Bref, j’ai encore fait du granola maison

granola maisonAmandes, noisettes, graines et sirop d’érable

Le granola, c’est comme la guimauve. Une fois que vous avez mis le nez dans la version maison, vous êtes foutus, impossible de revenir en arrière. Addictif. Je le picore compulsivement avant même de passer à l’étape lactée, tellement il est plus croustillant et parfumé. Le granola, c’est le truc qui donne envie de prendre un vrai petit-déjeuner.

J’ai l’impression que les mélanges du commerce ont toujours un petit arrière-goût de je-ne-sais-quoi, un goût de vieille vanille ? Il y a quelques temps, j’étais tombée sur la marque bio Verival en Allemagne, dont les mélanges (et le packaging accrocheur) m’ont donné envie (l’huile de palme nettement moins). Au final, j’ai reposé le paquet en me disant qu’il subirait sans doute le même sort que les autres.

Avec le granola maison, pas d’entourloupe, au moins, on sait ce qu’on y met. On peut y ajouter tout ce que qu’on veut, selon ses goûts, ajouter des fruits moelleux, des éclats de chocolat, jouer sur les sucres et la matière grasse. J’ai repéré quelques recettes plus light à base de jus de fruits qu’il va falloir que je teste également.

Pour ma recette, je suis partie chercher l’inspiration chez Martha Stewart, mais c’est un mélange tout à fait personnel. J’en ai profité également pour faire le tri dans mon placard et liquider tous mes vieux paquets auxquels je ne touche plus depuis des mois. Ceux qu’on garde comme une vieille fringue plus vraiment à sa taille, en se disant qu’un matin, qui sait, on aura peut-être envie de (se) l’enfiler.

granola maisonMunitions :

  • 250g de flocons d’avoine
  • 100g d’amandes et de noisettes concassées
  • 100g de graines mélangées (pignons, tournesol, courge)
  • 1 pointe de cannelle
  • 125 ml de sirop d’érable
  • 125 ml d’huile végétale
  • 40 à 50g de sucre roux

Concassez les amandes et les noisettes.
Dans un récipient mélangez les fruits secs, les graines, les flocons d’avoine avec le sirop d’érable, l’huile et le sucre roux. Mélangez le tout en enrobant bien.

Préchauffez le four à 150°C. Procédez en plusieurs fois selon la quantité réalisée. Déposez des portions de granola sur une plaque recouverte de papier cuisson. Faites cuire env. 20 à 30 min (selon le four) en remuant de temps à autre et en surveillant. Lorsque le mélange obtient une belle coloration dorée, retirez du four.

Le mélange continuera de durcir en refroidissant. Conservez dans une boite hermétique ou des bocaux en verre.

Irish Porter Cake

irish porter cakePas franchement inspirée au départ, la cuisine à la bière aura eu le mérite d’éveiller ma curiosité et d’aiguiser mon sens de l’investigation. La cuisine à la bière, désormais j’adhère !

Le défi lancé par Cuisine Aptitude m’aura en tous cas permis de découvrir nouvelles saveurs, originales et surprenantes. Finalement, à l’instar de la cuisine au vin, pas besoin d’être un consommateur régulier ou un connaisseur de grands crus pour en apprécier les parfums.

Mes recherches m’ont menée vers la recette de l’Irish Porter Cake. Cette chose pourrait presque sortir tout droit d’un livre de cuisine alsacienne tant l’odeur et le goût évoquent un Noël en Alsace. Rassurez-vous, avec ce cake vous ne risquez pas la gueule de bois. Tout au plus une bonne crise de foie en cas d’excès…

Les recettes glanées prévoyaient souvent le même poids de farine que de fruits secs (autant dire du costaud!),  j’ai donc un peu allégé la mienne en fruits secs. Et pour un cake de taille normale, j’ai divisé les quantités par deux. Il vous faudra donc :

  • 225g de farine
  • 1 c. à café de quatre épices
  • 1 c. à café de levure chimique
  • 112,5g de beurre
  • 112,5g de sucre roux
  • 80g de raisins secs mélangés (Golden, Corinthe..)
  • 20g d’écorces d’oranges confites
  • 1 œuf
  • 150 ml de bière brune Guinness

irish porter cakeMélangez la farine avec la levure, les épices et la pincée de sel. Battez le sucre avec le beurre pommade. Ajoutez à la farine et battez. Battez l’œuf avec la bière. Incorporez les ingrédients liquides aux solides et mélangez bien.

Coupez grossièrement les raisins secs et les écorces (ou incorporez-les entiers selon votre goût). Ajoutez à la préparation.

Versez la pâte dans un moule à cake (beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson). Faites cuire env. 1H30 à 180°C (four électrique). Surveillez la cuisson du cake. S’il brunit trop, recouvrez-le de papier aluminium au cours de la cuisson.

Mélangez du sucre glace avec un peu de liquide (lait, quelques gouttes de bière brune..) de façon à obtenir un glaçage lisse et assez dense. Badigeonnez le cake avec le glaçage dès la sortie du four.

NB: Bien emballé, le cake se conserve plusieurs jours sans dessécher. A tester aussi en version XXL et dans un moule rond…

Carrot cake

carrot cake

Les légumes et la Creaminelle ? Ce n’est pas franchement ce que l’on pourrait appeler une histoire d’amour…alors des légumes dans un gâteau, pff…ben c’est plus un gâteau !
Si l’on m’avait tendu une assiette avec une tranche de Carrot Cake, il n’y a encore pas si longtemps, pas sûre que j’y aurais touché, à peine un regard (faut pas pousser, ça reste un gâteau).

Sans compter qu’il s’agit d’un gâteau british…pas vraiment les rois de la gastro. M’enfin, ils ont tout de même Jamie Oliver et Gordon Ramsay… rien n’est perdu ! Et puis je suis fan de pancakes, scones, muffins et autre fairy cakes devant l’éternel, plutôt bon signe.

La Creaminelle errait il y a quelques semaines dans un Daily Monop’ parisien à la recherche de nouvelles sensations sucrées lorsqu’elle s’arrêta net devant les Kate’s Cakes. En voilà de jolis petits cakes bien girly, …et un site à l’image des emballages…
Des ingrédients simples, sains, aucuns conservateurs ou additifs…Il n’en faillait pas moins pour prêcher une convertie. Ce délicat parfum de cannelle, ce moelleux, ce glaçage de cream cheese, et des carottes que l’on ne sent pas tant que ça….. L’affaire est dans le sac ! Me voilà accroc !

Certaines complices l’auront déjà testées, mais voila la recette de la célèbre Rose Bakery !

  • 4 œufs
  • 225 g de sucre en poudre
  • 30 cl d’huile
  • 7 carottes râpées
  • 300 g de farine
  • 1 c. à café de cannelle en poudre
  • 1 c. à café de levure chimique
  • ½ c. à café de bicarbonate de soude
  • ½ c. à café de sel
  • 150 g de noix hachées

Pour la cream cheese:

  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 250 g de fromage frais (type St Morêt)
  • 50 à 70 g de sucre glace
  • Quelques gouttes d’extrait de vanille

carrot cake

Préchauffez le four à 180°C (Th.6). Beurrez et tapissez un moule rectangulaire de papier cuisson. Blanchissez les œufs avec le sucre jusqu’à obtention d’une masse mousseuse. Incorporez l’huile et continuez de battre. Ajoutez les carottes râpées, la farine préalablement tamisée, la cannelle, la levure, le bicarbonate de soude, le sel, puis les noix.

Versez la pâte dans le moule puis placez au four. Faites cuire env . 45 min. Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche. Sortez le gâteau du four et laissez-le refroidir avant de démouler.

Battez le beurre et le fromage frais jusqu’à obtention d’une masse crémeuse. Ajoutez l’extrait de vanille et le sucre glace. Lorsque la cake a refroidi, coupez des parts individuelles et recouvrez-les de cream cheese.