Cranberries curd

cranberries curd

Hibernation, procrastination…Qu’il est bon de ne rien faire. Qu’il est bon de ne pas se mettre la pression. Qu’elle est vilaine l’alsacienne, elle n’a pas suivi le calendrier des temps forts de l’année comme tout bon blogueur qui se respecte…(oui, en 2015, j’ai décidé de ne pas pratiquer la langue de bois). La date limite étant fixée au 31, c’est sur le fil du rasoir que je vous souhaite une bien belle année, gourmande évidemment !

Ce n’est plus la saison des marrons, donc point de galette des rois par ici ! La Chandeleur approche à grands pas – aah, tu le sens arriver doucement le marronnier hein ?! – mais non, pas de recettes de crêpes dans les tuyaux, plutôt de quoi les garnir ! Pour changer de la célèbre pâte a tartiner pas-du-tout-maison, de la confiture, je vous recommande le curd !

Cela faisait un petit moment que je voulais tester des recettes de curd à base d’autres fruits que le citron. Je continue de taquiner encore un peu la jolie petite baie rouge…J’adore la couleur qui claque et la petite touche d’acidité. Ce curd plaira peut-être davantage aux grands enfants, en tous cas, la petite baie est prometteuse et pleine de ressources. J’ai bien envie de tenter un petit framboise curd quand la saison viendra.

En fouinant sur les blogs US, je suis tombée à plusieurs reprises sur la recette de Martha Stewart, conversions faites, j’ai donc fini par la tester. Et si vous n’aimez pas la cranberry, il y a aussi le bergamote curd, parfait sur les crêpes et les brioches !

Munitions :

  • env. 400g de cranberries fraîches
  • env. 90 ml de jus d’orange (soit 1 orange)
  • env. 190 ml d’eau
  • env. 70 g de beurre
  • 3 jaune d’oeufs
  • 1 œuf entier
  • env. 200g à 170g de sucre

cranberries curdPlacez les cranberries dans une casserole avec l’eau, le jus d’orange et faites cuire à feu moyen. Les cranberries vont éclater au fur et à mesure de la cuisson. Laissez frémir env. 20 min. jusqu’à ce que le mélange épaississe (un peu comme une marmelade). Passez les cranberries à la passoire fine (ou tamis) pour récupérer le coulis. Écrasez bien les cranberries pour récupérer un maximum de coulis. (vous pourrez récupérer plus de 400g de coulis).

Pendant ce temps, faites chauffer une casserole d’eau à feu doux.

Ajoutez le sucre, le beurre au coulis chaud et mélangez jusqu’à dissolution. Battez rapidement les jaunes et l’œuf entier à la fourchette. Ajoutez progressivement à la préparation en mélangeant bien.

Placez le coulis dans un récipient. Faites cuire au bain-marie en remuant constamment jusqu’à ce que la masse épaississe légèrement (et nappe le dos d’une cuillère en bois).
Recouvrez la surface de film alimentaire, laissez tiédir puis placez au frais.

cranberries curd

 

 

Bref, j’ai encore fait du granola maison

granola maisonAmandes, noisettes, graines et sirop d’érable

Le granola, c’est comme la guimauve. Une fois que vous avez mis le nez dans la version maison, vous êtes foutus, impossible de revenir en arrière. Addictif. Je le picore compulsivement avant même de passer à l’étape lactée, tellement il est plus croustillant et parfumé. Le granola, c’est le truc qui donne envie de prendre un vrai petit-déjeuner.

J’ai l’impression que les mélanges du commerce ont toujours un petit arrière-goût de je-ne-sais-quoi, un goût de vieille vanille ? Il y a quelques temps, j’étais tombée sur la marque bio Verival en Allemagne, dont les mélanges (et le packaging accrocheur) m’ont donné envie (l’huile de palme nettement moins). Au final, j’ai reposé le paquet en me disant qu’il subirait sans doute le même sort que les autres.

Avec le granola maison, pas d’entourloupe, au moins, on sait ce qu’on y met. On peut y ajouter tout ce que qu’on veut, selon ses goûts, ajouter des fruits moelleux, des éclats de chocolat, jouer sur les sucres et la matière grasse. J’ai repéré quelques recettes plus light à base de jus de fruits qu’il va falloir que je teste également.

Pour ma recette, je suis partie chercher l’inspiration chez Martha Stewart, mais c’est un mélange tout à fait personnel. J’en ai profité également pour faire le tri dans mon placard et liquider tous mes vieux paquets auxquels je ne touche plus depuis des mois. Ceux qu’on garde comme une vieille fringue plus vraiment à sa taille, en se disant qu’un matin, qui sait, on aura peut-être envie de (se) l’enfiler.

granola maisonMunitions :

  • 250g de flocons d’avoine
  • 100g d’amandes et de noisettes concassées
  • 100g de graines mélangées (pignons, tournesol, courge)
  • 1 pointe de cannelle
  • 125 ml de sirop d’érable
  • 125 ml d’huile végétale
  • 40 à 50g de sucre roux

Concassez les amandes et les noisettes.
Dans un récipient mélangez les fruits secs, les graines, les flocons d’avoine avec le sirop d’érable, l’huile et le sucre roux. Mélangez le tout en enrobant bien.

Préchauffez le four à 150°C. Procédez en plusieurs fois selon la quantité réalisée. Déposez des portions de granola sur une plaque recouverte de papier cuisson. Faites cuire env. 20 à 30 min (selon le four) en remuant de temps à autre et en surveillant. Lorsque le mélange obtient une belle coloration dorée, retirez du four.

Le mélange continuera de durcir en refroidissant. Conservez dans une boite hermétique ou des bocaux en verre.

Bergamote curd et petites contrariétés…

bergamote curdLe dépôt légal de vœux étant fixé au 31 janvier, il est encore temps de vous souhaiter une belle année gourmande !

Lorsqu’on croupit en cellule 8 heures par jour voire plus, on finit souvent par être victime de carences en tous genres. Si j’étais amenée à subir un test anti-dopage, je risquerais fort dans les semaines à venir, d’être contrôlée positive pour usage massif de vitamines, minéraux, d’oligo-éléments et autres compléments. A la détox, je préfère la monomanie alimentaire : en hiver, je deviens une dévoreuse chronique d’ananas et j’opte en plus pour la perfusion d’agrumes ! Et vous, votre monomanie, votre méthode anti-coup de mou, c’est quoi ?

La clémentine avait fait déjà son chemin dans ma tête quand j’ai soudain décidé de prendre un virage 100% bergamote. Légèrement bornée, il a d’abord fallu trouver ledit fruit à Strasbourg. Mission accomplie lors d’un passage par la case bio chez Satoriz (mes indics m’ont soufflé qu’on en trouverait également au Serpent Vert à Schiltigheim).
Un peu d’espionnage culinaire avant de finir par choisir la recette de curd d’Edda, parfaite, mais que j’ai réalisé uniquement à base de bergamotes, dont la taille se rapproche sensiblement de celle de la clémentine. J’ai congelé une partie de la marchandise et j’ai déjà ma petite idée sur la façon de recycler mon reliquat de crème à la bergamote !

bergamote curdMunitions pour env. 2-3 pots (contenance 230g) :

  • 3 œufs entiers
  • 170 g de jus de bergamotes (env. 6 bergamotes)
  • 100 g de sucre
  • 70 g de beurre
  • 30 g de fécule de maïs
  • Le zeste râpé de 4 ou 5 bergamotes

Mélangez le sucre avec les zestes de bergamote puis ajoutez le jus. Incorporez les œufs et la fécule et fouettez pour bien mélanger.

Faites chauffer une casserole d’eau (frémissante), placez-y un récipient en métal au bain-marie. Versez le mélange dans le récipient. Faites cuire à feu doux, laissez épaissir en remuant constamment jusqu’à obtenir une masse crémeuse, proche de la texture d’une crème pâtissière.

Ne faites pas faire bouillir le mélange, la cuisson doit être progressive (10-15 min env.) et la crème doit napper la cuillère.

Retirez du feu et ajoutez le beurre coupé en morceaux. Mélangez pour bien l’incorporer.
Remplissez des pots à confiture et laissez refroidir. Conservez le bergamote curd au frais.

bergamote curd

Vite, un scone !

scones

Petite recette pour long week-end alsacien…
Rien d’extravagant si ce n’est une subite envie de scones, d’œufs brouillés – que j’ai depuis quelques semaines presque érigés en rituel – de bacon et de baked beans !
Mais comment s’y retrouver devant pléthore de recettes, les quantités de beurre et de lait étant quelques fois sensiblement différentes d’une recette à l’autre. Celle-ci m’a néanmoins plutôt convaincue…
Si toutefois vous êtes en possession d’une bonne recette authentique, totally british en somme, je pourrais probablement céder face à un odieux chantage !

Pour env. 6-7 scones

  • 300g de farine
  • 50 g de sucre roux
  • 1 sachet de levure chimique
  • 120g de beurre
  • 4 c. à soupe de lait
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180°C.
Dans un récipient, mélangez la farine avec la levure chimique. Ajoutez le sel, le sucre. Ajoutez le beurre coupé en morceaux et malaxez du bout des doigts. Creusez un puits.
Dans un bol, battez l’œuf avec le lait, puis versez dans le puits. Mélangez sans trop travailler.

Étalez la pâte sur une épaisseur d’env. 2,5 à 3 cm et découpez des cercles à l’emporte-pièce. (cannelé et diam. 6,5 cm ici). Disposez sur une plaque recouverte de papier cuisson. Au pinceau, badigeonnez les scones avec un peu de lait. Placez au four et faites cuire env. 15 à 20 min. (vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau, qui doit ressortir sèche).

(Recette initiale adaptée, extraite de 50 Best! Scones & Shortbreads – Scones à l’orange et aux cranberries : ajoutez 120g de cranberries à la pâte, le zeste d’une orange, remplacez le lait par 4 c. à soupe de jus d’oranges)

scones