Glace au turrón

Glace au turrónFin avril, je fuyais la France pour une course poursuite d’une semaine en Andalousie. Accompagnée de ma complice et serial-shoppeuse, Séville fut la  première ville étape de notre cavale au pays du jamón. Suivie par Cordoue et Grenade.

En quelques mots, ce que je retiens du paysage andalou : l’architecture – entre palais et mosquées – témoignage de l’occupation arabe. Les innombrables patios, rafraichissants, paisibles et hors du temps. L’odeur enivrante et addictive de la fleur d’oranger dans les ruelles. L’exubérance de la Semana Santa. Une région si imprégnée par la culture orientale, qu’elle procure la sensation de voyager bien au-delà des frontières espagnoles. Une bonne dose d’exotisme. Mais les tapas à (presque) tous les repas rappellent que vous êtes bel et bien dans la péninsule ibérique. Au bout de quelques jours au régime tortilla, cold turkey, l’appel du sushi a été plus fort. Aux grands maux les grands remèdes.

Outre les spécialités locales à déguster sur place, que ramener dans son baluchon ?
Les orangers s’avéraient plutôt difficiles à planquer, j’ai dû me rabattre sur la nourriture (trop dur, comme chacun sait…). Coté provisions salées, vous aurez le choix entre huile d’olives, vins, fromages, saucissons et bien entendu le jamón serrano ou ibérico !

Je serais plus éloquente au sujet des spécialités sucrées : les fameux Polvorones, sablés au saindoux et aux d’amandes. Le Cortadillo de cidra, un gâteau fourré au « cabello de angel » (confiture de cheveu d’ange) en réalité une confiture à la pulpe de courge spaghetti, que l’on peut également ramener en pot. Les Tortas de almendras, une autre variété de biscuits aux amandes. Et l’incontournable turrón (touron ou nougat espagnol), que l’on trouve en version tendre ou dure. Ce même turrón, qui fait aujourd’hui les gros titres et avec lequel j’ai voulu réalisé une glace très très gourmande…

Glace au turrónPréparation : env. 15 min.
Cuisson : 20 min env.  + prise en glace : plusieurs heures

Munitions :

  • 300 ml de lait
  • 1 bâton de cannelle
  • 400 ml de crème fraîche liquide
  • 200g de turrón tendre
  • 80g de sucre
  • 2 jaunes d’œufs
  • 1 pincée de sel

Faites chauffer le lait avec la cannelle à feu doux jusqu’à frémissement. Retirez du feu et laissez infuser 5 min. Retirez le bâton de cannelle puis ajoutez la crème au lait.

Coupez la tablette en 2 morceaux : 150g pour la préparation de la crème, et 50g pour les inclusions. Émiettez les 150g et coupez les 50g en petits dés.

Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les œufs battus au mélange lait-crème puis ajoutez 150g de turrón et la pincée de sel
Faites chauffez à feu doux, mais sans faire bouillir. Remuez constamment pour que le turrón n’accroche pas au fond de la casserole. Laissez refroidir.

Versez la préparation dans la sorbetière. Turbinez env. 60 min. En cours de route, ajoutez le turrón restant coupé en dés. Versez dans un récipient puis poursuivre la prise en glace au congélateur en remuant de temps à autre. Avant dégustation, parsemez d’éclats d’amandes torréfiés (dorés à la poêle sans ajout de matière grasse).

Glace au turrón

4 réflexions au sujet de « Glace au turrón »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *