Mini-charlottes aux cranberries et à la poire

 

Mini-charlottes aux cranberries et à la poire
Elles m’auront donné du fil à retordre ces cranberries fraîches. D’abord introuvables sur les étals, elles ont commencé à me narguer juste après la deadline…Il y a déjà plus d’un bon mois de ça, mon commanditaire voulait des recettes à base de cranberries fraîches. Sauf qu’en Alsace, pas si facile d’en trouver, surtout pas début novembre (même pas dans les frozen-centers). J’ai interrogé tous mes indics, pisté tous les fournisseurs potentiels de la ville pour en trouver. Rien à faire. J’ai cru toucher au but quand j’ai trouvé des cranberries au sirop en Allemagne, avec lesquelles j’ai quand même pu faire un premier essai. Une livraison express m’aura permis de finir mes recettes juste à temps.

Finalement je commence à l’apprivoiser la petite baie rouge – pour l’avoir utilisée dans plusieurs recettes – et à l’apprécier vraiment (mais je l’aimais déjà beaucoup séchée). A tel point que j’ai fait de belles réserves au congélateur, et j’aime beaucoup consulter les blogs US ou canadiens pour voir de quelle manière elle est utilisée là-bas.  Pour l’adoucir, j’ai associé la cranberry à la poire. Et avec l’orange, l’association fonctionne toujours aussi bien.  Pour le sucre, c’est à vous de voir, selon vos goûts. La cranberry est acide, mais pour garder le goût du fruit, éviter de la noyer dans le sucre…

Munitions pour 4 personnes
Temps de préparation : 60 min.
Temps de cuisson : 25 min env.
Matériel : 4 moules individuels (à charnière) Ø 10 cm

Pour le coulis de cranberries

  • 300g de cranberries fraiches
  • 300 ml d’eau env.
  • 4-5 c. à soupe de sucre roux ou semoule

Placez les cranberries dans une casserole avec l’eau et faites cuire à feu moyen. Les cranberries vont éclater au fur et à mesure de la cuisson. Laissez frémir env. 20 min. jusqu’à ce que le mélange épaississe (un peu comme une marmelade). Passez les cranberries à la passoire fine (ou tamis) pour récupérer le coulis. Écrasez bien les cranberries pour récupérer un maximum de coulis. (vous pourrez récupérer env. 300g de coulis). Ajoutez le sucre et mélangez. Réservez.

Pour la mousse aux cranberries

  • 30 cl de crème fraiche liquide
  • 1 feuille de gélatine
  • 5-6 c. à café de sucre semoule
  • Env. 20 biscuits boudoirs
  • 1 poire (voire deux selon les goûts)

Prélevez env. 1/4 de coulis. Diluez 1 à 2 c. à soupe de ce coulis avec un peu d’eau. Réservez le reste pour la décoration.

Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide. Montez la crème fraîche en chantilly ferme. Sur les 3/4 du coulis, prélevez une petite partie, faites-la chauffer dans une casserole. Ajoutez la gélatine préalablement égouttée, mélangez jusqu’à dissolution. Incorporez à la chantilly, puis ajoutez le reste du coulis en soulevant délicatement la masse. Sucrez selon votre convenance.

Épluchez et épépinez la poire. Coupez-la en quatre puis en petits dés. Incorporez-les à la mousse.

Coupez chaque biscuit boudoir en deux. A l’aide d’un pinceau à pâtisserie, imbibez les biscuits boudoirs de coulis de cranberries dilué. Disposez les boudoirs sur le pourtour de chaque moule. Déposez une couche de biscuits au fond de chaque moule en tassant bien (avec le dos d’une cuiller par ex.). Versez la mousse dans la charlotte. Laissez prendre au frais plusieurs heures.

Mini-charlottes aux cranberries et à la poireVous pouvez ajouter un peu du coulis restant sur les charlottes. Décorez avec des cranberries givrées (passez-les dans du blanc d’œuf puis roulez-les dans du sucre semoule).

Share

Étoiles meringuées

Extraite du livre Bredele de Noël, d’hier et d’aujourd’hui (Les saveurs d’Alsace)

étoiles meringuées

Comme tous les ans, la cuisine se transforme en champ de bataille. Je m’emballe, je déballe et j’étale tous mes livres et magazines. Comme tous les ans, je me retrouve face au même dilemme. L’envie de refaire les mêmes recettes, l’envie d’en tester d’autres. Comme tous les ans, je sniffe beaucoup trop de cannelle et de sucre en poudre. Je me retrouve enivrée, dépassée, à la fois par le temps et par la multitude de recettes que je repère, indécise quant au choix final des variétés. Alors l’an prochain c’est décidé, j’élabore une stratégie ! Une to-do liste et un rétro-planning qu’il va falloir suivre rigoureusement, parce que là, je pars en sucette. J’ai déjà bien quelques sortes à mon actif alors je vais essayer de rattraper le retard…

Étoiles meringuées, la recette

Munitions pour 40 pièces env.

Pour la pâte :

  • 250g de farine
  • 125g de beurre
  • 3 jaunes d’œufs
  • 60g de sucre

Pour la meringue :

  • 2 blancs d’œufs
  • 80g de sucre
  • 80g d’amandes en poudre
étoiles meringuées

Pour la pâte : mélangez la farine et le sucre. Ajoutez le beurre coupé en morceaux et sablez (écrasez) entre vos mains jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé.
Ajoutez les jaunes d’œufs, travaillez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Filmez et laissez reposer au frais env. 1 heure.

Abaissez la pâte sur une épaisseur d’env. 0,5 cm. Découpez des étoiles ou les formes de votre choix à l’emporte-pièce. Déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson. Préchauffez le four à 170°C.

Pour la meringue : montez les blancs en neige, à mi-parcours ajoutez le sucre afin d’obtenir une meringue ferme. Incorporez les amandes en poudre à la spatule en soulevant la masse. Versez dans une poche munie d’une douille (cannelée par ex.) et déposez une noix de meringue au centre de chaque forme.

Placez au four et faites cuire chaque fournée env. 12 env. en surveillant la cuisson.

Share

Sablés à l’orange

Recette Suzanne Roth, Les Petits Gâteaux D’Alsace

sablés à l'orange

Cette année, je pioche pas mal dans les classiques,  j’entends Christophe Felder, les Boulangers d’Alsace, Simone Morgenthaler, Suzanne Roth entre autres…Droit à l’essentiel, et parce qu’honnêtement, ce sont toujours les plus réussis. En matière de bredele, le livre de Suzanne est une référence, un indispensable dans la bibliothèque, voire une relique pour nous alsaciennes. Obsession agrumes oblige, il fallait bien un petit biscuit super parfumé dans la boite en métal. J’ai préparé un glaçage à base de jus d’oranges mais vous pouvez aussi le réaliser avec un alcool à l’orange, type Cointreau.

sablés à l'orange

Sablés à l’orange, la recette

(Munitions pour une trentaines de sablés)

Pour la pâte :

  • 250g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 100g de beurre
  • 70g de sucre glace
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • zestes râpés d’une orange
  • 1 jaune d’oeuf
  • 3 c. à soupe de crème fraîche liquide

Pour le glaçage :

  • 1 blanc d’oeuf
  • 125g de sucre glace
  • 2 c. à soupe de jus d’orange

Mettre la farine et la levure dans un récipient. Ajoutez le sucre glace, le sucre vanillé, le sel, les zestes et mélangez. Ajoutez le beurre coupé en morceaux et sablez. Ajoutez l’œuf et la crème et travaillez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Formez une boule, filmez-la puis placez au frais env. 1 heure.

sablés à l'orange

Préchauffez le four (électrique) à 180°C.  Abaissez la pâte sur une épaisseur d’env. 0,5 cm. Découpez les formes de votre choix à l’emporte-pièce. Placez les formes sur une plaque recouverte de papier cuisson. Placez au four et faites cuire env. 10 min. en surveillant (ne pas les faire trop brunir). Après refroidissement, recouvrez de glaçage : mélangez le sucre glace avec autant de jus d’orange et de blanc d’oeuf jusqu’à obtention d’un glaçage assez dense (mais qui se laisse étaler).

Share

Sablés aux noix (recette C. Felder)

Recette Christophe Felder

sablés aux noix (1)

Il y a les recettes de famille, celles qui se transmettent de générations en générations. Et il y a les autres, celles qui sont bien parties pour suivre le même destin. C’est le cas pour cette recette de Christophe Felder. Je la refais presque chaque année, une valeur sûre. Les vrais bredele alsaciens, croustillants et moelleux à la fois. Et pour cause, pour ceux qui l’ignorent encore, ce brigand de Felder est un alsacien pur souche.

Sablés aux noix, recette et munitions !

Pour la pâte :

  • 125g de cerneaux de noix
  • 375g de farine
  • 1 c. à café de levure chimique
  • 125g de sucre
  • 250g de beurre
  • 1 c. à café de cannelle
  • 2 pincées de sel
  • 1 œuf entier
  • 1 jaune d’oeuf
  • zestes râpés d’un citron

Dorure : 1 jaune d’oeuf

Facultatif / Glaçage :

  • 200g de chocolat noir
  • 50g de cerneaux de noix

Hachez les noix en poudre fine. Dans un récipient, rassemblez la farine, la levure, le sucre, les noix en poudre, le beurre, la cannelle et le sel. Sablez le tout à la main jusqu’à obtention d’une consistance sableuse et jusqu’à ce que le beurre soit bien intégré (il ne doit plus rester de morceaux). Ajoutez l’œuf entier, le jaune et les zestes de citron. Travaillez à la main jusqu’à obtention d’une pâte lisse et ferme. Formez une boule, filmez-la et placez au frais une heure min.

Préchauffez le four à 180°C.

Sur un plan de travail légèrement fariné, abaissez la pâte sur une épaisseur d’env. 4-5 mm. Découpez des formes à l’aide d’emporte-pièces. Déposez les formes sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Battez le jaune d’oeuf à la fourchette puis dorez les formes au pinceau. Placez au four et faites cuire chaque fournée entre 12 et 15 min. Surveillez la cuisson. Laissez refroidir sur une grille.

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Laissez-le tiédir. Trempez des formes à moitié dans le chocolat fondu. Déposez un cerneau de noix sur chaque sablé et laissez prendre.

sablés aux noix (3)
Share

Demi-lunes noix et chocolat

Demi-lunes noix et chocolat

Halte à la ségrégation, à la dictature du croissant blanc. Non le kipferl n’est pas nécessairement vanillé, cette année, il sera cacao !  Vive la mixité dans la boite en ferraille. Ce qu’on aime finalement dans la boite à bredele, c’est le meltin-pot, l’embarras du choix : du moelleux, du sablé, des fruits confits, des noisettes, des amandes, de la cannelle, de la vanille, de la confiture…du chocolat ! Ma recette de demi-lunes est à base de noix – mais elle fonctionne aussi avec d’autres fruits à coques – est tirée d’un de mes innombrables magazines allemands. L’esprit de Noël, ça les connaît, ils pratiquent depuis longtemps et en matière de petits biscuits, l’Alsacien n’a rien à leur apprendre !

Demi-lunes noix et chocolat, la recette

Pour la pâte :

  • 200g de farine de blé
  • 1 pincée de levure chimique
  • 1 c. à soupe de cacao
  • 100g de noix en poudre
  • 125g de sucre
  • ½ c. à café de cannelle
  • 1 œuf
  • 125g de beurre mou

Pour le glaçage : env. 100g de chocolat noir

Mélangez la farine avec la levure, le cacao, la cannelle, les noix en poudre et le sucre. Incorporez le beurre coupé en morceaux et l’œuf. Pétrissez les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Filmez la pâte et placez-la au frais env. une heure.

Préchauffez le four à 180°C (four électrique). Divisez la pâte en 4 parts. Façonnez des boudins d’env. 1 à 1,5 cm de diam. puis coupez des bâtonnets d’env. 6 cm. Façonnez des petites lunes, puis disposez sur une plaque (recouverte de papier cuisson).

Placez au four et faites cuire chaque fournée env. 12 à 15 min (surveillez la cuisson, ne les laissez pas trop brunir). Glissez sur une grille et laissez refroidir.

Faites-fondre le chocolat au bain-marie à feu doux. Trempez les extrémités des demi-lunes dans le chocolat fondu, posez sur une grille et laissez-prendre.

Demi-lunes noix et chocolat
Share

Muffins au vin chaud

muffins au vin chaudDifficile de passer à côté des revendeurs de vin chaud en cette période à Strasbourg. Plus la peine d’attendre que la nuit tombe, ils font ça même en plein jour, sous votre nez, en toute impunité. Sans parler de la qualité de la marchandise, qui varie d’un stand à l’autre…Le vin chaud, c’est pas ma came, je le troque volontiers contre un jus de pommes chaud ou un Christmas tea. Mais mélangé à quelques ingrédients solides, là, c’est l’alchimie. Et aucun risque de finir en état d’ébriété ou comme ce vieux briscard de Rudolph, avec le nez en lampion. Alors, faites comme moi, passez au rouge ! Et toi le non-initié, si tu t’arrêtes à Strasbourg, fais une descente place Broglie, au stand de Mathilde. C’est de la bonne !

Pour  7-8 muffins:

  • 50g de bon chocolat noir (70%)
  • 115g de beurre
  • 100g de sucre
  • Zestes râpés d’une orange non traitée
  • 1 c. à café rase de cannelle
  • Une pincée de cardamome
  • Une pincée de 4 épices
  • 2 œufs
  • 150g de farine de blé
  • 20g de fécule de maïs
  • 2 c. à café de levure chimique
  • 65 ml de vin rouge
  • Épices à vin chaud (2 bâtons de cannelle, 3 étoiles de badiane, qqs clous de girofle, baies de coriandre, piment, macis…)

muffins au vin chaudPréchauffez le four à 180°C (four électrique). Faire chauffer le vin à feu doux et y faire infuser les épices à vin chaud. Laisser refroidir puis filtrer.

Déposez des caissettes dans les alvéoles d’une plaque à muffins. Préchauffez le four. Zestez l’orange.

Cassez le chocolat en morceaux puis faites-le fondre dans une casserole placée au bain-marie et à feu doux. Laissez tiédir.

Dans un récipient, travaillez le beurre en pommade au batteur électrique. Ajoutez successivement le sucre, les zestes d’orange et mélangez bien jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Incorporez les œufs. Mélangez la farine avec la levure, la fécule et les épices. Incorporez à la préparation en alternant avec le vin chaud. Ajoutez le chocolat fondu et mélangez bien.

Versez la pâte dans les alvéoles, placez la plaque au four et faites cuire env. 25 min. Retirez du four, laissez reposer env. 5 min. puis démoulez et laissez refroidir complètement.

Saupoudrez de sucre glace ou recouvrez les muffins encore tièdes d’un glaçage lait + sucre glace

muffins au vin chaud

 

Share

Spritzbredele aux noisettes

spritzbredle – spritzbredele (sablés a la douille)

spritzbredele

Le souci avec les bredele, c’est que dès le mois de décembre, vous vous transformez en machine de guerre. Ce n’est pas Flo qui me contredira. Et comme le formule si bien Loukoum, le choix des variétés lui aussi est crucial. Chaque année, on a envie à la fois de refaire ses préférés, et d’en confectionner d’autres, tant le choix est vaste. Mes Spritzbredele (ou Spritzbredle) se fondront probablement dans la masse des autres recettes, mais ils font partie de mes préférés. La recette est extraite du livre d’une creaminelle notoire, Suzanne Roth, bien connue pour son manuel du parfait expert des «petits gâteaux d’Alsace». J’ai néanmoins préféré les noisettes aux amandes et remplacé le sucre vanillé par un peu de cannelle. Quant à l’ustensile de prédilection, vous avez là aussi le choix entre une presse ou un hachoir à viande à l’ancienne (et à l’alsacienne). Monter un hachoir manuel à l’ancienne s’apparente un peu à assembler les pièces détachées d’un flingue, la rapidité en moins pour les novices. Pour les munitions, il vous faudra les suivantes :

Spritzbredele aux noisettes, la recette…

Munitions pour env. 50-60 pièces :

  • 200g de beurre
  • 200g de sucre
  • 4 jaunes d’œufs
  • 125g de noisettes en poudre
  • 320g de farine
  • 1 pincée de cannelle
spritzbredele

Sortez le beurre du réfrigérateur et laissez-le ramollir à température ambiante. Dans un récipient, travaillez le beurre pommade avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les jaunes d’œufs un à un en mélangeant bien entre chaque œuf. Ajoutez la farine et les noisettes en poudre. Mélangez avec une cuillère en bois ou une corne jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Cette pâte n’a pas besoin de reposer au frais (au risque de devenir trop dure pour le passage à la douille) vous pouvez démarrer les Spritz immédiatement.

Placez la pâte dans une presse à biscuits munie d’une douille étoilée ou – à l’ancienne – dans un hachoir à viande manuel, puis déposez des petits morceaux de pâte (en forme de S ou de bâtonnets) sur une plaque recouverte de papier cuisson. Enfournez à faites cuire env. 10-15 min. à 170°C. (ne les faites pas trop brunir).

Tuyau de Creaminelle : vous pouvez préparer la pâte à base de noisettes ou d’amandes. Ajoutez-y également 2 c. à soupe de kirsch selon vos envies. Recouvrez certains Spritzbredele de moitié avec du glaçage au chocolat.

On s’éclate avec les Spritzbredele ! Pour une version vanille-chocolat, divisez la pâte en deux et ajouter env. 15g de cacao dans l’un des pâtons. Changez de douille pour varier les formes ! Trempez les extrémités dans du chocolat noir…

Share

Petits bois de cerf à la clémentine

bredele bois de cerf

Rudolph est à poil. Il ne lui reste plus que son nez rouge pour parader. D’ailleurs toute sa bande de potes a subi le même sort. On a retrouvé la cargaison de bois.  Elle est là, sur le blog, disséminée entre-temps dans de jolies boites en métal pour brouiller les pistes et surtout conserver une marchandise de première qualité. Cette recette de bredele est encore un grand classique de l’amie Simone…Des biscuits simples, au beurre, avec une forme originale en bois de cerfs mais repimpés à la clémentine.

Petits bois de cerf, la recette…

Munitions pour env. 40 pièces :

  • 2 œufs
  • 150g de sucre
  • 100g de beurre pommade
  • 50g de crème fraîche épaisse
  • env. 3g de levure chimique (1 c. à café bombée)
  • zestes râpés de 2 clémentines
  • 400 à 420g de farine

Pour la dorure :

  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 c.à soupe de crème fraîche liquide

Pour le glaçage :

  • Sucre glace
  • Jus de clémentines
  • Liqueur d’oranges (type Cointreau)
bredele bois de cerf

Râpez finement le zeste des clémentines. Dans un récipient, battez les œufs avec le sucre, travaillez le mélange au batteur à vitesse lente, jusqu’à ce qu’il soit mousseux.
Coupez le beurre en morceaux puis ajoutez-le au mélange.

Ajoutez la crème, la levure, les zestes râpés de clémentines puis la farine.
Travaillez ensuite la pâte à la main jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène.
Formez une boule de pâte, filmez-la puis placez-la au frais une heure.

Préchauffez le four à 170°C (four électrique).

Abaissez la pâte sur une épaisseur d’env. 5 min. Découpez de petits de rectangles d’env. 6 x 3 cm. Pour leur donner la forme de bois de cerfs, pratiquez de petites entailles au couteau.

Posez les bois sur une plaque (recouverte de papier cuisson) en les courbant légèrement. Badigeonnez-les au jaune d’oeuf avant d’enfourner (sauf si vous préférez les glacer après cuisson). Placez au four et faites cuire chaque fournée env. 15 min. Sortez les bois de cerfs lorsqu’ils sont légèrement dorés, ne les laissez pas trop brunir.

Optionnel : Si vous n’avez pas doré les sablés au jaune d’oeuf avant d’enfourner, recouvrez-les d’un glaçage au sucre glace mélangé à du jus de clémentines (ou de la liqueur d’oranges selon les goûts) dès la sortie du four.

bredele bois de cerf

Tuyau de Creaminelle : en Allemagne, vous trouverez du carbonate d’ammonium en sachet (Hirschhornsalz, littéralement sel de bois de cerf) qui remplacera la levure chimique.

Vous avez réalisé cette recette ? Mentionnez @lacreaminelle

Share

Anneaux aux amandes

recette tirée de « décors et recettes de noël » de simone morgenthaler

anneaux aux amandes

1er décembre. La trêve des confiseurs est une expression bannie de notre vocabulaire et tout bonnement rayée du calendrier alsacien. La période des petits creams en série et la lutte sans merci entre creaminelles alsaciennes peuvent officiellement démarrer. Une bataille acharnée où jour après jour, nous rivalisons d’originalité et de productivité, sans relâche. Cette année, point de concours et encore moins de calendrier de l’avent sur le blog, je me ferais la malle en territoire étranger et commettrai mes délits gourmands au gré des envies. Alors attendez un peu avant de me passer les bracelets ! Et ces anneaux aux amandes-là, vous pourrez soit les croquer de suite, soit y passer un petit ruban au travers et les accrocher à votre sapin !

anneaux aux amandes

Pour une trentaine de pièces :

  • 162g de beurre très mou
  • 2 œufs entiers
  • 1 jaune d’œuf
  • 162g de sucre
  • 375g de farine
  • 150g d’amandes en poudre

Pour la dorure :

  • 1 blanc d’œuf
  • 15g de sucre vanillé
  • Amandes effilées
anneaux aux amandes

Si nécessaire, faites ramollir le beurre au micro-ondes. Battez le beurre avec les œufs entiers et le jaune.  Incorporez le sucre, puis la farine et les amandes. Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène et lisse. Formez une boule, filmez-la puis placez au frais au minimum une heure (idéalement une nuit).

Sur un plan de travail légèrement fariné, abaissez la pâte sur une épaisseur de 5 mm env.  Découpez des cercles à l’emporte-pièce (Ø 7,5 cm) puis évidez le centre pour former un anneau.

Battez légèrement le blanc restant avec le sucre vanillé et badigeonnez les anneaux au pinceau. Selon votre envie, parsemez certains anneaux d’amandes effilées (légèrement broyées).

Préchauffez le four. Placez les anneaux sur une plaque recouverte de papier cuisson. Faites cuire chaque fournée env. 18 min. à 180°C (four électrique). Sortez les anneaux du four, laissez refroidir puis saupoudrez les anneaux aux amandes effilées de sucre glace.

anneaux aux amandes

Share

Bûchettes au café pour une année bien corsée !

buchette café

Déjà mi-janvier et je pas encore publié mes vœux…en bonne adepte de la procrastination. Jusqu’au 31, tout est permis alors une très bonne année à vous ! Cette année, pas de carnage à la galette à déplorer, un essai plutôt concluant même mais qui requiert encore quelques optimisations. Le sapin a terminé son règne depuis bien longtemps mais l’esprit de Noël est encore présent. Et le manteau blanc qui recouvre actuellement la ville est là pour nous le rappeler. Le mois de décembre fut productif coté traditionnels biscuits de Noël et il me reste encore quelques recettes non publiées sous le coude. Avant d’attaquer 2013 avec quelques recettes salées, rien de mieux qu’un après-midi cocooning au chaud, à grignoter de petits biscuits, une pause-café accompagnée de petites bûchettes corsées, croustillantes et fondantes à la fois !

Munitions pour la recette des bûchettes au café  :

  • 275g  de farine de blé
  • 100g de noisettes en poudre
  • 75g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 jaunes d’œufs
  • 2 c. à café de café soluble
  • 200g de beurre
  • 1 pincée de levure chimique
  • 200g de chocolat noir (ou lait) de couverture

Délayez le café avec une petite cuillerée à café d’eau.

Dans un récipient, mélangez la farine, la levure, les noisettes, le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le beurre en flocons et sablez entre vos paumes. Incorporez les jaunes d’œufs et le café. Pétrissez jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Formez une boule, filmez et placez au frais pendant env. 1 h. Préchauffez le four (190°C four électrique, 170° four à chaleur tournante).

Coupez la pâte en plusieurs pâtons. Façonnez des boudins puis coupez des petites bûchettes. Disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson. Enfournez pendant env. 12-13 minutes.

Faites fondre le chocolat au bain-marie à feu doux. Trempez les extrémités de chaque biscuit dans le chocolat. Posez sur une grille et laissez prendre.

buchette café

Share