Panna Cotta au Lait d’amande, caramel au beurre salé

Panna Cotta au Lait d'amande, caramel au beurre saléUn peu en mode, je fais les fonds de placards…Parce qu’on a souvent tendance à acheter, à accumuler et à stocker, il est bon nécessaire de refaire un peu de place de temps en temps, et d’utiliser ce qu’on a sous la main plutôt que de continuer à faire l’écureuil, en se disant, «m’oui, allez, je prends ça aussi, pour plus tard, c’est toujours bien d’en avoir» 😉 Et puis parce finalement, faire un dessert, c’est possible avec pas grand chose et en quelques minutes (enfin à condition de s’y prendre la veille parfois).
Faire un dessert, c’est simple comme une panna cotta au caramel au beurre salé (pas maison, là aussi, j’ai puisé dans mon gros stock de pots de confitures et caramels).

Pour 4 verrines de 125 ml env.

  • 250 ml de lait d’amande
  • 250 ml de crème fraîche liquide
  • 50 à 60g de sucre roux
  • 3 feuilles de gélatine
  • caramel au beurre salé (Jacques Bockel)
  • éclats d’amandes

Panna Cotta au Lait d'amande, caramel au beurre saléFaites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.
Mélangez le lait avec la crème et le sucre roux et portez à ébullition.
Ajoutez les feuilles de gélatine préalablement essorées, mélangez à la préparation, en remuant jusqu’à dissolution. Versez la panna cotta dans des verrines et placez au frais plusieurs heures (une nuit idéalement). Concassez quelques amandes blanches, faites-les dorer dans une poêle à feu vif, sans ajout de matière grasse. Versez du caramel au beurre salé sur les panna cotta avant de déguster et parsemez d’éclats d’amandes torréfiés.

Panna Cotta au Lait d'amande, caramel au beurre saléPanna Cotta au Lait d'amande, caramel au beurre salé

Baby pavlovas aux fraises, basilic et citron vert

baby pavlovas aux fraisesAu commencement, je ne suis pas une dingue de meringue. Par meringue, j’entends la meringue sèche, cassante, le truc ultra sucré qui décore les vacherins. Pas la mousseuse, non, légèrement dorée, celle qui recouvre les tartes au citron ou à la rhubarbe. La pavlova, j’ai toujours trouvé ça très esthétique, frais, super gourmand, déclinable au fil des saisons. Mais toujours ce frein : la meringue, bof.

Les temps changent. Finalement, la meringue, c’est un peu la même rengaine que la guimauve maison. Une fois qu’on met le nez dedans…On hésite, on se lance, et finalement on se rend compte que ben ouais, en fait, on aime bien. Enfin la meringue, c’est bien surtout quand elle n’est pas toute seule. J’ai même fini par acheter un livre le livre Monts Blancs & Merveilleux, histoire de pousser le vice.

Le thème des fruits et légumes made in France proposé par Lidl pour le Salon du Blog Culinaire tombait à pic. J’avais envie d’une recette très fraîche, des fraises, relevées par une chantilly au basilic et des zestes de citron vert. Réalisée sur place ce week-end avec un ingrédient de choix, la fraise de Carpentras, délicieuse – je ne crois pas exagérer en disant qu’elle a fait un tabac sur le stand – que l’on trouvera désormais sur les étals Lidl.

Munitions : pour env. 15 à 20 pavlovas (selon la taille)

Pour les meringues :

  • 100g de blanc d’œufs (3 à 4 blancs, selon le poids)
  • 100g de sucre semoule
  • 100g de sucre glace

Pour la chantilly au basilic :

  • 40 cl de crème fraîche liquide
  • 200g de mascarpone
  • Env. 4 c. à soupe de sucre glace
  • Env. 10 à 12 feuilles de basilic

Pour le dressage :

  • 1 barquette de fraises (500g)
  • 1 citron vert

Préchauffez le four à 90°C (four électrique) 70°C (four à chaleur tournante). Découpez les fraises en fines lamelles. Réservez.

La meringue : montez les blancs en neige avec un peu de sucre semoule. Lorsqu’ils commencent à être fermes, ajoutez le reste du sucre progressivement jusqu’à obtenir une meringue brillante et qui forme un « bec d’oiseau » aux crochets.

Tamisez le sucre glace puis incorporez-le délicatement à la meringue (vous pouvez également ajoutez des zestes de citron vert directement dans la meringue). Versez la meringue dans une poche à douille (munie de la douille de votre choix).

Sur une plaque recouverte de papier cuisson, dressez de petits tas de meringue. Creusez un petit puits à l’aide d’une cuillère à café. Ou bien formez des nids en dressant d’abord à la poche un petit fond de meringue, formez ensuite le pourtour du nid, puis superposez une seconde couche sur le pourtour. Saupoudrez d’un peu de sucre glace tamisé, placez au four et faites cuire env. 1h à 1h15 (selon la taille des pavlovas).

La chantilly : Mixez les feuilles de basilic avec la crème fraîche froide. Filtrez la crème. Ajoutez le mascarpone, mélangez pour détendre, remettez au frais un moment pour le mélange soit bien froid. Montez la crème fraîche en chantilly ferme. Sucrez selon votre goût. Remplissez une poche à douille de chantilly (NB : vous pouvez très bien réaliser une chantilly simple, sans le mascarpone).

Le dressage : dressez la crème chantilly sur les meringues. Décorez de fraises, et l’aide d’une fine râpe, zestez par-dessus le citron vert.

Le tuyau de Chef Damien : une meringue un peu plus light, en réduisant les quantités de sucre à 60g et en ajoutant un filet de citron pour apporter un peu d’acidité. Et pour un concentré de parfum, congeler ses agrumes avant de les zester pour éviter que l’essence naturelle ne s’évapore.

baby pavlovas aux fraises

Mini-charlottes aux cranberries et à la poire

 

Mini-charlottes aux cranberries et à la poire
Elles m’auront donné du fil à retordre ces cranberries fraîches. D’abord introuvables sur les étals, elles ont commencé à me narguer juste après la deadline…Il y a déjà plus d’un bon mois de ça, mon commanditaire voulait des recettes à base de cranberries fraîches. Sauf qu’en Alsace, pas si facile d’en trouver, surtout pas début novembre (même pas dans les frozen-centers). J’ai interrogé tous mes indics, pisté tous les fournisseurs potentiels de la ville pour en trouver. Rien à faire. J’ai cru toucher au but quand j’ai trouvé des cranberries au sirop en Allemagne, avec lesquelles j’ai quand même pu faire un premier essai. Une livraison express m’aura permis de finir mes recettes juste à temps.

Finalement je commence à l’apprivoiser la petite baie rouge – pour l’avoir utilisée dans plusieurs recettes – et à l’apprécier vraiment (mais je l’aimais déjà beaucoup séchée). A tel point que j’ai fait de belles réserves au congélateur, et j’aime beaucoup consulter les blogs US ou canadiens pour voir de quelle manière elle est utilisée là-bas.  Pour l’adoucir, j’ai associé la cranberry à la poire. Et avec l’orange, l’association fonctionne toujours aussi bien.  Pour le sucre, c’est à vous de voir, selon vos goûts. La cranberry est acide, mais pour garder le goût du fruit, éviter de la noyer dans le sucre…

Munitions pour 4 personnes
Temps de préparation : 60 min.
Temps de cuisson : 25 min env.
Matériel : 4 moules individuels (à charnière) Ø 10 cm

Pour le coulis de cranberries

  • 300g de cranberries fraiches
  • 300 ml d’eau env.
  • 4-5 c. à soupe de sucre roux ou semoule

Placez les cranberries dans une casserole avec l’eau et faites cuire à feu moyen. Les cranberries vont éclater au fur et à mesure de la cuisson. Laissez frémir env. 20 min. jusqu’à ce que le mélange épaississe (un peu comme une marmelade). Passez les cranberries à la passoire fine (ou tamis) pour récupérer le coulis. Écrasez bien les cranberries pour récupérer un maximum de coulis. (vous pourrez récupérer env. 300g de coulis). Ajoutez le sucre et mélangez. Réservez.

Pour la mousse aux cranberries

  • 30 cl de crème fraiche liquide
  • 1 feuille de gélatine
  • 5-6 c. à café de sucre semoule
  • Env. 20 biscuits boudoirs
  • 1 poire (voire deux selon les goûts)

Prélevez env. 1/4 de coulis. Diluez 1 à 2 c. à soupe de ce coulis avec un peu d’eau. Réservez le reste pour la décoration.

Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide. Montez la crème fraîche en chantilly ferme. Sur les 3/4 du coulis, prélevez une petite partie, faites-la chauffer dans une casserole. Ajoutez la gélatine préalablement égouttée, mélangez jusqu’à dissolution. Incorporez à la chantilly, puis ajoutez le reste du coulis en soulevant délicatement la masse. Sucrez selon votre convenance.

Épluchez et épépinez la poire. Coupez-la en quatre puis en petits dés. Incorporez-les à la mousse.

Coupez chaque biscuit boudoir en deux. A l’aide d’un pinceau à pâtisserie, imbibez les biscuits boudoirs de coulis de cranberries dilué. Disposez les boudoirs sur le pourtour de chaque moule. Déposez une couche de biscuits au fond de chaque moule en tassant bien (avec le dos d’une cuiller par ex.). Versez la mousse dans la charlotte. Laissez prendre au frais plusieurs heures.

Mini-charlottes aux cranberries et à la poireVous pouvez ajouter un peu du coulis restant sur les charlottes. Décorez avec des cranberries givrées (passez-les dans du blanc d’œuf puis roulez-les dans du sucre semoule).

Cranachan aux framboises

cranachan aux framboisesEncore plus fort et plus léger que le tiramisu, le cranachan ! Ou le dessert qui te prépare à la sieste…Recette écossaise, le cranachan est normalement préparé à base de crème double (ou de crowdie, un fromage écossais proche du cottage cheese).
Si on vous ne vivez pas à coté d’une frontière, ne cherchez pas. J’ai fait un premier essai composé d’un mélange de crème fraîche épaisse et de mascarpone, histoire de me rapprocher de cette fameuse crème double. J’ai trouvé ça définitivement trop riche (en même temps, c’était pas difficile). D’où l’idée d’alléger un peu cette recette…
Pour la crème, on trouve finalement pas mal de variantes sur la toile et j’ai fini par m’inspirer de la recette de Becky et Liz.

Et pour le thème du Salon du Blog Lidl, j’ai choisi de remplacer le whisky par un twist de rosé. Moi et les british, c’est une histoire qui roule, alors il est normal que de temps à autre vous trouviez ici une recette anglaise. Quant au granola, j’en fais mon affaire au petit déjeuner !

Munitions pour une dizaine de petites verrines :

Pour le granola crunchy :

  • 70g de beurre
  • 2 c. à soupe de miel
  • 100g de flocons d’avoine
  • 50g de noisettes concassées
  • 50g de sucre roux
  • 45g de farine

Pour la crème :

  • 300-350g de framboises fraîches ou surgelées
  • 350 ml crème fraîche liquide
  • 150g de yaourt grec
  • sucre glace
  • un peu de vanille en poudre (ou 1 gousse)
  • 4-5 c. à soupe de rosé doux
  • miel

 cranachan aux framboisesPréchauffez le four à 160°-170°C.
Dans une petite casserole, faites fondre le beurre avec le miel.
Dans un récipient, mélangez les flocons d’avoine, le sucre roux, les noisettes concassées et la farine. Ajoutez le beurre fondu et mélangez pour bien enrober les flocons.
Étalez le mélange sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson.
Placez au four et faites cuire env. 15 min., en remuant de temps à autre, jusqu’à ce que le mélange soit bien doré. Laissez refroidir.

cranachan aux framboises

Montez la crème fraîche en chantilly. Incorporez le yaourt grec.
Ajoutez le rosé. Sucrez selon votre convenance. Ajoutez un peu de vanille.

Déposez une petite poignée de framboises au fond des verrines, Ajoutez une couche de crème puis parsemez de granola. Répétez l’opération puis terminez par un filet de miel.