Tarte ricotta framboises

Tarte ricotta framboises

Catherine Kluger est une ancienne avocate reconvertie en pâtissière, plus exactement en « spécialiste de la tarte ». J’aime le concept qu’elle a développé. Simple, efficace, gourmand. La tarte, elle a vraiment tout bon. L’avantage avec les tartes, c’est qu’on peut préparer la pâte la veille, et le lendemain s’atteler à la garniture, selon son envie ou le contenu de son frigo. La tarte, c’est moult possibilités, sucrées ou salées. On peut aromatiser les pâtes avec des épices, des herbes, des graines, varier les farines…
Le livre de Catherine Kluger « Réinventez vos tartes salées et sucrées » est un petit basique de ma bibliothèque. Sa recette de tarte ricotta framboises est vraiment très bonne, fraîche et pas lourde du tout. Pour la pâte, je n’ai pas repris sa recette, bien que je l’ai déjà testée également. En revanche, pour la garniture et la cuisson, j’ai suivi la méthode Kluger (avec un poil de sucre en moins). J’ai l’habitude de cuire mes pâtes à blanc dans un four plus chaud, mais une cuisson plus longue à 160°C fonctionne aussi très bien.

Munitions pour une tarte de 6 à 8 parts (réalisé dans un moule à tarte de 22 cm)

Pour la pâte (recette Felder) :

  • 120g de beurre mou
  • 80g de sucre glace
  • 30g de poudre d’amandes
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf entier (légèrement battu)
  • 200g de farine

Pour la garniture

  • 250g de ricotta
  • 50g de crème fraîche liquide
  • 80g de sucre
  • 2 œufs
  • 1 c. à soupe de fécule de pomme de terre
  • 1 gousse de vanille
  • 100g de framboises fraîches

Tarte ricotta framboises

Préparez la pâte : tamisez le sucre glace sur le beurre. Ajoutez la poudre de noisettes et le sel. Mélangez bien jusqu’à obtention d’une texture bien homogène. Incorporez l’oeuf en remuant doucement. Versez la farine, mélangez bien et lissez pour avoir une pâte bien homogène. Enveloppez dans du film alimentaire et placez au frais au min. 2 heures.

Préchauffez le four à 160°C. Beurrez et farinez le moule (ou recouvrez le fond de papier cuisson). Étalez la pâte puis foncez le moule, coupez les bords qui dépassent. Placez au frigo encore 20-30 min.env.pour que la pâte soit froide. Recouvrez la pâte de papier cuisson, puis versez des billes de porcelaine (ou bien du riz, des pois chiches, des haricots). Placez au four et faites cuire la pâte à blanc pendant env. 25-30 min. Retirez les billes ou légumes secs.

Pendant la cuisson du fond de tarte, préparez la garniture. Séparez les jaunes des blancs d’oeufs. Fendez la gousse de vanille et retirer les grains. Mélangez les jaunes d’oeufs avec la ricotta, la crème liquide, le sucre et les grains de vanille. Mélangez bien les ingrédients puis ajoutez la fécule. Montez les blancs en neige puis incorporez à la préparation. Disposez les framboises sur le fond de tarte précuit, versez dessus la garniture à la ricotta. Placez au four et faites cuire env. 30-35 min. Une fois la tarte refroidie, placez-la au frais quelques heures avant de déguster. Saupoudrez d’un voile de sucre au moment de servir.

Tarte ricotta framboises

Tarte épinards ricotta

Tarte épinards ricotta

Tarte ricotta épinards

Je radote encore, mais je raffole des tartes, c’est vraiment mon péché mignon. Mais un peu de verdure par ici, ça nous changera…Ce sera une tarte salée pour cette fois.
Épinards-ricotta, pas de quoi fouetter un chat, une association somme toute classique, mais avec une pointe de citron pour titiller un peu les papilles et des graines mélangées pour le croquant (la version épinards-feta par ici).

Jusqu’ici je tournais avec une ou deux recettes de pâte brisée, tout en me disant que je n’avais pas encore trouvé la brisée idéale. J’ai eu envie de changer et j’ai testé celle de Conticini (extraite du livre « Pies »). Une bonne surprise que cette pâte, que j’utiliserai dorénavant bien plus souvent. Crue, elle se tient bien, pas collante. Cuite, une bonne texture croustillante. Résultat : en entrée ou en plat, une chouette tarte, facile, savoureuse et qui sent bon le printemps ! A déguster avec une salade de jeunes pousses par exemple.

Munitions pour 1 tarte d’env. 4 personnes (réalisée dans un moule rectangulaire de 34,5 x 11 cm)

Pour la pâte brisée :

  • 150g de beurre froid
  • 200g de farine de blé
  • 1 c. à soupe de sucre glace
  • 1 c. à café de sel
  • 55 ml d’eau
  • 1 c. à soupe de vinaigre blanc

Pour la garniture :

  • 250g env. d’épinards frais
  • 2 œufs
  • 250g de ricotta
  • 10 ml env. de crème fraîche liquide
  • 20g parmesan râpé
  • zestes d’un demi citron
  • sel, poivre, muscade
  • 1 poignée de graines mélangées torréfiées (lin, tournesol…)

 

Tarte épinards ricotta

Dans un récipient, mélangez la farine avec le sucre glace et le sel. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Écrasez le beurre avec les mains jusqu’à ce qu’il soit bien intégré à la farine. Versez l’eau vinaigrée. Malaxez jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Finissez en fraisant (écraser la pâte avec la paume des mains) la pâte sur le plan de travail pour bien intégrer le beurre. Filmez puis placez la pâte au frais une heure. (vous pouvez évidemment préparer la pâte au batteur si vous préférez)

Faites chauffer une belle noix de beurre dans une sauteuse. Ajoutez les épinards et faites les cuire quelques minutes (sans les faire colorer) jusqu’à ce qu’ils « tombent » (réduisent de volume). Égouttez-les dans une passoire, pressez-les pour retirer un maximum d’humidité. Laissez-les refroidir, puis coupez-les grossièrement.

Abaissez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné, puis disposez-la dans le moule (beurré et fariné ou recouvert de papier cuisson). Piquez le fond à la fourchette. Remettez au frigo pendant la préparation de la garniture.

Préchauffez le four (électrique) à 200°C. Râpez finement le zeste d’un demi citron.
Dans un récipient, battez la ricotta avec les œufs. Ajoutez la crème fraîche, le parmesan, une partie des graines et les zestes de citron. Puis ajoutez les épinards. Rectifiez l’assaisonnement. Versez la garniture sur la pâte.

Enfournez et faites cuire env. 40-45 min. (bas du four). A la sortie du four, parsemez avec les graines mélangées restantes.

Tarte épinards ricotta

Tarte à la compote de pommes, crumble noisettes-cannelle

Ah les tartes…je crois que c’est mon péché mignon. En ce moment, elles se font sérieusement épinglées sur Pinterest. J’en tapisse mon mur, avec la panna cotta, ce sont les recettes de tartes qui m’inspirent le plus. D’ailleurs mon board « tartes sucrées » est le plus fourni. Je me suis inspirée d’une recette de Catherine Kluger, la spécialiste des tartes. Il me restait un petit peu de compote de pommes que j’avais congelée et que j’ai recyclée pour ces petites tartelettes super croustillantes. J’adore le mélange pommes-noisettes, à la pâte et au crumble j’ai donc ajouté des noisettes plutôt que des amandes. A déguster le jour J car après 24h elles sont nettement moins croustillantes, la compote ramollit les fonds de pâte (ou alors préparer les fonds en avance et garnir avant de déguster).

Tarte à la compote de pommes

Munitions
Pour la pâte sablée (recette Christophe Michalak)

  • 190g de farine
  • 20g de fécule
  • 80g de sucre glace
  • 130g de beurre
  • 35g de poudre de noisettes
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf

Pour garnir : de la compote de pommes maison

Pour le crumble :

  • 70g de farine
  • 35g de cassonade (ou muscovado)
  • 35g de sucre semoule
  • 70g de beurre
  • 70g de poudre de noisettes
  • 1/2 c. à café de cannelle en poudre

Tarte à la compote de pommes

Le crumble : placez la farine, le beurre, les noisettes, la cannelle et les 2 sucres dans un récipient. Mélangez le tout. Malaxez bien avec les deux mains de manière à incorporer le beurre aux ingrédients. Une fois le beurre bien incorporé, émiettez la pâte sur une plaque (recouverte de papier cuisson) en la travaillant du bout des doigts. Enfournez à 180°C (four électrique) et surveillez la coloration. Sortez le crumble lorsqu’il est bien doré (ne le laissez pas noircir). Glissez la feuille sur une grille et laissez refroidir (il durcira en refroidissant).

La pâte sablée : tamisez la farine, la fécule, le sel et le sucre glace dans un récipient, ajoutez les noisettes. Coupez le beurre en dés et placez-le dans le récipient. Écrasez le beurre entre vos mains en intégrant la farine jusqu’à obtention d’une consistance sableuse.
Sablez jusqu’à ce que le beurre soit complètement intégré. Battez l’œuf à la fourchette puis ajoutez-le. Malaxez les ingrédients puis pétrissez rapidement la pâte. Fraisez (écrasez avec la paume de la main) sur un plan de travail légèrement fariné.
Formez une boule, filmez-la et placez-la au frais pendant une heure.

Préchauffez le four (électrique) à 180°C. Étalez la pâte à la dimension de votre (vos) moule(s) sur une feuille de papier cuisson . Foncez le(s) moule(s), coupez les bords de pâte qui dépassent. Piquez le fond à la fourchette. Recouvrez la pâte de papier cuisson, puis couvrez de légumes secs et faites pré-cuire la pâte env. 15 min. Retirez les légumes secs.

Baissez la température à 160°C. Garnissez les fonds de tartes de compote de pommes, placez au four et poursuivez la cuisson env. 15 min. Dégustez tiède ou froide. Parsemez de crumble avant de déguster. Saupoudrez d’un voile de sucre glace ou de cannelle.

Tarte à la compote de pommes
Tuyau de creaminelle : Pour que les bords de tarte soient impecs, je « gratte » délicatement les bords à la râpe microplane. Aspect nickel ! Avec la quantité de pâte, vous pourrez réaliser au moins 6-7 tartelettes (diam. 9-10 cm) ou une grande tarte si vous préférez. Vous pouvez également en congeler une partie si vous le souhaitez.

Tarte à la compote de pommes

Tartelettes aux noix, caramel au beurre salé

Tartelettes aux noix, caramel au beurre saléC’est dans les vieux pots…

Je vous remonte cette recette que j’avais à l’époque dénichée sur le blog des frères Pourcel. Leur tarte aux noix des Cévennes avait fait un crochet par l’Alsace.  Elle était déjà bonne en 2010 mais depuis la première mouture, je ne l’avais pas refaite. Et on peut dire que la recette s’est franchement améliorée, tant au niveau de l’exécution que du visuel. Réalisée deux fois en l’espace de quelques jours, dealée auprès de quelques bons junkies du sucre, j’ai réussi à faire des accros (à déguster accompagnée d’une boule de glace vanille pour les achever à petit feu). Des noix à tire-larigot ? Alors après le cake aux noix, les tartelettes ! Cette fois ça y est, je suis à sec. Avec ces tartelettes, vous devriez comme moi, venir à bout de votre stock de noix. Mais j’ai bien envie de sniffer encore un peu de poudre de noix (ding dong, Christmas is coming…) Ça tombe bien, j’ai rendez-vous avec le plus gros trafiquant de la région 😉

Munitions pour env. 6 tartelettes :

Pour la pâte (recette Felder) :

  • 120g de beurre mou
  • 80g de sucre glace
  • 30g de poudre de noisettes (torréfiées*)
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf entier (légèrement battu)
  • 200g de farine

Tamisez le sucre glace sur le beurre. Ajoutez la poudre de noisettes et le sel. Mélangez bien jusqu’à obtention d’une texture bien homogène. Incorporez l’œuf en remuant doucement. Versez la farine, mélangez bien et lissez pour avoir une pâte bien homogène. Enveloppez dans du film alimentaire et placez au frais au min. 2 heures.

Abaissez la pâte sur une épaisseur d’env. 2-3 mm en petits disques d’env. 11 à 12 cm. (env. 2 cm de plus que le moule/cercle utilisé). Foncez des petits moules à tartelettes (beurrés et farinés) ou des cercles à pâtisserie (env. 8 à 9 cm de diamètre) avec la pâte sablée.  A l’aide d’un couteau ou au rouleau à pâtisserie, coupez l’excédent de pâte sur les bords. Piquez les fonds à la fourchette, puis placez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Faites cuire à blanc (=sans garniture) env. 15-20 minutes à 180 °C (th. 6) jusqu’à ce que les fonds soient bien dorés (surveillez la cuisson). Laissez refroidir sur une grille.

Tartelettes aux noix, caramel au beurre saléPour la garniture:

  • 125 g de sucre
  • 35 g de beurre demi-sel
  • 7,5 cl de crème liquide
  • env. 250 g de cerneaux de noix

Torréfiez* les cerneaux de noix quelques minutes au four à 180 °C (th. 6), puis hachez l’ensemble grossièrement (gardez quelques gros morceaux).

Faites fondre le sucre dans une poêle. Réalisez un caramel assez foncé. Incorporez le beurre en petits dés pour déglacer le caramel. Hors du feu, incorporez la crème fraiche.
Mélangez délicatement la crème caramel avec les cerneaux de noix hachés, enrobez bien les noix avec le caramel. Répartissez les noix au caramel sur les fonds précuits et laissez refroidir avant de déguster.

(*passer au four ou à la poêle pour intensifier le goût des fruits secs.)

Tartelettes aux noix, caramel au beurre salé