L’Alsace à Table

L’Alsace à Table à Strasbourg

Alsace à TableL’Alsace à Table, le restaurant devant lequel, lorsque vous vivez ou vous vous baladez à Strasbourg, vous passez des centaines de fois – et dans mon cas – sans jamais vous arrêter. Une adresse qui figure dans la plupart des guides, dont vous avez forcement entendu parler…et dont vous n’avez jamais poussé la porte. Pourquoi? Quelques aprioris. Un peu collet monté? pas très contemporain?

Vendredi 13 – sans la scoumoune – fut l’occasion de tester ce restaurant et par la même occasion, d’inaugurer la carte Restopolitan.

Repérage des lieux

Un nom évocateur, qui laisse présager des spécialités locales. A la carte on trouve bien de la choucroute mais la particularité de la maison, ce sont également les plats iodés. Un étalage de fruits de mer en vitrine annonce la couleur. A l’intérieur, un vivier où batifolent truites et homards plante le décor.

Imprimés végétaux en verre dépoli sur la devanture. Sur les murs, reproductions de Mucha, illustrations dans le style Toulouse-Lautrec, coupole en vitrail, mobilier aux teintes acajou, l’ambiance est Art Nouveau.

Verdict :  d’avis commun, la petite mise en bouche était plutôt sèche. Le suite du repas fut à la hauteur de la réputation: bonne! 

Alsace à TableEn entrée : salade de lentilles aux petits lardons, œuf mollet. Les plats : Tournedos de saumon poêlé et fondue de poireaux pour ma complice. Magret de canard rôti (viande forever) purée de carotte à l’orange pour moi. Le canard aurait pu être un peu plus rosé à mon goût, mais la viande était tendre.

Alsace à TableAlsace à TableUne pointe de déception pour le dessert : Tiramisu à l’ananas rôti et spéculoos. J’ai eu beau effectuer des fouilles archéologiques, je n’ai pas trouvé beaucoup de spéculoos. Un peu de trop de mascarpone à mon goût, le crémeux prend largement le dessus sur le fruit et le célèbre petit biscuit à la cannelle.

Alsace à TableL’accueil est sympathique et les quantités justement proportionnées. Avec le recul, je me dis que j’aurais pu m’offrir l’entrée sans risquer la lourdeur en fin de repas. Étant donné qu’il est difficile de savoir si vous avez affaire à un chef généreux ou pas, dans le doute, l’option Plat & Dessert paraissait la plus raisonnable.

Pas de « douloureuse » surprise…

Au final, grâce à la carte Restopolitan, c’est une addition poids plume pour un restaurant gastronomique: 14€ par tête. La carte n’empêche bien entendu pas de commander des suppléments. Un bon plan donc, pour découvrir de bonnes (ou de nouvelles) adresses.  Mon regret: très peu de restaurants en Province. En Alsace, à peine 4 restaurants partenaires contre 219 sur Paris, un peu maigre…Reste à voir si la liste s’étoffera avec le temps. Si vous êtes des adeptes du resto, le Passeport Gourmand reste bien plus avantageux. Cela dit, je compte néanmoins bien profiter de ma carte dans les 3 autres restaurants, à savoir:

  • la Brasserie Flo
  • le Kammerzell
  • le Moulin de la Wantzenau

Lieu du cream : L’Alsace à Table
8, Rue des Francs-Bourgeois, 67000 Strasbourg
Téléphone : + 33 (0)3 88 32 50 62
Ouvert toute l’année de 11H45 à 14H30 et de 18H45 à 23H00.
Site web : www.alsace-a-table.fr

restaurant Strasbourg Alsace à Table

RESTOPOLITAN

restopolitanCarrie Bradshaw sirotait son Cosmopolitan, la foodista dégaine sa carte Restopolitan! Grâce à cette carte, c’est un repas offert à chaque réservation. Le repas est directement déduit de l’addition par le restaurateur. Entrée/Plat ou Plat/Dessert, vous choisissez la formule. La carte est activée lors de la première réservation, vous avez ensuite un mois pour l’utiliser de façon illimitée dans plus de 550 restaurants partenaires.

Les conditions :

  • illimitée 7j/7, déjeuner comme dîner.
  • un repas offert hors boissons
  • limitée dans le même restaurant à une réservation par mois
  • une seule carte acceptée par réservation (2 couverts minimum, si vous êtes plusieurs, d’autres devront la posséder, mieux vaut donc être en nombre pair).
  • réservation sur le site de Restopolitan 24h à l’avance ou par téléphone.
  • un des convives doit consommer au moins le même montant que le menu offert. Si vous prenez à la carte, les plats les moins chers seront déduits de l’addition.

Au bout d’un mois, il vous faudra ensuite recharger votre carte en choisissant l’une des 3 options proposées:

  • 6 mois = 11€
  • 3 mois = 13€
  • 1 mois = 19€

restopolitan

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *