Gâteau moelleux aux kumquats et épices

gâteau moelleux aux kumquats et épicesUne bonne dose de cannelle, de gingembre et de cardamome pour twister un gâteau moelleux aux kumquats ! A déguster avec un thé…aux agrumes of course. Toujours dans ma phase agrumes, je n’ai pas encore entamé la phase de descente ! Pour changer des agrumes traditionnels tels que citrons et oranges, après la bergamote voilà le kumquat. Petit par taille, grand par le goût ! Quant à la sicilienne, la sanguine et le pomelo, ils me taquinent déjà les papilles. Mais impossible d’oublier mon ami qui vient de loin, l’ami qui fait du bien, l’ami costa-ricain qui m’accompagne tout l’hiver !

Munitions :

  • 50g de kumquats préparés  (8-9 pièces)
  • 35g de miel
  • 15g de sucre
  • 1 c. à café rase de cannelle
  • ½  c. à café de cardamome
  • ½  c. à café de gingembre en poudre

Pour la pâte :

  • 175g de farine
  • 15g de fécule de maïs
  • 1 c. à café de levure chimique
  • 60g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 2 œufs
  • 35 ml de lait
  • 125g de beurre pommade
  • Sucre perlé

gâteau moelleux aux kumquats et épicesNettoyez les kumquats à l’eau chaude. Essuyez-les, coupez les extrémités, retirez les pépins, puis coupez-les en petits dés. Pesez 50g.
Dans une petite casserole, mélangez le miel avec le sucre, les épices et les kumquats. Faites chauffer à feu moyen jusqu’à frémissements. Retirez du feu et laissez tiédir.

Dans un récipient, mélangez la farine, la fécule, la levure puis ajoutez le beurre. Fouettez les œufs avec le sucre, puis ajoutez le lait. Mélangez les ingrédients liquides avec les solides et battez à vitesse rapide.
Préchauffez le four à 180°C. Versez la pâte dans un moule carré d’env. (22 x 22 cm env.). Parsemez de sucre perlé.
Placez au four et faites cuire env. 20 min. sortez le gâteau du four (vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau), laissez refroidir puis coupez en parts.

 gâteau moelleux aux kumquats et épices

Roulés de pomme de terre à l’indienne

roulés pomme de terre indienneVous le savez le salé, ce n’est pas mon affaire…J’adore le manger, je le cuisine, mais j’ai toujours la sensation de ne pas réussir à sublimer mes plats, du moins comme je le souhaiterais. Je préfère de loin travailler le sucré…

De nature carnivore et peu encline à manger des légumes verts, la pomme de terre a tendance à souvent accompagner mes plats. Mais comme sans doute beaucoup de personnes, je la cuisine et la décline de façon somme toute assez classique : en purée, en gratin, en robe des champs, en galettes, en potatoes, rissolées…

Pour je ne sais quelle raison, j’ai eu envie de tenter ma chance au Concours de La Pomme de Terre d’Alsace et essayer de sublimer la pomme de terre, attendant toutefois les derniers jours et faisant profil bas quant à mon inscription.

Avec cette recette, je scelle donc ma participation au Concours et à la pré-sélection. Les 6 candidats retenus poursuivront l’aventure le 30 novembre dans une cuisine professionnelle. Et avec le renfort d’élèves du lycée hôtelier de Guebwiller (68), ils devront réaliser en 3 heures, une entrée et un plat.

A la clé pour le vainqueur, un repas dans un restaurant triplement étoilé (l’Auberge de l’Ill à Ilhaeusern) et un Kitchenaid. Pour les 5 autres, des ustensiles de cuisine ainsi que des cours de cuisine à l’Atelier Cuisine Aptitude.

Pas très à l’aise sur ce genre d’épreuve, j’ai l’impression de partir avec un léger handicap. Avec mon lourd passif de cakista, et mes complices ayant plus l’habitude de manier ce genre de plats, je m’attends à un festival de jolies assiettes…

La pomme de terre offrant une foule de possibilités, j’ai eu du mal à trancher et à fixer mon choix sur une recette. Pour ce concours, je ne voulais pas de recette typée Alsace, je suis donc allée voir au-delà de nos frontières régionales.

Et à l’issue de cette pré-sélection, je pourrais vous dire si oui ou non, j’ai la patate !

roulés pomme de terre indienne

Pour 12 pièces env.

Pour la pâte:

  • 200g de farine
  • 1/2 c. à café de curcuma
  • 100 ml d’eau
  • pincée de sel

Pour la garniture:

  • 400g de pommes de terres
  • 1 c. à soupe de sésame
  • 2 c. à soupe de noix de coco râpée
  • feuilles de coriandre
  • 2 c. à café de garam masala
  • 2 c. à soupe de jus de citron

Et aussi : beurre

Lavez les feuilles de coriandre, séchez-les dans du papier absorbant puis ciselez-les. Réservez.

Versez la farine, le sel et le curcuma dans un récipient. Versez l’eau et mélangez en partant du centre. Pétrissez à la main jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Faites cuire les pommes de terre à l’eau avec une pincée de gros sel pendant env. 20 min. Plantez la lame d’un couteau pour vérifier la cuisson. Égouttez les pommes de terre, passez-les sous l’eau froide puis épluchez-les.

Écrasez les pommes de terre à l’aide d’un presse-purée.
Ajoutez le sésame, la noix de coco, la coriandre, le jus de citron et les épices. Mélangez bien le tout à la fourchette en écrasant.

Sur un plan de travail légèrement fariné, étalez finement la pâte. Découpez un rectangle d’env. 20 x 30 cm.

Étalez la garniture aux pommes de terres à la main en laissant 1 à 1,5 cm de bordure sur une des largeurs. Roulez la pâte sur elle-même dans le sens de la largeur. Scellez la bordure avec un peu de blanc d’œuf. Coupez les extrémités irrégulières pour un aspect plus propre puis coupez une douzaine de rondelles d’env. 1 cm.

Faites fondre du beurre dans la poêle. Faites revenir les rondelles jusqu’à ce qu’elles prennent une jolie coloration dorée.

Servez avec des tagliatelles de carottes glacées et décorez avec quelques feuilles de coriandre fraîche.

Gâteau au vin et aux épices

gâteau au vinMode Détox toujours sur position ON, c’est donc à retardement que je publie cette petite bombe réalisée il y a quelques semaines déjà. Une recette avec un arrière-goût de fêtes. Parce que Noël n’est pas encore si loin et l’hiver, lui, toujours bien installé.

Ma (presque) monomanie cette année: les fruits secs…et le vin chaud! Entre Porter Cake, Mini-Stolle, biscuits et tarte de Linz à la gelée de vin chaud, je m’en suis donnée à cœur joie.

Des saveurs, des odeurs si caractéristiques que l’on associe instantanément à une saison, aux marchés de Noël et qui font écho à ces récents jours de fêtes. Alors on prolonge encore un peu les vacances d’hiver avec un gâteau doudou, bien épais, chocolaté et épicé à souhait. A déguster lové dans un plaid et accompagné d’une tasse de thé fumant.

Pour la pâte:

  • 250 g de beurre
  • 230 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 œufs
  • 250 g de farine de blé
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 c. à café d’épices à pain d’épices
  • 1 c. à café de cacao en poudre
  • 100 g de chocolat râpé (ou en pépites)
  • 50 g de fruits secs mélangés (ici pomme, poire, raisins et dés de citrons confits)
  • 10 cl de vin rouge

Pour le glaçage:

  • 200 g de chocolat noir

Séparez les jaunes des blancs d’oeufs. Préchauffez le four à 170°-180°C. Coupez les fruits secs en petits morceaux.

Battez le beurre avec les sucres. Incorporez les jaunes d’oeufs un à un. Mélangez la farine, la levure, le cacao et les épices puis ajoutez à la préparation. Ajoutez le chocolat râpé, les fruits secs puis le vin et continuez de mélanger.

Montez les blancs en neige ferme puis les incorporez délicatement à la masse.

Versez la pâte dans un moule à manqué (à charnière 22,5 cm) et faites cuire entre 50 et 60 min. Plantez une lame de couteau pour vérifier la cuisson, si elle ressort sèche, le gâteau est cuit. Laissez refroidir.

Faites fondre le chocolat au bain-marie à feu doux. Versez le chocolat fondu sur le gâteau (laissez couler le chocolat sur le pourtour ou recouvrez-le entièrement selon votre envie) et laissez prendre.

Vous pouvez aussi recouvrir le gâteau d’un glaçage à base de sucre glace et de vin rouge (glacer le gâteau encore chaud dans ce cas).

Tartelettes choco-poires cardamome

Tartelettes choco-poiresAu départ, cette association était destinée à des mini-cakes. J’avais disposé quelques petites tranches de poires (à mon avis, un peu trop juteuses) sur le dessus et rempli (peut-être un peu trop) généreusement les mini-moules. Résultat: la pâte a légèrement coulé sur les cotés de certains d’entre eux.

Rien de grave, mais j’aime pas quand ça dépasse, même rien qu’un peu. Vous soumettriez, vous, un chemisier un peu déchiré ou avec un bouton qui pendouille, au rayon X des fashionistas? non, hein…pas très vendeur. Eh ben là, c’est pareil.

Un poil déçue de ne pas pouvoir les photographier, avec mes 3 kg de poires sur les bras, il a bien fallut que je recycle. J’ai finalement opté pour des tartelettes mais avec une pâte sablée au chocolat cette fois-ci (et une crème aux œufs) pour changer de la classique tarte poire-chocolat.

Pour env. 8 tartelettes, il vous faut:

Pour la pâte sablée au chocolat:

  • 250g de farine
  • 25g de cacao
  • 190g de beurre
  • 1/2 c. à café de cardamome
  • 80g de sucre glace
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 5 cl de lait

Pour la crème:

  • 120g de sucre en poudre
  • 2 œufs
  • 40g de farine
  • 6 c. à café de beurre fondu
  • 4-5 poires
  • Beurre
  • Sucre en poudre
Tartelettes choco-poires
Battez les jaunes d’oeufs avec le lait et le sucre. Mélangez le cacao et la farine. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Écrasez le beurre et la farine ensemble en frottant les mains. Répétez jusqu’à obtention un mélange sableux. Une fois le sablage obtenu, creusez un puits et versez au centre les jaunes d’oeufs blanchis.
Mélangez puis pétrissez (à la main ou au robot) jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Si la pâte est collante, ajoutez un peu de farine. Placez dans un sachet congélation (ou du film alimentaire) et laissez reposer au frais env. 2h.
Épluchez les poires. Coupez-les en quarts, retirez les pépins. Coupez-les en tranches, puis en cubes. Faites fondre du beurre dans une sauteuse, ajoutez les cubes de poires, saupoudrez de sucre et laissez mijoter jusqu’à ce que les cubes soient joliment dorés. Les cubes doivent être fondants, ne pas les réduire en compote. Versez dans une passoire, laissez égoutter et refroidir quelques instants. Battez les œufs avec le sucre. Ajoutez la farine et le beurre liquide. Ajoutez une pincée de cardamone.
Abaissez la pâte et foncez de petits moules à tartelettes (diam. 9 cm). Piquez le fond à la fourchette. Garnissez avec les cubes de poires, versez la crème par-dessus de façon à les recouvrir. Placez au four et faites cuire env. 40 min. à 180°C (four électrique).