Sablés spitzbuben au cacao et à la gelée de vin chaud

spitzbuben cacao gelee vin chaud

A marquer d’une pierre blanche, le retour de la Creaminelle, le temps de quelques recettes de Noël…Ou plus, sait-on jamais, si l’envie venait à me démanger…Mes dernières photos de bredele ont eu l’air de bien plaire sur Instagram, et j’ai senti poindre la déception chez certains de ne pas pouvoir les réaliser. Vous n’avez donc plus aucune excuse ! Je vous dévoile la recette des sablés spitzbuben au cacao et à la gelée de vin chaud.

Du concentré de Noël dans ces bredele ! Vous pouvez bien évidemment garnir les sablés d’une autre confiture si vous ne trouvez pas de gelée de vin chaud (la framboise fera bien l’affaire également). Mais prenez plutôt une bonne confiture de Noël. Pour les autochtones, je me fournis toujours sur le stand Chez Mathilde, situé place Broglie durant la période du marché de Noël ou bien chez les Confitures de Nicole à Châtenois (dispos en grandes surfaces)

Munitions :

  • 210g de farine de blé
  • 20g de cacao en poudre
  • 30g d’amandes en poudre
  • 30g de noisettes en poudre
  • 150g de beurre mou
  • 90g de sucre glace
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • 1/3 de fève tonka râpée

Pour garnir :

  • 1 pot de gelée de vin chaud (ou de confiture de Noël par ex.)

Dans un récipient (ou la cuve de votre batteur) battez le beurre coupé en morceaux avec le sucre glace. Ajoutez l’œuf et travaillez jusqu’à obtention d’une masse homogène.

Mélangez la farine, le cacao, la fève tonka râpée, le sel, les noisettes et les amandes puis ajoutez à la préparation jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Enveloppez dans du film et placez env. 2 heures.

Préchauffez le four à 170°C.

Étalez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné (ou une feuille de papier cuisson).
Découpez des formes à l’emporte-pièce (pensez à découper autant de sablés pleins que de sablés creux). Récupérez les chutes et découpez la pâte jusqu’à épuisement.
Faites cuire chaque fournée env. 12-13 min. Laissez refroidir.

Assemblez les sablés pleins et creux avec la gelée (réchauffez-la légèrement pour mieux l’étaler).

Source : http://www.paules.lu

Rosaces vanille et citron pavot

Rosaces vanille et citron pavotJ’ai voulu ajouter une variété un peu moins tradi à ma boîte à bredele. Quelque chose qui ressemblerait un peu à des sablés viennois. J’avais repéré une photo sur Instagram qui m’a inspiré la version vanille, chocolat blanc, pistache. La recette est celle des cannes de la St Nicolas de Christophe Felder, j’ai simplement divisé les ingrédients par deux  pour réaliser deux pâtes différentes. J’ai eu un peu de mal à sortir la pâte de la douille au début, évidemment, plus on la manipule, plus elle chauffe et plus ça devient facile. Mais veillez à bien les laisser reposer au frais avant de les passer au four pour que le beurre puisse à nouveau figer un peu…

Munitions pour une trentaine de pièces
(recette extraite de : Pâtisserie, Christophe Felder)
Temps de cuisson : 20-25 min.

Pour la pâte vanille :

  • 75 gr de sucre glace
  • 125 gr de beurre mou
  • 6 cl de lait à température ambiante
  • 188 gr de farine tamisée
  • 1 gousse de vanille

Pour la pâte au citron :

  • 75 gr de sucre glace
  • 125 gr de beurre mou
  • 6 cl de lait à température ambiante
  • 188 gr de farine tamisée
  • zestes râpés d’un citron
  • graines de pavot bleu

Pour la déco  :

  • chocolat blanc
  • pistaches concassées
  • sucre glace
  • jus de citron

Rosaces vanille et citron pavotPour la pâte vanillée : Coupez la gousse en deux et retirer les grains de vanille. Dans un récipient, travaillez le beurre mou avec le sucre glace. Ajoutez le lait. Une fois le mélange homogène, ajoutez la farine et les grains de vanille et travaillez les ingrédients.

Rosaces vanille et citron pavotPour la pâte au citron : procédez de la même manière en remplaçant les graines de vanille par les zestes râpés d’un citron et les graines de pavot bleu.

Placez la pâte dans une poche munie d’une douille cannelée. Sur une plaque recouverte de papier cuisson, déposez des rosaces de pâte. Laissez-les reposer au minimum une bonne demi-heure au frais pour éviter que la pâte ne s’étale à la cuisson.

Préchauffez le four à 180°C.Faites cuire env. 20 à 25 min. selon le four.

Décoration et glaçage :
Glacez les rosaces au citron dès la sortie du four. Mélangez un peu de jus de citron avec suffisamment de sucre glace pour obtenir un glaçage pas trop épais, puis glacez les rosaces encore chaudes.

Faites fondre du chocolat blanc au bain-marie à feu doux. Trempez chaque rosaces de moitié dans le chocolat. Posez une sur grille, parsemez de pistaches concassées et laissez prendre.

Rosaces vanille et citron pavotRosaces vanille et citron pavot

Spitzbuben à la confiture de potimarron

spitzbubenNon, le marathon bredeles n’a pas encore commencé. Si la lutte sans merci ne démarre officiellement que dans un mois, il flotte déjà une bonne odeur d’épices et de cannelle.
J’avais très envie d’une petite douceur à base de cucurbitacée, c’est la pleine saison. Les courges, je radote mais elles figurent sans conteste au top de mon ranking des légumes chouchous. Et la cannelle, je ne m’en lasse toujours pas, elle coule dans nos veines d’alsaciens. Tout comme l’odeur du café frais qui envahit les narines lorsque l’on ouvre un paquet, ouvrir un sachet de cannelle me procure à peu près la même sensation.

Pour garnir mes Spitzbuben, j’ai utilisé la confiture Au Mouton Bleu des Viviers d’Annick Faucheux, une productrice de confitures que l’on retrouve (notamment) chaque année parmi les exposants du Salon du Blog Culinaire à Soissons.
Annick Faucheux propose une gamme impressionnante de confitures artisanales, parfumées et ultra-gourmandes. Des associations étonnantes, des sucrées-salées (mirabelles façon pain d’épices, fraise ô vin, coings-épices, des exotiques (ananas-pina colada) et j’en passe. Et si j’avais la bonne artillerie, je me lancerais sans doute dans la production maison car cette confiture de potimarron au gingembre est tout simplement divine. Je compte bien faire un petit réassort au mois de novembre.

spitzbubenMunitions pour la pâte :
(Pour env. une vingtaine de biscuits assemblés)

  • 200g de farine de blé
  • 50g de sucre glace
  • 100g d’amandes ou de noisettes en poudre
  • 1/2 c. à café de cannelle
  • 1 œuf
  • 150g de beurre
  • Confiture de potimarron (ou celle de votre choix)

Dans un récipient, mélangez la farine, le sucre glace, la cannelle et les amandes (ou les noisettes). Incorporez le beurre en morceaux et sablez la pâte entre vos mains.
Ajoutez l’œuf et travaillez jusqu’à obtention d’une pâte homogène et lisse.
Enveloppez dans du film et placez au frais minimum 1 heure.

Préchauffez le four à 180°C (four électrique).
Étalez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné (ou une feuille de papier cuisson).
Découpez des formes à l’emporte-pièce (pensez à découper autant de sablés pleins que ceux à motifs). Récupérez les chutes et découpez la pâte jusqu’à épuisement.
Faites cuire chaque fournée env. 8-9 min. Laissez refroidir.

Assemblez les sablés pleins et creux avec de la confiture.

spitzbuben

Biscuits au thé Earl Grey

 recette martha stewart

biscuits au thé earl greyMa parole, je suis en train de virer accroc une fois de plus. Buveuse de café devant l’éternel, je suis bel et bien devenue progressivement une buveuse de thé, laissant (presque) la caféine au ban des accusés.

Black & Earl Grey in general, Kusmi in particular. L’association biscuits et thé apparait presque comme une évidence. Cette recette est extraite du livre « Biscuits, sablés et cookies » (la Bible des touts petits gâteaux) de Martha Stewart, la papesse de la cuisine et du savoir-vivre made in USA.

Une recette que je souhaitais exécuter depuis quelques temps et qui figure désormais dans la liste de mes creams et délits. Ces petits biscuits sont craquants, délicieusement parfumés à l’orange et la bergamote et parfaits à l’heure du thé!

biscuits au thé earl greyPour une trentaine de biscuits en forme de théière:

  • 280g de farine
  • 2 c. à soupe de thé Earl Grey finement moulu (3 sachets Kusmi)
  • 1/2 c. à café de gros sel
  • 230g de beurre à température ambiante
  • 60g de sucre glace
  • 1 c. à soupe de zestes d’orange

Râpez finement le zeste de l’orange et prélevez une c. à soupe. Mixez finement les feuilles de thé. Mélangez le thé, la farine et le sel. Battez le beurre avec le sucre glace jusqu’à ce le mélange blanchisse et soit bien homogène. Incorporez peu à peu la farine.

Malaxez et formez une boule. Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et placez la au frais une heure.

Préchauffez le four à 180°C. Abaissez la pâte sur env. 5 mm d’épaisseur et découpez des formes à l’emporte-pièce de votre choix. Placez les formes sur une plaque recouverte de papier cuisson et faites cuire entre 13 et 15 min. (surveillez la cuisson). Sortez les biscuits légèrement dorés et laissez-les refroidir.

NB: Les biscuits se conservent env. 5 jours dans une boite hermétique. Vous pouvez aussi diviser la pâte en deux et formez des boudins de 3 cm de diamètre dans lesquels vous couperez ensuite des rondelles de pâte.Vous pourrez réaliser un nombre plus important de biscuits.

Et c’est une boite de ces biscuits qui attend également le 100ème fan de ma page Facebook !

www.marthastewart.com

Lieu du Cream : Boutique Kusmi Tea  29 rue des Hallebardes, 67000 Strasbourg

biscuits au thé earl grey