Y a quoi dans ta boîte a bredele 2016 ? (Schwowebredele)

assortiment bredele

Y a quoi dans ta boîte a bredele cette année ? Pas mal de classiques pour commencer…Et une production massive ce week-end (9 sortes) ! Avant les nouveautés, on commence par réviser ses basiques. Ici, pas de boîte a bredele sans :

spritzbredeles

Des Spritzbredele…incontournables ! Et dans mon top 3 des classiques. Cette année j’ai troqué la kalachnikov  (= le hachoir à viande) contre la presse (trouvée chez Brehmer), ce truc qui ressemble à un pistolet à mastic (en moins hostile) mais qui est vachement plus sympa que de refaire ses joints. Avec ça, rendement et efficacité ! Beaucoup plus pratique et rapide. Résultat : des Spritzbredele super croustillants qui ne s’étalent pas à la cuisson (j’ai remplacé les noisettes par des amandes cette fois-ci) un bon goût de vanille et deux fournées au compteur. 

Sablés aux noix et chocolat Felder

Des sablés aux noix de M. Felder que je refais chaque année. Et pas uniquement pour liquider le stock de noix, mais tout simplement parce qu’ils sont délicieux. Cette année j’ai eu envie de les enrober de chocolat et de leur donner une forme de bâtonnets, un peu moins tradi.

Mais aussi :

Schwowebredele

Les Schwowebredele :

  • 270g de beurre pommade
  • 250g de sucre
  • 2 œufs entiers
  • 2 c. à café de cannelle
  • 150g d’amandes en poudre
  • 500g de farine
  • le zeste d’un citron
  • 1 œuf pour la dorure

Zestez finement le citron au préalable. Travaillez ensemble le beurre et la farine, puis ajoutez les œufs entiers, les amandes, la cannelle et le sucre. Travaillez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Filmez-la (divisez en 2 pâtons, plus pratique, vous pourrez faire les sablés au fur et à mesure) puis laissez-la reposer au frais quelques heures (encore mieux une nuit entière et passez à la cuisson le lendemain).  Abaissez la pâte sur épaisseur d’env. 1,5 cm.

Préchauffez le four à 180°C.

Découpez des formes à l’emporte pièce de votre choix (récupérez les chutes de pâte et répétez l’opération). Posez sur une plaque recouverte de papier cuisson. Dorez les formes à l’œuf battu. Placez au four et faites cuire chaque fournée pendant env. 12 min.

Tarte au butternut et aux noisettes

Tarte au butternut et aux noisettes

Les gâteaux c’est fait, les scones c’est fait aussi. Les tortellini, done !  Les soupes, une formalité. Ce week-end, c’est décidé, j’attaque les pancakes à la courge ! Pour agrandir le tableau de chasse, il me faudrait encore un dessert. Les courges m’obsèdent toujours autant. Je les aime tellement que j’ai envie de les utiliser à toutes les sauces. Le butterbut est sans doute l’une de mes variétés préférées avec sa chair fine, douce et légèrement sucrée. Cette tarte salée, c’est bonheur. La garniture reste bien fondante sans être coulante. Je crois qu’elle va devenir un grand classique chaque automne !

Munitions pour 1 tarte, réalisée dans un moule de 22 cm

Pour la pâte brisée  :

  • 150g de beurre froid
  • 150g de farine de blé
  • 50g de farine de petit épeautre (ou farine de blé, à défaut)
  • 1 c. à soupe de sucre glace
  • 1 c. à café de sel
  • 55 ml d’eau
  • 1 c. à soupe de vinaigre blanc
  • un peu de noisettes en poudre

Pour la garniture :

  • 500g de butternut (pelé et coupé, soit une belle courge butternut d’env. 900g-1kg)
  • 1/2 cube de bouillon de légumes (Priméal, sans huile de palme, en magasins bio)
  • 20 cl d’eau
  • 2 c. soupe de noisettes en poudre
  • 2 c. à soupe rases de farine
  • 1 œuf
  • 1 jaune d’oeuf
  • 10 cl de crème liquide
  • sel, poivre
  • mélange d’épices : cannelle, quatre-épices, gingembre, muscade
  • huile de noisettes
  • un peu de beurre
  • graines de courge, de lin torréfiées pour la déco

Tarte au butternut et aux noisettes

Préparez la pâte : dans un récipient, mélangez les farines avec le sucre glace et le sel. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Écrasez le beurre avec les mains jusqu’à ce qu’il soit bien intégré à la farine. Versez l’eau et le vinaigre. Malaxez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Finissez en fraisant (écraser la pâte avec la paume des mains) la pâte sur le plan de travail pour bien intégrer le beurre. Filmez puis placez la pâte au frais quelques heures (vous pouvez évidemment préparer la pâte au batteur si vous préférez).

Préparez la garniture : coupez la courge butternut en tranches, retirez le cœur avec les graines, épluchez les tranches puis coupez-les en cubes. Faites fondrez une belle noix de beurre dans une sauteuse. Faites-y revenir les cubes de butternut quelques minutes, puis ajoutez l’eau et le 1/2 de bouillon et mélangez pour dissoudre le cube.Laissez mijoter à feu moyen jusqu’à ce que le butternut soit bien tendre. Égouttez à l’aide d’une écumoire, placez le butternut dans un récipient puis réduisez-le en purée au mixer plongeant. Laissez refroidir.

Ajoutez successivement les noisettes en poudre, la farine, la crème liquide, l’œuf et le jaune légèrement battus à la fourchette. Ajoutez un filet d’huile de noisettes (on y va mollo, un tout petit filet). Salez, poivrez, ajoutez les épices (dosage selon vos goûts).
Mélangez bien pour avoir une garniture homogène.

Préchauffez le four (électrique) à 200°C.

Montage et cuisson : sur un plan de travail, saupoudrez un peu de noisettes en poudre et de farine. Abaissez la pâte puis déposez-la dans le moule (beurré et fariné ou recouvert de papier cuisson). Coupez les bords qui dépassent.

Faites cuire la pâte à blanc pendant 10 min. (déposez une feuille de papier cuisson sur la pâte, puis garnissez de billes en porcelaine, de riz ou de légumes secs). Retirez les billes ou les légumes, faites cuire encore 5 min. Versez la garniture sur la pâte puis poursuivez la cuisson env. 30-35 min. selon le four.

Parsemez avec les graines de courge et de lin. Servez avec une petite salade verte.

Variante pas encore testée 😉 : remplacer une partie de la farine de blé par de la farine de châtaignes pour la pâte et ajouter des brisures de châtaignes à la garniture…

Crumb cake au butternut et pépites de chocolat

Crumb cake au butternut et pépites de chocolat

Les cakes sucrés aux légumes, comme les tartes, c’est vraiment ma came. Carottes ou courges, je trouve que les légumes apportent le moelleux et ce coté « moist » (humide) incomparables. Monomanie chromatique et automnale, j’aime les légumes oranges. Les légumes tout-terrain qui s’adaptent aussi bien au sucré qu’au salé. Sans oublier la juste dose d’épices et de fruits secs. Je ne résiste pas à un bon shoot de cannelle.

Pour mon crumb cake, je me suis inspirée de la recette de Sally’s baking addiction.
J’ai longuement hésité…Muffins ou cake à partager ? Finalement ce sera cake.
J’ai réduit un peu la quantité initiale de sucre (toujours trop chez les ricains) et celle de la purée, pour une simple raison : j’ai testé il y a quelques temps un marbré chocolat/courge, une recette issue d’un blog US également (avec les conversions des cups en grammes, un drame peut vite arriver). Je salivais d’avance…Déception, je ne sais pas trop où ça a cafouillé, mais la texture de mon cake n’était pas très cuite (trop de purée ?). Bref. J’avais peur que trop de purée ne vienne compromettre la recette, d’où une quantité un peu plus réduite (250g au lieu de 330g env.). Ce qui ne gâche rien au final, je trouve ce dosage à mon goût.

Pour le crumble, j’ai fait un tant pour tant, à peu près comme dans la recette de Sally.
Même s’il était très bon, j’ai trouvé qu’il s’étalait un peu trop (pas assez de gros grumeaux à mon goût, comme ici). Du coup, je préfère ma version habituelle avec l’ajout de poudre de fruits secs (amandes ou noisettes), le crumble se tient mieux à la cuisson. Question de goût et d’habitude. C’est parti !

Crumb cake au butternut et pépites de chocolat

Munitions pour un cake de 21 x 21 cm

Pour la pâte:

  • 220g de farine
  • 1 c. à café de bicarbonate de soude
  • 1 c. à café de levure chimique
  • 2 c. à café de cannelle en poudre
  • 1 c. à café d’épices mélangées : gingembre, muscade, quatre-épices
  • 1/2 c. à café de sel
  • 120 ml d’huile (ou de beurre fondu, env. 125g)
  • 150g de sucre roux de canne
  • 250 g de purée de butternut
  • 2 œufs
  • 60 ml de lait
  • une belle poignée de pépites de chocolat (chocolat Weiss)

Pour le crumb topping:

  • 80g de farine
  • 80g de sucre roux
  • 80g de beurre
  • un peu de cannelle

Préparez la purée : avec 900g de butternut (pelé et tranché) vous obtiendrez env. 450-500 g de purée (poids égouttée).  Je n’ai pas tout utilisé, j’ai gardé le reste pour un parmentier de butternut en format individuel !

Coupez le butternut en tranches, retirez les graines dans la partie basse, puis épluchez-les. Coupez le butternut en cubes puis faites-le cuire à la vapeur, jusqu’à ce que le buttternut soit bien tendre.Dans un récipient, écrasez le butternut à l’aide d’une presse-purée. Pour retirer un maximum d’humidité, idéalement passez la purée à travers une étamine (tissu très fin destiné à la préparation des confitures, à défaut un torchon propre)
fermez et pressez. Le butternut va libérer pas mal d’eau…

Pour le crumble, mélangez tous les ingrédients, malaxez du bout des doigts pour bien intégrer le beurre et former une pâte grumeleuse. Pressez la pâte par portions pour former des « grumeaux ». Placez au frais pendant la préparation de la pâte à cake.

Pour la pâte: dans un récipient, mélangez la farine, la levure, le bicarbonate, le sel et les épices. Battez les œufs avec le sucre roux. Ajoutez l’huile (ou le beurre fondu) et le lait.
Mélangez les ingrédients liquides avec les ingrédients secs. Incorporez ensuite la purée de courge. Finissez en ajoutant les pépites de chocolat.

Préchauffez le four à 180°C. Versez la pâte dans un moule carré beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson. Enfournez (tiers inférieur). Faites cuire env. 15 min. puis répartissez le crumble sur la pâte. Poursuivez la cuisson env. 25 min. Vérifiez la cuisson avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche.

Avant de déguster, saupoudrez d’un voile de sucre glace et coupez en parts.

Crumb cake au butternut et pépites de chocolat

 

 

Tortellini à la courge et aux champignons

Tortellini à la courge et aux champignons
Aussitôt shootés, aussitôt engloutis, je trépigne déjà à l’idée d’en refaire. Ces tortellini à la courge, j’en ai rêvé. Et pour cause, je suis obsédée par les courges. Il a fallu faire vite pour prendre cette photo. Car non seulement, j’avais très envie d’y goûter et de les manger chauds ces tortellini, mais cette satanée lumière commence à baisser sévèrement le soir. C’est ça l’automne. Profusion de fruits et légumes, mais aussi pénombre qui s’installe de plus en plus tôt, et ça, j’aime pas ! Pour cette recette, j’ai utilisé du patidou, une variété de courge que je n’avais pas encore utilisée en cuisine jusqu’ici (à tort, car c’est excellent). Je ne sais pas s’il y a une variété de courge que je n’aime pas. Je vous conseille le potimarron avec cette recette, le mélange potimarron, noisettes et épices, c’est divin (hé ouais, rien que ça). Armez-vous d’un peu de patience pour le pliage, pas très compliqué, mais quand on veut en faire beaucoup, ça prend du temps…

Munitions pour env. 60 tortellini (4 personnes)

  • 60 feuillets de pâte won-ton*
  • 1 potimarron (700-800g de chair épluchée et coupée)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 échalote
  • huile d’olive
  • sel
  • 1 c. à café de mélange d’épices : muscade, quatre-épices, cannelle
  • 2 à 3 c. à soupe de noisettes en poudre
  • crème liquide

Pour l’accompagnement

  • une dizaine de champignons rosés
  • 1 échalote
  • vin blanc
  • sel, poivre

Tortellini à la courge et aux champignons

Préparation de la farce :
Préchauffez le four à 180°C. Pelez l’ail et l’échalote, puis hachez-les. Coupez le potimarron en deux, retirez les graines. Coupez des tranches et épluchez-les.
Disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson. Versez un filet d’huile d’olive sur les tranches, parsemez d’ail et d’échalote. Placez au four et faites cuire env. 30 min. jusqu’à ce que la chair soit bien tendre (vérifiez au couteau). Sortez du four et laissez tiédir.

Vous pouvez choisir de laisser l’ail et l’échalote, j’ai préféré retirer une partie avant d’écraser le tout, car je voulais conserver avant tout le goût du légume. Placez les tranches de courge dans un récipient puis écrasez-les en purée. Ajoutez les noisettes en poudre, salez, ajoutez les épices et mélangez. Détendez avec un peu de crème liquide jusqu’à obtention d’une farce onctueuse (mais pas liquide, histoire de pouvoir la manipuler).

Coupez les carrés de pâte wonton à l’emporte-pièce rond (7,5-8cm) (là encore, au choix, vous pouvez aussi utiliser les carrés entiers et les plier ensuite dans la diagonale).

Disposez une petite cuillerée de farce au centre de chaque rond. Humectez les bords de la pâte, puis pliez en deux en pressant bien et en évacuant l’air tout autour de la farce (serrez avec le coté non coupant de l’emporte-pièce par exemple).

En soulevant la pâte pour former une jolie collerette sur le devant, faites rejoindre les deux extrémités vers l’arrière. Humectez les coins et pressez pour sceller. Posez vos tortellini sur une plaque légèrement farinée pendant la préparation, afin qu’ils ne collent pas.

A ce stade vous pouvez congeler les tortellini. Placez-les sur un plateau, recouvert de papier cuisson sans qu’ils ne se collent. Une fois congelés, mettez-les dans un sac congélation.

Pour la cuisson des tortellini, deux options:
– soit vous faites cuire les tortellini dans l’eau bouillante (voir dans du bouillon de légumes, pour plus de goût). Plongez-les quelques minutes puis égouttez.
– soit vous les faites revenir à la poêle comme des gyoza (ma version ici) : versez 2 c. à soupe d’huile d’olives dans une sauteuse. Placez-y les tortellini et faites dorer quelques minutes. Ajoutez un fond d’eau (ou de bouillon), couvrez et laissez cuire quelques minutes jusqu’à évaporation de l’eau.

Tortellini à la courge et aux champignons

Pour l’accompagnement :
Nettoyez les champignons avec un linge humide. Coupez l’extrémité des pieds et les marges. Coupez-les en tranches. Faites chauffer un peu d’huile ou de beurre dans une poêle. Faites revenir l’échalote. Déglacez avec un peu de vin blanc. Ajoutez les champignons et faites sauter quelques minutes. Ajoutez un trait de crème liquide. Salez, poivrer. Servez les tortellini avec la poêlée de champignons.

*vendus en paquets de 30-40 feuillets, dans les épiceries exotique, type Thailong, Paris Store à Strasbourg)

Tortellini à la courge et aux champignons