez les tomates en petits morceaux.
Portez le lait à ébullition. Versez la polenta en pluie, faites cuire à feu doux jusqu’à ce qu’elle se détache des parois.

Hors du feu ajoutez le parmesan, le basilic, les tomates et mélangez bien. Salez si nécessaire.  Versez la polenta dans un moule carré préalablement huilé. Laissez refroidir et durcir à température, puis placez au frais (couvrez de film alimentaire).

Démoulez la polenta puis coupez-la en bâtonnets (vous pouvez aussi découpez des formes à l’aide de l’emporte-pièce de votre choix.)

Faites chauffer de l’huile dans une poêle. Faites-y revenir la polenta jusqu’à ce que les faces soient joliment dorées. Posez sur du papier absorbant.

Tartelettes tomates et crumble de pesto

tartelettes tomates pesto

Grande première, une recette salée! J’ai toutefois longtemps hésité avant de la publier (8 jours..? déjà?). Allez, j’me lance! Tomates et courgettes sont devenues mes meilleures ennemies ces derniers mois.

J’aime le salé, il n’y aucun doute. Mais alors que certaines font des merveilles pour sublimer les recettes salées, je peine à les rendre sexy. C’est du moins mon impression lorsque je vois le résultat en photo (ou suis-je trop un peu dure avec moi-même?).
Ce n’est pas faute d’avoir essayé. J’ai quelques recettes non publiées qui, faute de photos non satisfaisantes, ont été blacklistées.

La creaminelle a bel et bien un talon d’Achille. Chuuuut!

Conclusion: on en revient toujours au sucré..ma force, ma fascination et mon intarissable source d’inspiration. Je vous livre tout de même cette recette qui, malgré mon insatisfaction artistique, a tout de même réussi à satisfaire mon palais et mon appétit aujourd’hui.

Puisque je viens encore d’acheter un livre (consacré aux cookies et dont l’achat a également été motivé par les quelques recettes de cookies salés qui figuraient au sommaire), il s’agit bien d’une première, mais je l’espère, pas de la dernière.

Apéro dans la ligne de mire!

Pour 4 tartelettes :

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée prête à l’emploi
  • 2 petites barquettes de tomates cerise (2 x 250g)
  • Parmesan
  • Moutarde

Pour le crumble:

  • 100g de flocons d’avoine
  • 30g de pignons
  • 2 c. à soupe de pesto vert
  • 100g de beurre
  • 30 d’amandes blanches (mondées)

tarte tomates pesto (2)

Râpez le parmesan, lavez les tomates. Foncez des moules à tartelettes avec la pâte feuilletée, puis piquez les fonds de tarte avec une fourchette. Badigeonnez les fonds de moutarde, puis saupoudrez de parmesan. Disposez les tomates cerise.

Mixer grossièrement les flocons d’avoine. Faites dorer les amandes et les pignons dans une poêle sans ajout de matière grasse. Laissez refroidir, puis concassez-les grossièrement. Dans un récipient, mélangez les flocons, les pignons, les amandes, le pesto et le beurre. Malaxez du bout des doigts pour obtenir un mélange homogène. (c’est un peu gras…un petit tour au frigo, c’est mieux). Parsemez les tartelettes de crumble. Placez au four 180°C et faites cuire env. 40 min.

 

Tomates en cage !

Tomates cerises caramélisées, enrobées au sésame

tomates caramélisées

Il m’arrive, comme certaines, de tomber sur 100% Mag le soir et d’attendre en particulier la chronique de Brice Morvent (Top Chef). A en juger par le nombre de résultats Google Search, beaucoup de ménagères de moins de 50 ans se trouvaient devant leur poste ce soir-là. Tomates cerises d’amour, tomates caramélisées au sésame…
Les miennes étaient en cages. Mais pas bien longtemps, puisqu’elles n’ont mis que le temps d’un pastis pour se faire la malle.

Cette recette de mises en bouche fait bien des émules, en tous cas l’unanimité sur la blogo et à l’heure de l’apéro! Rapide, facile et franchement épatante. Le billet de Manue a fini de me convaincre.

Pour ces tomates en cages, il vous faut:

  • Tomates cerises
  • Graines de sésame
  • 100g de sucre
  • 25g d’eau
  • 1 c. à café de jus de citron

Lavez les tomates, essuyez-les sans arracher les pédoncules(au pire, utiliser des pics).
Dans une casserole, versez le sucre, l’eau et le jus de citron. Portez à ébullition jusqu’à obtention d’un caramel ambré. Retirez du feu. Trempez chaque tomate dans le caramel en la tenant par la tige, puis enrobez-la immédiatement de graines de sésame. Posez sur une feuille de papier sulfurisé et laissez prendre. Ne plus placer les tomates caramélisées au frais, laissez à température jusqu’au moment de déguster.

Bonne fin de week-end!