Lammele aux amandes

lammele aux amandesPas de Pâques sans lammele, c’est péché ! Chaque année je prépare la recette traditionnelle. Je n’en ai pas dévié jusque-là car elle me convient tout à fait, bien mousseuse, avec un bon petit goût citron. Cette année, j’ai testé une version supplémentaire. Une recette griffonnée sur une feuille de papier et échangée à l’époque sous le manteau, tout comme la version tradi qui m’a été transmise par la même personne. Un premier essai qui s’est vraiment rélévé être une bonne surprise, une pâte qui à la texture d’un cake, pas sec pour un sou. La quantité de pâte n’est pas très importante, elle est suffisante pour un agneau de moyen gabarit. La recette m’a tellement emballée que je compte la refaire – parfaite pour un café-klatsch – en utilisant une autre forme de moule. Si vous n’avez pas de moule typique en forme d’agneau, vous pouvez la réaliser dans un simple moule à cake, pour lequel il faudra doubler, voire tripler les quantités et adapter la cuisson.

Pour un lammele aux amandes :

  • 2 œufs
  • 75g de farine
  • 75g de beurre mou
  • 75 d’amandes en poudre
  • 75g de sucre
  • 1 c. à café de levure chimique
  • une pincée de vanille en poudre
  • 1 c. à soupe de rhum brun

lammele aux amandesPréchauffez le four à 180°C. Séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Montez les blancs en neige.

Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le beurre et mélangez bien. Mélangez la farine, les amandes avec la levure et la vanille, puis ajoutez à la préparation. Ajoutez le rhum. Incorporez les blancs en neige.

Versez la pâte dans le moule (préalablement beurré et fariné). Placez au four et faites cuire env. 40 min. Recouvrez d’un feuille de papier aluminium si la base commence à trop colorer. Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau.

 

Share

Napolitain fait-maison

napolitainFaussaire mais pas trop…

En réalisant cette recette de Napolitain fait-maison, l’idée n’était pas restituer le goût du gâteau industriel dont je ne suis pas une adepte (la liste d’ingrédients vous achèvera avant d’en venir à bout). Plutôt de rester très fidèle (ou s’en approcher au maximum) au visuel du Napolitain que l’on connait et de réaliser une recette plus savoureuse, plus gourmande, avec une texture de pâte moelleuse et une bonne ganache.

J’ai démarré par un peu d’observation et d’espionnage (pas industriel) sur la toile. J’ai testé la recette de Cuisine et Campagne avec une base de cake au yaourt. Une recette qui a semble-t-il, servi de repère à la grande majorité des blogs. Le lait concentré mélangé au cacao pour assembler les couches ne m’emballait pas plus ça, d’emblée j’ai opté pour une ganache au chocolat simple. Visuellement le résultat était plutôt satisfaisant mais j’ai trouvé la pâte trop dense, compacte, la couche du milieu plus compacte également par l’ajout de cacao.

J’ai tenté une seconde version en utilisant une pâte à biscuit roulé, plus tendre et plus aérée. Une base et un 2ème essai nettement plus convaincants. Armez-vous d’un peu de patience, mais le jeu en vaut la chandelle.

Voici donc ma version (pour 6 à 8 détenus) :

napolitainMunitions pour le biscuit :

  • 6 œufs
  • 15g de sucre glace Lidl
  • 185g de sucre
  • 150g de farine
  • 35g de fécule de maïs
  • 1 c. à café de levure chimique
  • Un peu de vanille en poudre (ou une gousse de vanille)
  • Env. 15-20g de cacao en poudre (non sucré)
  • 1 c. soupe de rhum (facultatif)

Pour la ganache:

  • 20 cl de crème fraîche liquide
  • 200g de bon chocolat noir

Pour le décor:

  • Env. 150g de sucre glace
  • Un peu de lait
  • Vermicelles en chocolat Lidl Belbake

napolitainSéparez les blancs des jaunes d’oeufs. Montez les blancs en neige très ferme en ajoutant le sucre glace.

Battez les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez délicatement les blancs en neige aux jaune d’oeufs blanchis en soulevant la masse.

Mélangez la farine, la fécule, la levure et la vanille. Ajoutez à la préparation, incorporez progressivement en vous aidant d’un tamis ou d’une passoire. Parfumez avec un peu de rhum (1 c. à soupe par ex.) selon l’envie.

Divisez la pâte en 3 portions égales. Ma pâte pesait env. 700g. J’ai divisé en 3 portions de 234g env. pour avoir 3 couches de même hauteur. Dans l’une des portions, incorporez le cacao en poudre.

Découpez à l’avance 3 carrés de papier cuisson aux bonnes dimensions. Tapissez le moule de papier cuisson (pour ma recette et le résultat de la photo, j’ai utilisé un moule carré de 22 x 22 cm).  Préchauffez le four (électrique) à 180°C.

Versez une portion de pâte dans le moule en répartissant de manière uniforme et en lissant à la spatule ou avec le dos d’une cuillère (pour ne pas avoir de couche trop irrégulière).

Placez au four et faites cuire env. 8 à 10 min. (surveillez, le biscuit cuit très vite).
Sortez du four, renversez le biscuit sur une grille, retirez le papier de la cuisson et laissez refroidir. Répétez l’opération avec les deux autres portions de pâte.

Pour la ganache : hachez le chocolat au couteau. Faites bouillir la crème fraîche dans une petite casserole. Retirez du feu puis ajoutez le chocolat en deux fois. Ajoutez une 1ère moitié, laissez fondre entièrement, remuez bien. Ajoutez la 2ème moitié et répétez l’opération. Laissez refroidir (sans la laisser complètement figer, il faut pouvoir l’étaler) en remuant de temps à autre.

Montage : recouvrez une couche de biscuit nature et la couche biscuit au chocolat de ganache. Superposez, puis posez la 3ème couche de biscuit par-dessus.Lidl Belbake

Placez le sucre glace dans un bol, ajoutez progressivement un peu de lait, jusqu’à obtenir un glaçage épais, dense mais que l’on peut étaler. Recouvrez le dessus du gâteau de glaçage. Parsemez de vermicelles en chocolat, puis laissez prendre.

Coupez les bords au couteau à pain pour un aspect propre. Coupez le carré en deux (pour formez deux rectangles). Coupez des tranches individuelles.

Share

Demi-lunes noix et chocolat

Demi-lunes noix et chocolat

Halte à la ségrégation, à la dictature du croissant blanc. Non le kipferl n’est pas nécessairement vanillé, cette année, il sera cacao !  Vive la mixité dans la boite en ferraille. Ce qu’on aime finalement dans la boite à bredeles, c’est le meltin-pot, l’embarras du choix : du moelleux, du sablé, des fruits confits, des noisettes, des amandes, de la cannelle, de la vanille, de la confiture…du chocolat ! Ma recette de demi-lunes à base de noix – mais elle fonctionne aussi avec d’autres fruits à coques – est tirée d’un de mes innombrables magazines allemands. L’esprit de Noël, ça les connaît, ils pratiquent depuis longtemps et en matière de petits biscuits, l’Alsacien n’a rien à leur apprendre !

Pour la pâte :

  • 200g de farine de blé
  • 1 pincée de levure chimique
  • 1 c. à soupe de cacao
  • 100g de noix en poudre
  • 125g de sucre
  • ½ c. à café de cannelle
  • 1 œuf
  • 125g de beurre mou

Pour le glaçage : env. 100g de chocolat noir

Mélangez la farine avec la levure, le cacao, la cannelle, les noix en poudre et le sucre. Incorporez le beurre coupé en morceaux et l’œuf. Pétrissez les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Filmez la pâte et placez-la au frais env. une heure.
Préchauffez le four à 180°C (four électrique). Divisez la pâte en 4 parts. Façonnez des boudins d’env. 1 à 1,5 cm de diam. puis coupez des bâtonnets d’env. 6 cm. Façonnez des petites lunes, puis disposez sur une plaque (recouverte de papier cuisson). Placez au four et faites cuire chaque fournée env. 12 à 15 min (surveillez la cuisson, ne les laissez pas trop brunir). Glissez sur une grille et laissez refroidir.
Faites-fondre le chocolat au bain-marie à feu doux. Trempez les extrémités des demi-lunes dans le chocolat fondu, posez sur une grille et laissez-prendre.

Demi-lunes noix et chocolat

Share

Cake au chocolat noir et grué

Recette Michel Cluizel

cake au chocolat noir

En matière de pistoles, j’ai la gâchette facile ! Attention toutefois à ne pas céder à la tentation de  picorer les pastilles en pleine préparation, sous peine de vous retrouver à cours de munitions ! Le site de Michel Cluizel regorge de délicieuses idées recettes pour tous les accros de l’or – plutôt noir que lait – en barre comme moi, facilement corruptibles à l’évocation du mot chocolat. Et pas de doutes sur la marchandise, un grand cru ça change tout !

Pour un moule à cake de 21 cm :

  • 90g de beurre pommade
  • 130g de sucre
  • 105g d’amandes en poudre
  • 3 œufs
  • 135g de farine
  • 25g de cacao en poudre
  • 4,5g env. de levure chimique
  • 112g de lait
  • 53g de chocolat noir (mini grammes Los Ancones 67%)
  • 35g de grué

Hachez le chocolat noir. Battez le sucre avec le beurre pommade. Ajoutez la poudre d’amandes, les œufs, et le mélange farine + cacao + levure. Incorporez ensuite le lait, le chocolat haché et le grué.

Préchauffez le four à 180°C (électrique). Beurrez et farinez un moule à cake. Versez la pâte dans le moule, placez au four et faites cuire env. 55-60 min.

Laissez refroidir 10 min. puis démoulez. (vérifier la cuisson en plantant la lame d’un couteau, qui doit ressortir sèche).

Le conseil Michel Cluizel : badigeonner le cake d’un mélange eau + sucre pour qu’il ne se dessèche pas.

cake au chocolat noirPour le glaçage :

  • 150g de chocolat (mini grammes Los Ancones 67%)
  • 1 c. à soupe de grué
  • 17,5 g d’huile
  • 17,5g de beurre

Faites-fondre le chocolat au bain-marie à feu doux. Ajoutez l’huile et le beurre, puis le grué et mélangez. Nappez le cake refroidi et laissez prendre.

NB : Attention à la cuisson ! J’ai trouvé le temps de cuisson plus long que celui préconisé dans la recette originale. A surveiller. J’ai réadapté la recette pour un cake de 21 cm. Pour avoir également testé la recette originale, choisissez un moule un peu plus grand (28-30 cm) pour une cuisson optimale et pour éviter qu’il ne brunisse sur le dessus (couvrez d’une feuille de papier alu en cours de cuisson, si nécessaire) ! Pour le glaçage, j’ai divisé la quantité de chocolat par deux et ajouté un peu moins de grué. Mais nappez-le comme vous l’aimez !

http://www.cluizel.com/fr/recettes-tout-chocolat.html (recette originale)

cake au chocolat noirPour les alsaciens, tout l’arsenal à la réalisation de cette recette de cake au chocolat noir est désormais disponible à la boutique Lathéral de Strasbourg, ouverte depuis septembre et 1er comptoir Michel Cluizel de France. Une boutique à piller sans vergogne. Noël approchant à très grand pas, vous trouverez-là de quoi vous approvisionner pour les fêtes ou pervertir délicieusement votre entourage.

Un large pan de la boutique est également consacré aux thés Mariages Frères, avec deux gammes sous haute surveillance : Héritage gourmand et ses parfums complètement régressifs (Thé Macaron, Thé Cannelé, Thé Tarte Tatin, Thé Crêpe Earl Grey…et Beautiful Tea for Beautiful People (thés noirs) avec en ligne de mire le thé Christmas Pudding dans son bel écrin rouge et or, à tester d’urgence !

A titre indicatif: Grué de cacao bio 125g 8€ ; sac mini grammes Los Ancones (33,50 € /kg)

Boutique Latheral
74 Grand Rue
67000 Strasbourg
03 88 75 61 00

www.latheral.fr

boutique Latheral Strasbourg

Share

Mini-kouglofs chocolat orange

Recette Christophe Felder kouglof chocolat

Lorsque Forrest soutenait que la vie c’était comme une boite de chocolats et qu’on ne savait pas sur quoi on allait tomber, il oubliait simplement un petit détail…on sait à coups sûrs qu’on va toujours y trouver du plaisir !

Le chocolat jamais ne déçoit. Il rassure. Et quelque fois, on a juste envie de s’en payer une bonne tranche…de cake. Recouvert d’un glaçage, qui craque légèrement sous la dent avant d’atteindre la couche plus tendre…

La base de cette recette est tirée du site de Christophe Felder. La recette initiale prévoyait des raisins secs macérés dans le rhum, mais n’étant pas une grande adepte de raisins secs (je les tolère toutefois lorsqu’ils sont hachés menus comme dans ce Porter Cake) j’ai préféré privilégier l’agrume et ajouter le zeste râpé d’une orange .

Pour env. 7 mini-kouglofs il vous faudra pour la pâte:

  • 120g de beurre mou
  • 120g de sucre
  • 2 œufs tempérés
  • 95g de farine
  • 25g de cacao en poudre
  • 2g de levure chimique (1 c. à café rase)
  • Quelques écorces d’oranges confites
  • Zestes râpés d’une orange non traitée
  • 30g de chocolat noir

Pour le glaçage:

  • 150g de chocolat noir

Préchauffez le four à 180°C (th.6). Hachez le chocolat en éclats. Coupez les écorces d’oranges en petits cubes, zestez l’orange.

Battez le beurre et le sucre dans un récipient jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les œufs entiers. Versez la farine, le cacao et la levure chimique tamisés ensemble, puis incorporez les dés d’oranges, les zestes et les éclats de chocolat.

Versez la pâte dans les empreintes d’une plaque à mini-kouglofs. Enfournez env. 20 minutes. Pour vérifier la cuisson, enfoncez la pointe d’un couteau très fin, elle doit ressortir sèche. Sortez les kouglofs du four et laissez bien refroidir. (vous pouvez couper légèrement la base des kouglofs pour les rendre plus stables).

Faites fondre le chocolat au bain-marie placé au feu doux. Trempez la tête de chaque kouglof dans le chocolat fondu, puis posez-les sur une grille (placez une feuille de papier cuisson en-dessous). Laissez figer à température ambiante.

NB: Pour un grand kouglof (ou un cake), faites cuire env. 40 min.

Je vous rappelle qu’il est encore temps (jusqu’au 23 février) de laisser vos commentaires par ici pour remporter un petit cadeau surprise…

kouglof chocolat

Share

Bûchettes au café pour une année bien corsée !

buchette café

Déjà mi-janvier et je pas encore publié mes vœux…en bonne adepte de la procrastination. Jusqu’au 31, tout est permis alors une très bonne année à vous!

Cette année, pas de carnage à la galette à déplorer, un essai plutôt concluant même mais qui requiert encore quelques optimisations. Le sapin a terminé son règne depuis bien longtemps mais l’esprit de Noël est encore présent. Et le manteau blanc qui recouvre actuellement la ville est là pour nous le rappeler.

Le mois de décembre fut productif coté traditionnels biscuits de Noël et il me reste encore quelques recettes non publiées sous le coude. Avant d’attaquer 2013 avec quelques recettes salées, rien de mieux qu’une pause-café et un après-midi cocooning au chaud, à grignoter de petits biscuits.

  • 275g  de farine de blé
  • 100g de noisettes en poudre
  • 75g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 jaunes d’œufs
  • 2 c. à café de café soluble
  • 200g de beurre
  • 1 pincée de levure chimique
  • 200g de chocolat noir (ou lait) de couverture

Délayez le café avec une petite cuillerée à café d’eau.
Dans un récipient, mélangez la farine, la levure, les noisettes, le sucre et le sucre vanillé.
Ajoutez le beurre en flocons et sablez entre vos paumes.
Incorporez les jaunes d’œufs et le café. Pétrissez jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
Formez une boule, filmez et placez au frais pendant env. 1 h.
Préchauffez le four (190°C four électrique, 170° four à chaleur tournante)
Coupez la pâte en plusieurs pâtons. Façonnez des boudins puis coupez des petites bûchettes. Disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson. Enfournez pendant env. 12-13 minutes.

Faites fondre le chocolat au bain-marie à feu doux. Trempez les extrémités de chaque biscuit dans le chocolat. Posez sur une grille et laissez prendre.

buchette café

Share

Cakes noix de pécan, pomme & golden syrup

cake pommes golden syrup (2)

Ce week-end nous avions organisé un petit rassemblement pas vraiment impromptu entre complices.

Ce rassemblement, monté de toute pièce par Aurélie (qui a tenté de réunir le maximum de creaminelles) a eu lieu dans un endroit tenu farouchement non-secret, près de Sélestat. L’affaire s’étant ébruitée, la presse s’est en mêlée et n’a pas tardé à nous retrouver, prises en flag’ d’orgie foodesque et ce, malgré notre astucieuse planque en pleine forêt sur un espace pique-nique.

Sur place, on a retrouvé les corps de quelques complices : Elodie, serial-dépiauteuse de citrouille (muffins et cookies), Florence et son cheesecake dément, Clémence et ses madeleines au chocolat que-je-n’ai-pas-pu-gouter-parce-que-je-suis-arrivée-à-la-bourre, Manu et son pain au levain, Aurélie et son brownie au sésame, Aline et ses wraps de dingues figues-foie gras…et bien d’autres.

Pour l’occasion, j’avais ramené une petite gourmandise de circonstance, à base de noix de pécan, de pomme, et de mon sirop favori, le Golden Syrup (et non je ne suis pas obsédée par les roses).

cake pommes golden syrup

Pour env. 10 cakes en forme de roses (et sans doute 12 à 15 muffins)

  • 180g de farine
  • 1 œuf
  • 15 cl de golden syrup (à défaut du sirop d’érable)
  • 50g de sucre roux
  • 125g de beurre
  • 20 cl de crème fraîche légère (limitons la casse)
  • 50g de cerneaux de noix de pécan
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 pomme

Faites fondre le beurre à feu doux dans une petite casserole. Hachez les noix de pécan au hachoir sans les réduire en poudre (en éclats). Conservez une petite poignée de noix de pécan pour parsemer. Râpez la pomme à la râpe universelle.

Préchauffez le four (électrique) à 180°C.

Dans un récipient, battez l’œuf avec le sirop. Ajoutez le sucre roux et battez bien. Ajoutez la crème fraîche et le beurre fondu. Incorporez la farine, le sel, la levure. Terminez par la pomme râpée et les noix de pécan.

Parsemez le fond des alvéoles avec quelques éclats de pécan. Versez la pâte dans les empreintes. Si vous utilisez des moules à muffins, versez la pâte dans les alvéoles de la plaque et parsemez ensuite d’éclats.

Placez au four et faites cuire env. 30 min. Surveillez la cuisson en plantant la lame d’un couteau. Lorsqu’elle ressort sèche, les cakes sont prêts.

A la sortie du four, démoulez et badigeonnez le dessus des cakes au pinceau d’un peu de golden syrup (légèrement réchauffé pour qu’il soit plus liquide et plus facile à étaler) pour un aspect brillant.

Pour des moules à muffins, le temps de cuisson sera un peu plus court, les empreintes étant plus petites. Si vous utilisez un moule à cake, le temps de cuisson sera plus long. Dans tous les cas, surveillez en faisant le test du couteau.

Share

Black bottom cupcakes

cœur de cheesecake

black bottom cupcakes Les amis, j’ai droit à un petit séjour pour bonne conduite. On me transfère pour une durée déterminée d’une semaine dans un endroit confortable et un peu plus ensoleillé, appelé Zadar. Il parait qu’on y traite les creaminels comme des coqs en pâte la-bas, le panorama en plus.

Pour vous faire patienter jusqu’au retour, je vous propose une recette de cupcakes chocolat avec un cœur de cheesecake. La préparation de la pâte chocolatée à base d’eau m’a paru étrange au début. Mais le résultat s’avère plutôt concluant. Si toutefois vous envisagiez d’essayer cette recette avec du lait, faites-moi part de vos expériences.
Bonne semaine !

Pour 12 cakes

  • 200g de fromage frais (type St Morêt, Phildelphia…)
  • 50g + 170g de sucre
  • 1 jaune d’œuf
  • vanille en poudre ou 1 gousse vanille
  • 200g de farine
  • 25g de cacao
  • 1/2 c. à café de levure chimique
  • 1/2 c. à café de bicarbonate de soude
  • une pincée de sel
  • 80 ml de beurre fondu (=80g)
  • 1/4 litre d’eau (25 cl)
black bottom cupcakes
Déposez des caissettes dans les alvéoles d’une plaque à muffins (mettez-en deux par alvéole). Battez le fromage avec 50g de sucre, le jaune d’œuf, la vanille. Préchauffez le four à 180°C. (électrique)Mélangez la farine, 170g de sucre, le cacao, la levure, le bicarbonate et le sel. Versez l’eau en filet, mélangez en partant du centre jusqu’à obtention d’une pâte lisse et fluide.
Ajoutez le beurre fondu. Mélangez bien.Déposez la pâte au cacao dans les 12 caissettes. Puis déposez une cuillère à café de fromage au centre.Placez au four et faites cuire env. 25 à 30 min. Laissez refroidir, puis placez au frais. Saupoudrez d’un peu de cacao avant de déguster.
Share

Biscuits au thé Earl Grey

 recette martha stewart

biscuits au thé earl greyMa parole, je suis en train de virer accroc une fois de plus. Buveuse de café devant l’éternel, je suis bel et bien devenue progressivement une buveuse de thé, laissant (presque) la caféine au ban des accusés.

Black & Earl Grey in general, Kusmi in particular. L’association biscuits et thé apparait presque comme une évidence. Cette recette est extraite du livre « Biscuits, sablés et cookies » (la Bible des touts petits gâteaux) de Martha Stewart, la papesse de la cuisine et du savoir-vivre made in USA.

Une recette que je souhaitais exécuter depuis quelques temps et qui figure désormais dans la liste de mes creams et délits. Ces petits biscuits sont craquants, délicieusement parfumés à l’orange et la bergamote et parfaits à l’heure du thé!

biscuits au thé earl greyPour une trentaine de biscuits en forme de théière:

  • 280g de farine
  • 2 c. à soupe de thé Earl Grey finement moulu (3 sachets Kusmi)
  • 1/2 c. à café de gros sel
  • 230g de beurre à température ambiante
  • 60g de sucre glace
  • 1 c. à soupe de zestes d’orange

Râpez finement le zeste de l’orange et prélevez une c. à soupe. Mixez finement les feuilles de thé. Mélangez le thé, la farine et le sel. Battez le beurre avec le sucre glace jusqu’à ce le mélange blanchisse et soit bien homogène. Incorporez peu à peu la farine.

Malaxez et formez une boule. Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et placez la au frais une heure.

Préchauffez le four à 180°C. Abaissez la pâte sur env. 5 mm d’épaisseur et découpez des formes à l’emporte-pièce de votre choix. Placez les formes sur une plaque recouverte de papier cuisson et faites cuire entre 13 et 15 min. (surveillez la cuisson). Sortez les biscuits légèrement dorés et laissez-les refroidir.

NB: Les biscuits se conservent env. 5 jours dans une boite hermétique. Vous pouvez aussi diviser la pâte en deux et formez des boudins de 3 cm de diamètre dans lesquels vous couperez ensuite des rondelles de pâte.Vous pourrez réaliser un nombre plus important de biscuits.

Et c’est une boite de ces biscuits qui attend également le 100ème fan de ma page Facebook !

www.marthastewart.com

Lieu du Cream : Boutique Kusmi Tea  29 rue des Hallebardes, 67000 Strasbourg

biscuits au thé earl grey

Share

Mais café la police…

Gâteau aux noix et café

gâteau aux noix et café…en voyant le dépassement de calories règlementaires par tranche?
Pourtant toujours au taquet pour les excès en tous genres, elle devait ce jour-là sans doute…prendre le thé !

Ce qui m’a laissé tout le loisir de piller un verger et de faire disparaitre quelques kilos de noix. Puis de réaliser ce gâteau mais aussi un joli succès d’estime auprès de mes complices.

Voila un moment que l’idée d’un délit à base de noix et de café germe dans ma tête. Un gâteau spécial « dimanche de grisaille », quelque chose de riche qui réchaufferait une froide journée. C’est chose faite avec cette recette de gâteau glacé et fourré au café !

Pour le gâteau:

  • 170g de beurre pommade
  • 120g de sucre
  • 3 œufs
  • 140g de farine
  • 1 c. à café rase de levure chimique
  • 100g de noix
  • 3 c. à café de café soluble
  • 1 c. à soupe d’eau chaude

Pour le glaçage:

  • 2 c. à soupe de lait
  • 2 c. à café de café soluble
  • 95g de beurre pommade
  • 125g de sucre glace

Et aussi : Quelques cerneaux de noix

gâteau aux noix et café

Préchauffez le four à 180°C.

Beurrez et farinez un moule à charnière de 18-20 cm (ou déposez une feuille de papier cuisson dans le fond). Hâchez les noix au mixer (sans les réduire en poudre).

Dans un récipient, battez le beurre avec le sucre. Ajoutez un œuf après l’autre. Incorporez la farine (préalablement tamisée) et la levure. Ajoutez les noix concassées.

Délayez le café soluble dans l’eau chaude, puis ajoutez à la préparation.

Versez la pâte dans le moule. Faites cuire environ une heure. Plantez une lame de couteau pour vérifier la cuisson. Laissez refroidir le gâteau. Une fois refroidi, coupez-le en deux dans son épaisseur

Faites chauffer le lait, puis délayez-y le café instantané. Battez le beurre avec le sucre glace, ajoutez le café, battez jusqu’à obtention d’une texture crémeuse.

Étalez environ la moitié du glaçage sur un disque de gâteau puis superposez le second. Étalez la crème restante sur le dessus et le pourtour. Décorez le pourtour avec des noix concassées et des cerneaux de noix caramélisés sur le dessus.

Share